->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Youssef Jaadi ne « lâche rien » et vise les JO

On avait découvert Youssef Jaadi lors de la Prom’Classic à Nice l’an passé, où il avait pris la 6e place avec un chrono de 29’24’’ (lire ici). Le Marocain venait d’arriver à Nice quelques mois plus tôt. A Aubière, il s’est classé cinquième du 3 000 mètres (8’11’’07). L’étudiant en Master en préparation physique et réathlétisation s’est posément confié dans les coursives du Stadium Jean Pellez sur son hiver et ses prochaines ambitions.

Quel bilan tirez-vous de ces championnats de France ?

« Je ne suis pas vraiment satisfait, ni de la course ni du chrono. Ça fait deux, trois semaines que je suis un peu fatigué. J’ai beaucoup travaillé lors de mon stage (un mois à partir de la fin décembre au Maroc ; il est revenu pour les championnats de France universitaires, qu’il a remportés le 23 janvier, ndlr), j’ai préparé les cross universitaires, ainsi que le 3 000 m en salle que j’ai fait à Luxembourg (7’57’’88, le 30 janvier). Mon objectif était atteint avec ce chrono. La semaine suivante, je me sentais bien, j’ai fait de très bons chronos à l’entraînement.

Mais à Gand pour mon deuxième meeting, j’étais fatigué et je n’ai fait que des contreperfs (8’09’57’’ le 13 février, il a également couru en 29’52’’ à Cannes sur 10 km). Aujourd’hui, j’ai senti que ça allait un peu mieux.

Je paie la fatigue du stage, mais çà arrive. Quand on travaille beaucoup, on avance bien mais on perd aussi beaucoup. Mais je ne lâche rien car je sais que dans le monde du sport il y a toujours des montées et des descentes.

Je pars au Maroc lundi pour participer aux championnats du Monde de cross universitaires le 12 mars à Cassino en Italie, puis je prendrai une semaine de repos.

Vous vous entraînez toujours à Nice ?

Oui, j’y suis toujours étudiant. J’ai refait ma première année de Master. Car c’est dur de tout concilier, entre le sport et les études. J’ai fait l’an passé les Universiades (en juillet en Corée du Sud), au moment où j’avais les sessions de rattrapage. Je n’avais donc pas pu les faire.

Là, ça va mieux. Espérons que je puisse avoir mon Master. Je verrai ensuite ce que je ferais : soit la deuxième année de Master, soit me focaliser vraiment sur l’athlé. Aux Universiades, j’avais battu mon record personnel (8’38’’76) et terminé 4e. J’avais eu une intoxication alimentaire cinq jours avant, et j’ai suivi un traitement avec des antibiotiques pendant 3 jours. J’étais bien et en forme, mais je manquais de fraîcheur physique, je mettais du temps pour répondre et encaisser les changements d’allures. Mais c’était une très bonne expérience.

Quel va être votre objectif cet été ?

Me qualifier pour les JO. Les minima IAAF sont à 8’30’’00. Après, je sais pas encore ce que la sélection marocaine va demander. Mon objectif est en tout cas de faire 8’23’’. J’ai fait 8’38’’ l’an passé alors que c’était mon deuxième steeple. J’ai vu que j’avais l’allure en faisant 7’57’’. Il faut maintenant travailler un peu plus le passage de barrières.

A lire également : la première de Guillaume Adam sur le 3 000 m.

Texte : Quentin Guillon.

Photo : Yves-Marie Quemener.