->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Yohan Durand, coaché par Bernard Faure, courra le marathon de Hambourg

Pas de semi-marathon de Paris (qui se déroule ce dimanche 6 mars) pour Yohan Durand, qui avait initialement inscrit le rendez-vous sur la route de son troisième marathon, prévu initialement à Rotterdam.

Mais le champion de France du 5 000 mètres 2012 a dû modifier ses plans. Après sa victoire lors de la Prom’Classic à Nice début janvier, où il était passé pour la première fois de sa carrière sous les 29’ (28’57’’) Yohan Durand s’est blessé trois jours plus tard au mollet, contractant une déchirure du soléaire de « quatre centimètres de long et 1,3 de diamètre. J’ai fait quinze jours sans course, avec du vélo et de l’aquajoging, puis une reprise progressive la troisième semaine », indique t-il.

Préparation de fait retardée, il a finalement décidé de s’aligner au marathon de Hambourg le 17 avril, gagnant ainsi une semaine sur celui de Rotterdam, initialement prévu à son programme.

Autre changement : depuis le début de l’année, Yohan Durand s’entraîne désormais sous la houlette de Bernard Faure, champion de France de marathon en 1982 et consultant depuis 25 ans sur France Télévisions.

A 30 ans, ce choix s’inscrit dans la volonté de casser la routine (« c’était maintenant ou jamais, je n’allais pas le faire à 33 ou 34 ans »), d’éprouver une nouvelle méthode, « changer mes “codes“ et mes habitudes », après plus de quinze ans passés à progresser aux côtés de Pierre Messaoud (lire ici) – il continue d’ailleurs de se greffer au groupe de ce dernier pour partager quelques footings.

Yo Du 1

Yohan Durand aux championnats d’Europe de cross en décembre dernier

En raison de sa préparation retardée, Yohan Durand a dû renoncer à prendre part au semi-marathon de Paris ce dimanche 6 mars. L’excellent huitième des championnats d’Europe de cross ne courra donc pas avant son troisième marathon à Hambourg le 17 avril où il visera les 2h11’, synonyme de minima pour les Jeux Olympiques.

« Mon objectif est de l’aider à réaliser ce qu’il a envie de réaliser » glisse Bernard Faure, qui va donc désormais l’accompagner sur la deuxième partie de sa carrière. « Si ça ne passe pas en avril, il aura cinq mois pour se préparer à son tempo (pour un marathon en automne, ndlr). C’est intéressant, c’est passionnant ».

Pour ses premiers pas sur la distance, Yohan Durand avait réalisé 2h14’00’’ à Paris (nous avions alors suivi sa préparation avec Pierre Messoud, à lire ici et) avant d’abandonner aux alentours du 34e kilomètre à Berlin fin septembre (lire ici).

« Ça fait maintenant trois semaines que je cours à plus de 160 km par semaine » précise le Bergeracois. Le compte à rebours est lancé, puisqu’il lui reste un peu plus de six semaines avant Hambourg. Ça sera peut-être juste, mais la perspective de jouer la qualification aux Jeux Olympiques vaut évidemment le coup.

Texte et photos : Quentin Guillon.