->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Toulon-Hyères officialisé

C’est désormais officiel : les championnats d’Europe de cross 2015 auront lieu sur le site de Toulon-Hyères.

C’était un secret de Polichinelle dont on vous en parlait depuis quelques temps maintenant, après le retrait de Paray-le-Monial en raison de difficultés budgétaires. Et c’est désormais officiel depuis dimanche dernier, la 22e édition des championnats d’Europe de cross sera bien organisée en France (pour la première fois de l’histoire), à Toulon-Hyères, plus précisément à l’hippodrome de Hyères.

L’organisateur du cross international Hyères Méditerranée, Samuel Bonaudo –qui va être le président du comité local d’organisation- était d’ailleurs présent en Bulgarie (lire le bilan français ici) en compagnie de quelques membres du cross varois.

« On a pu voir le déroulement d’une manifestation comme celle-là. On connaissait le cahier des charges mais il était important que l’on puisse y assister et voir l’envers du décor. C’était très intéressant. Après, chaque épreuve a ses spécificités par rapport à son parcours, son lieu de course, son pays » souligne Samuel Bonaudo.

La récente annulation : « Ce n’est que du sport et ce n’est pas non plus un drame »

« On avait vu ce dont il y avait besoin avec le cahier des charges. Après, c’est bien de voir la mise en œuvre. La veille, on a visité les installations, la chambre d’appel, le cheminement que doivent faire les spectateurs et les athlètes avant la course. Celle-ci n’est qu’une partie de l’organisation. Le gros se passe avant, avec les accréditions, le transport, l’hébergement, les navettes pour les délégations etc… C’est là où l’on apprend le plus car les courses, on a l’habitude de les organiser » poursuit-il.

Toujours est-il que l’annulation du cross varois, prévu le 29 novembre dernier, pour cause d’intempéries n’a pas impacté la décision de l’AEA (la fédération européenne). « Il y a eu quelques questionnements mais ce n’est pas tous les week-ends ni tous les mois qu’il y a des catastrophes de ce genre là ».

« Cela aurait été l’occasion de valider le boulot de trois ans » reprend Samuel Bonaudo alors que le travail de sape de son organisation avait porté ses fruits, avec plus de 1 800 inscriptions entérinées (contre 980 pour l’année dernière). « C’est très ennuyeux et décevant. Après, des gens ont perdu des proches. Il faut relativiser les choses. Ce n’est que du sport et ce n’est pas non plus un drame. Il faut remettre les choses à leur place ».

Coup de projecteur

Si les championnats d’Europe auront lieu le 13 décembre 2015, le cross sera bien organisé trois semaines avant. Avec donc un atout substantiel. « L’effet et la communication qui vont être fait autour des championnats d’Europe vont à mon sens booster notre cross. On va mettre en avant le fait que les gens vont venir courir sur le parcours des championnats d’Europe » explique l’ancien coureur, alors que des discussions sont actuellement en cours pour accueillir les cross de sélection.

Passé la déception de l’annulation de cette 3e édition, l’organisation a donc vite basculé vers 2015. « C’est comme une course : si tu t’entraînes six mois pour un objectif et que tu rates ta course, tu ne t’es pas entraîné pour rien. L’entraînement va te resservir. C’est un peu la même logique pour le cross ». La fête du cross de Hyères, prévue pour novembre 2014, a donc été ajournée. Et elle devrait être double l’année prochaine.