->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Six marathons dont les championnats de France ce week-end

Le week-end du 1er mai est riche en épreuves hors stade. En plus des 10 km ou semi-marathon, six marathons, dont les championnats de France se déroulent dans l’Hexagone et en outre-mer.

Un simple coup d’œil sur le calendrier des marathons suffit à comprendre pourquoi le France de la discipline a perdu (beaucoup) de sa superbe : ce lundi 1er mai, Sénart (Seine-et-Marne) est le support des championnats de France au cours d’un week-end prolongé…où pas moins de cinq autres marathons ont lieu dans l’Hexagone et en Outre-Mer (Royan, Annecy, Albi, Nantes et Saint Paul à La Réunion).

Comme nous l’écrivions à l’occasion des France 2016 disputés à Tours (lire ici), il est bien difficile de réunir la fine fleur du marathon français sur ce rendez-vous national…trois semaines après le marathon de Paris où Hassan Chahdi, Benjamin Malaty, Yohan Durand et consorts ont pu bénéficier des conditions idoines pour s’exprimer (mise à disposition de lièvres notamment, même si tout ne fut pas parfait).

Lundi à Sénart pour la 18e édition du marathon éponyme, le titre devrait se jouer aux confins des 2h18-2h20’ – à ce propos, une densité manifeste semble s’établir à ce niveau de performance, ce qui n’était pas (plus) forcément le cas ces dernières années.

Romain Courcières affiche le meilleur temps d’engagement, avec ses 2h17 ‘27’’ réalisés en 2016 à Annecy…où il officiait initialement en tant que lièvre. L’athlète de l’Alès Cévennes va enchaîner deux marathons en un gros mois, puisqu’il a couru à Montauban le 26 mars dernier (2h23’53’’).

Le vétéran David Duquesnoy va également enchaîner deux marathons…en trois semaines cette fois-ci. Une vingtaine de jours après avoir battu son record personnel à Rotterdam (2h18’19’’), le sociétaire de l’Efs Reims, qui a couru un 10 bornes en 31’22’’ le week-end dernier, pourrait se ressentir de ses efforts hollandais en fin de parcours.

Photo Yves-Marie Quemener

Vainqueur à Sénart en 2015 (2h22’13’’ ; son record : 2h20’28’’ en 2012 à Nice-Cannes), Freddy Guimard sera à coup sûr l’un des favoris, quelques semaines après avoir pris la 70e des championnats du Monde de cross à Kampala en Ouganda.

A suivre également, Sébastien Charnay et Alban Chorin, alors que le Marocain licencié au Coquelicot 42 Alaa Hrioued devrait figurer aux avant-postes, fort de son record de 2h17’25’’ (2016), alors qu’il a déjà couru à deux reprises sur la distance cette année (le 19 mars et il y a deux semaines à Saumur, 3e en 2h23’42’’).

Côté féminin, l’Ethiopienne licenciée au Neuilly-sur-Marne Athlétisme Zenash Gezmu possède une marge substantielle sur la concurrence, avec ses 2h32’48’’ réalisés l’an dernier à Amsterdam.

Le titre se jouera entre Aline Camboulives et Corinne Hebreteau, toutes deux accoutumées à ferrailler l’une contre l’autre : la première s’est adjugée le titre à trois reprises (2011, 2012 et 2015, plus trois autres podiums), devançant deux fois (2012 et 2015) la seconde, qui l’avait emporté en 2013…devant Aline Camboulives.

A peine 400 athlètes sont engagé(e)s (voir ici) sur ce France de marathon, mais bien plus fouleront donc le macadam ce week-end :

Marathon de Royan côte de Beauté

Marathon international du lac d’Annecy

Marathon d’Albi

Marathon de Nantes

Marathon de Saint Paul à La Réunion

Marathon de Sénart (support des championnats de France)

Retrouvez également dans le dernier numéro de VO2 Run nos dossiers spécial marathon.

Photo de une : Freddy Guimard s’était imposé à Sénart en 2015 (Photo Yves-Marie Quemener).