->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Rio 2016 : Robert-Michon et Bascou médaillés

L’équipe de France d’athlétisme a glané deux médailles supplémentaires mardi 16 août à Rio avec l’argent pour Mélina Robert-Michon au disque suivi dans en toute fin de soirée au Brésil par le bronze de Dimitri Bascou sur le 110 m haies.

Après l’incroyable dénouement du concours du saut à la perche lundi, où la joie avait cédé la place à la stupéfaction lorsque Renaud Lavillenie avait finalement décroché l’argent (lire ici), les Tricolores ont retrouvé le sourire.

Avec dans un premier temps Mélina Robert-Michon qui a glané une  belle médaille d’argent que l’on n’attendait pas forcément, derrière l’intouchable Croate Sandra Perkovic (déjà suspendue pour dopage par le passé).

La vice-championne du Monde 2013, également argentée aux Europe à Zurich en 2014, avait très idéalement lancé son concours avec un premier jet à 65,52 m, avant de porter son propre record de France à 66,73 m, ce qui lui a donc permis de monter sur la deuxième marche du podium. Une ode à la persévérance pour la lanceuse de 37 ans, qui connaît les plus belles années de sa carrière depuis trois ans, et dont la profonde joie sur le podium (devant un stade malheureusement aux trois-quarts vide ; l’athlé est loin de faire recette à Rio) était émouvante.

Plus tard dans la soirée brésilienne, les Bleus affichaient deux grosses chances avec Pascal Martinot-Lagarde et Dimitri Bascou, sur les haies hautes, tous deux entourant au départ le favori jamaïcain Omar MacLeod.

Le tout récent champion d’Europe à Amsterdam gicla bien des starts, complètement dans le match avec le meilleur performeur mondial de l’année. Mais déséquilibré au cinquième obstacle, il perdit le contact, parvenant tout de même à garder la tête froide pour couper la ligne en troisième position, en 13’’24 (Mac Leod l’a emporté en 13’’05), et une place devant Pascal Martinot-Lagarde – soulignons le bon choix de la DTN, qui avait choisi de sélectionner ce dernier au détriment d’Aurel Manga, les deux étant en ballottage.

Avec trois médailles, les Bleus affichent à mi-JO le même total qu’à Londres en 2012.