->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Rio 2016 : Record du monde pour Almaz Ayana !

L’athlétisme commence bien aux Jeux Olympiques de Rio, avec en ouverture des épreuves le record du Monde de éthiopienne Almaz Ayana, qui a bouclé son 10 000 mètres en un ébouriffant 29’17’’45 !

Nonobstant les multiples crises que l’athlétisme a connu et connaît en ce moment (suspension des athlètes russes, corruption à la Fédération internationale, l’IAAF, gros soupçons sur plusieurs pays tel que le Kenya où pléthore d’athlètes ont été positifs ces dernières années, arrestation de managers etc…), les Jeux commencent tambour battant à Rio !

Ce doit être le bon air frais des quelques finales d’athlé organisées le matin pour cette édition olympique, afin de plaire au diffuseur américain qui arrose le CIO. Les valeurs olympiques, quoi !

Almaz Ayana a donc torpillé le record du Monde de la vénérable chinoise Wang Junxia, qui avait claqué 29’31’’78 en 1993. Cette dernière avait déjà perdu sa marque sur le 3 000 mètres indoor en 2014, devancée par un autre Ethiopienne, sa meilleure amie (lire ici) Genzebe Dibaba, dont le coach Jama Aden est actuellement dans la tourmente (lire ici et ).

Ayana est passée en 8’52’’ aux 3 000 m puis 14’46’’ à mi-parcours avant d’envoyer 14’31’’ sur la deuxième partie du 10 000 m pour couper la ligne (presque sans respirer) en 29’17’’45, devant Vivian Cheruiyot (29’32’’53, 3e perf de tous les temps ) et la double championne olympique Tirunesh Dibaba (29’42’’46, 4e perf de tous les temps). Au total, quatre athlètes sont descendues sous les 30’, soit quatre des cinq meilleures perfs mondiales de tous les temps !

Ce qui a fait dire à Paula Radcliffe : « Je ne suis pas sûre de comprendre ça. Quand j’avais vu le record du Monde en 1993, je ne pouvais pas croire ce que je voyais. Et Ayana a absolument bombardé  ce chrono ».

On questionnera quand  même la crédibilité de Radcliffe actuelle recordwoman du Monde du marathon (2h15’25’’) avec ses stratosphériques chronos, notamment sur marathon (elle détient les trois meilleurs de l’histoire), que les Ethiopiennes et Kényanes n’ont pas réussi à approcher à moins des trois minutes, sans oublier que la Russe Liliya Shobukhova, qui fut un temps deuxième au bilan avec 2h18’, a été convaincue de dopage (les premières secousses en Russie ont commencé à cause ou grâce à elle). Champagne !

Encore une fois, certains politiques ou dirigeants sportifs avaient juré sur la tête des anneaux olympiques que Rio 2016 sera l’édition la plus propre dans l’histoire des Jeux. Comme à Londres en 2012, comme à Pékin en 2008 etc, en somme…ça commence bien, donc.

Et si les dix jours de l’athlé sont de la même veine, allez vite courir vous acheter un masque à oxygène pour éviter l’étouffement…

Texte : Q.G

Photo : AFP/Getty Image.