->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Rio 2016 : Et de trois pour Mahiedine Mekhissi !

Argenté en 2008 à Pékin, en bronze à Londres en 2012, Mahiedine Mekhissi, très longtemps éloigné des tartans (opération du pied droit et blessure au tendon d’Achille en avril 2015 ; il n’avait repris qu’en fin d’année 2015), a de nouveau remporté le bronze…suite à la disqualification du double champion olympique Ezekiel Kemboi. Pour lui, l’histoire se répète, mais dans le sens inverse, après sa fameuse disqualification il y a deux aux championnats d’Europe à Zurich.

Hier à Rio, Mahiedine Mekhissi est devenu le premier athlète français à glaner trois médailles sur la même distance sur trois Olympiades d’affilée. Il avait pourtant franchi la ligne en quatrième position (8’11’’52), après un gros dernier 300 mètres, mais à distance respectable d’Ezekiel Kemboi, troisième derrière son compatriote Conseslus Kipruto (8 ‘03’’28), parti d’emblée sur des bases d’enfer et Evan Jager (8’04’’28), qu’on n’avait pas vu à pareil niveau depuis le meeting Areva en 2015 à Paris, où une chute l’avait empêché de réaliser un immense chrono (lire ici).

Sous le cagnard –la finale avait lieu à midi heure brésilienne, pour satisfaire aux télévisions occidentales-, le Français avait pris le foulée de Kipruto, avant de lâcher du test et de le laisser filer avec Jager, reculant dans le peloton. Il fut repris par Yoann Kowal, auteur d’une course pleine de sagesse – parti derrière avant de remonter un à un ses concurrents pour signer une 6e place (finalement 5e après le déclassement de Kemboi) en 8’16’’75), son meilleur résultat au niveau planétaire (8e aux Mondiaux de Moscou en 2013), les deux Tricolores figurant aux alentours de la 7-8e position.

Finalement, le tout nouveau sociétaire de Sotteville reprit sa marche en avant, en mental comme il sait le faire, s’accrochant au peloton avant de finir fort, coupant donc la ligne en quatrième position. Il posa ensuite réclamation après avoir vu Kemboi couper un virage.

Ce n’est que beaucoup plus tard que le jury d’appel disqualifia le Kényan, permettant donc à Mahiedine Mekhissi de monter sur son troisième podium olympique. Un nouveau chapitre pour le Français dans l’histoire qui le lie aux disqualifications, lui qui s’était vu retirer son titre aux championnats d’Europe en 2014 à Zurich après avoir retiré son maillot (lire ici), le titre étant finalement revenu à Yoann Kowal.

A Rio, l’histoire s’est inversée, et avec cette nouvelle breloque, il devient l’un des athlètes français les plus prolifiques aux Jeux Olympiques, toutes disciplines confondues.

Photo : Getty Images © Copyright.