->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Pierre-Ambroise Bosse, athlète du week-end

Pierre-Ambroise Bosse a signé une probante rentrée dimanche lors du premier tour des Interclubs à Bordeaux, en 1’46’’94, au cours d’un double tour de piste disputé dans des conditions bien peu idéales pour aller vite.

Pierre-Ambroise Bosse devait initialement effectuer sa rentrée à Doha vendredi dernier, lors de la première manche de la Ligue de Diamant. Sauf que le 800 mètres a été retiré du programme. Au lieu de débuter sa saison en terre qatarie, où les conditions de course sont idoines pour aller vite et où il a son rond de serviette (vainqueur de la finale B en 1’45’’69 pour sa rentrée en 2012 ; 4e en 1’44’’77 en 2013 ; 4e en 1’44’’95 en 2015), l’athlète de l’Ua Gujan-Mestras s’est rendu à Bordeaux dimanche 8 mai pour le premier tour des Interclubs, où les conditions furent loin d’être optimales, avec un fort vent de face dans la ligne droite d’arrivée.

Mauvaises conditions ou pas, l’athlète coaché par Bruno Gajer est parti sur de grosses bases, un gros 1’17’’ environ aux 600 mètres avant de buter face à un mur dans les cent derniers mètres (15’’32 a souligné à Sud Ouest Bruno Gajer, alors qu’il était encore sur d’excellentes bases dans le virage précédent : 13’’5 entre les 600 et 700 m).

Si bien que le chrono s’est arrêté à 1’46’’94, les minima pour les Jeux Olympiques étant fixés à 1’45’’10.

« Les limites du haut niveau, on les perçoit dans la dernière ligne droite »

« Ce n’est jamais évident une première course. Il m’a manqué un bout de course. Bien sûr, le vent était pénalisant. Mais en Diamaond League, ce sont des conditions que l’on retrouve sauf qu’il y a des lièvres et de la concurrence. Les limites du haut niveau, on les perçoit dans la dernière ligne droite. Et c’est là où je dois et je devrais faire la différence. J’ai axé ma préparation sur ce début de saison pour atteindre mon pic de forme pour le meeting de Rabat qui aura lieu le 22 mai prochain » a souligné à Sud Ouest le 5e des Mondiaux de Pékin, qui s’est comme à l’accoutumée donné à 100 %, mettant une bonne demi-heure à récupérer.

Rabat, où l’ambiance plus feutrée des meetings IAAF tranchera avec celle des saucisses-frites chère aux Interclubs. Mais où la concurrence devrait lui permettre de se qualifier sans trop de souci pour Rio, tout en se lançant sa saison au niveau international, avec en point d’orgue les Jeux Olympiques de Rio pour lesquels il escompte réaliser un gros coup

Photo : A l’instar des France Elite 2014, Pierre-Ambroise Bosse a l’habitude de faire cavalier seul au niveau hexagonal. Il retrouvera la concurrence internationale le 22 mai à Rabat (Photo Yves-Marie Quemener).