->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Paris accueillera les championnats d’Europe d’athlétisme en 2020

Le Conseil de l’Association européenne d’athlétisme (AEA) a officialisé le choix de Paris comme ville-hôte de la 26ème édition de l’événement continental. Elle se déroulera du 26 au 30 août 2020 au Stade Charléty, dans la foulée des Jeux Olympiques de Tokyo (24 juillet-9 août).

Le suspense était éventé depuis quelques mois et le retrait de Tbilissi (capitale de la Géorgie) de la course à l’organisation des 26e championnats d’Europe d’athlétisme. Le conseil de l’AEA a donc officialisé Paris et le stade Charléty comme théâtre de la 26e édition championnats d’Europe d’athlétisme en 2020. Fait notable, le rendez-vous continental –organisé depuis 2010 tous les deux ans- aura lieu après les Jeux Olympiques de Tokyo, ce qui pourrait permettre de densifier le niveau général -quelques athlètes de premier plan ne faisant pas l’impasse, même si les JO constitueront bien évidemment l’acmé de la saison.

Ce sera la deuxième fois que la France organise les championnats d’Europe estivaux…après 1938. Un temps bien lointain (il s’agissait de la 2e édition) où seuls les hommes pouvaient prendre part à la compétition…

Le semi-marathon au cœur de Paris

Svein Arne Hansen, le président de l’AEA, a souligné : « Je suis ravi que notre Conseil ait validé le projet parisien, ambitieux et réaliste, pour accueillir les championnats d’Europe d’athlétisme 2020. Je suis certain que Paris saura organiser de formidables championnats, à la hauteur de ceux proposés à Zurich en 2014 et Amsterdam en 2016, ou encore de ceux qui se préparent l’année prochaine à Berlin. Le stade Charléty offre des infrastructures formidables pour l’athlétisme, avec une capacité idéale pour un tel événement, un public de passionnés et l’assurance de tribunes pleines pour les sessions nocturnes. Connaissant l’expertise en matière d’organisation de la Fédération française d’athlétisme et des acteurs locaux, je suis convaincu que ces championnats resteront gravés dans les mémoires. »

A la différence des championnats du Monde en 2003, les « Europe » se dérouleront donc au stade Charléty, dont la capacité sera portée à 19 094 spectateurs – l’athlétisme y reviendra d’ailleurs dès cet été, le 1er juillet avec le meeting de Paris (ex Areva) qui quitte l’enceinte dionysienne.

Dans la droite ligne de ce qu’il se fait désormais (voir notre dossier ICI), l’athlétisme se déplace de plus en plus dans les centres-villes. C’est ainsi que le semi-marathon (comme à Amsterdam en juillet dernier) aura lieu à Paris intra-muros, en partie le long de la Seine, avec un départ face à la Tour Eiffel, un passage non loin de Notre-Dame et une arrivée à Charléty.

Photo : Jean-Marie Hervio / KMSP.