->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Romain Collenot-Spriet : les meetings de Besançon puis Alger pour passer à la vitesse supérieure

Le steepleur Romain Collenot-Spriet fait le point sur sa saison, qui s’accélère à partir ce week-end.

Le Blésois entend se rapprocher des 8’30 samedi lors du meeting de Besançon puis espère descendre sous cette barrière mardi prochain à Alger. «Avec mon coach, on a programmé l’entraînement pour être en forme plutôt fin juin-début juillet. Donc mes performances en mai ne m’étonnent pas, car ce n’est pas à cette période que je suis au top de ma forme». Romain Collenot-Spriet ne se montre pas inquiet par son début de saison qu’il juge lui-même en «demi-teinte».

8’45’’15 au second tour des Interclubs –où seule la victoire comptait- puis 8’42’’83 à Forbach où «les conditions n’étaient pas idéales», le Blésois s’attend à faire descendre le chrono à partir de ce week-end.

Deux objectifs majeurs

Sa préparation a été axée sur le mois de juillet avec deux objectifs majeurs: dans un premier temps, les championnats d’Europe espoir à Tampere en Finlande (du 11 au 14 juillet) où il brigue «un podium». Avant de s’alignersur un meeting d’envergure pour réaliser «8’25». Et c’est dans cette optique qu’il est parti trois semaines à Font Romeu en avril, en compagnie de Mustapha Habbani. «J’ai fait des grosses séances et il faut que j’assimile tout l’entraînement. J’étais également parti un mois en août et j’ai bien attendu deux mois pour sortir les perfs (5e aux Europe de cross espoir). Avec mon coach (Cyrille Nivault) on ne gère pas l’altitude comme les autres. Il y en a beaucoup qui font une bonne semaine d’acclimatation. J’ai commencé les séances au bout de deux ou trois jours. D’autres athlètes de l’équipe de France étaient là et ils faisaient beaucoup moins de qualité que moi. Je me suis pas mal rentré dedans. Je fais confiance à mon coach même s’il y en a qui disent que ce n’est pas forcément bon. Je sais que ça a payé au mois d’août quand je suis parti un mois» développe le champion de France de cross court, qui est désormais concentré à 100% sur l’athlé après en avoir terminé avec ses partiels de médecine.

«Fixé samedi à Besançon»

«Emoussé» dans la foulée de ses trois semaines intenses à douze entraînements hebdomadaires, Romain Collenot-Spriet perçoit les premiers signes d’une forme qui point, témoin cette séance spécifique effectuée la semaine dernière: 4 x 1 200 m (600 m plat puis 600 m avec barrières) « avec des récups élevées», réalisés à haute vitesse (3’10 en moyenne). Il lui faut désormais transformer ces bonnes dispositions sur le tartan. A commencer dès ce week-end dans le Doubs, où le 3000 m steeple sert de support de sélection pour les «Europe» espoirs. « Il faut que j’aille chercher les minima (8’42’’50) et ma place pour les Europe. Et j’aimerais faire moins de 8’30 mardi à Alger (son record: 8’33’’23) où ça sera très relevé. Mais je serais déjà mieux fixé à Besançon ».

Fixé quant à son niveau actuel et ses perspectives futures. «Si je me rapproche des 8’30 samedi, je peux courir 8’25 sur une très grosse course et en pleine forme fin juillet. Les minima pour les Monde? Oui, ils sont toujours dans un petit coin de ma tête». Si les 8’22’’30 semblent un peu prématurés –quoique…- Romain Collenot-Spriet symbolise en tout cas l’état d’esprit d’une (très) jeune génération, qui, lancée derrière la fusée Pierre-Ambroise Bosse et suivant la voie tracée par les Yohan Durand, Yoann Kowal, Mahiedine Mekhissi ou Florian Carvalho, est déjà avide de grandes performances.

 Photo : Gilles Bertrand