->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Championnats de France Elite : Kevin Gobillard, la bonne surprise sur le 800 mètres ?

On s’attendait à un match entre Brice Leroy et Paul Renaudie sur 800 mètres. Mais le premier s’est fait sortir dès les séries, alors que Paul Renaudie s’est qualifié de justesse, au temps. Quant à Kevin Gobillard, il nourrit de fortes ambitions, à 28 ans.

Trois séries, 18 athlètes pour seulement six places en finale. Et des coureurs étrangers en lice pour brouiller davantage les cartes. Mais à l’instar du 800 féminin,la situation ubuesque où seuls deux Français qualifiés pour la finale (pour trois places sur le podium, les athlètes étrangers ne pouvant prétendre au titre de champion de France) a été évitée. Ce qui n’a pas empêché les surprises.

Et l’une de taille, Brice Leroy, dominateur au bilan national avec ses 1’48’’13, se faisant sortir (le mode de qualification était le suivant: le premier de chaque série qualifié, plus les trois meilleurs temps) pour quelques petits centièmes (2e de sa série en 1’52’’17). De son côté, après avoir vécu pareille situation en juillet dernier aux France Elite à Charléty, Kevin Gobillard a évité cet écueil, en remportant sa série en 1’50’’56 (meilleur chrono des trois séries). Non sans frayeur.

«Je m’étais mis d’accord avec Mounir Akabche. Je devais passer en 27’’ au 200 m puis il devait prendre ensuite le relais après 350 mètres» raconte t-il. Mais le Marocain Mouhcine Ouahman a pris les choses en main dès le coup de pétard. «Je me suis finalement calé à 1,50 m derrière lui. C’était une surprise. Et du coup, ça permet à presque toute la série de passer au temps (Mouhcine Ouahman, 2e en 1’51’’19, et Mounir Akbache, 3e en 1’51’’26 se sont qualifiés). Je suis content, car je restais sur deux échecs aux championnats de France Elite. Passer en finale, ça fait du bien» souligne Kevin Gobillard, qui s’entraîne depuis cinq ans sous la houlette de Fred Fabiani à l’Asptt Nancy.

«Si tu te fais sortir, c’est presque une faute professionnelle» «Je suis venu avec le 3e chrono des engagés. Si tu te fais sortir, c’est presque une faute professionnelle. Ça va être très ouvert et il faudra être costaud» prédit-il, alors que Paul Renaudie (1’48’’36 cette année), a frisé la correctionnelle en prenant la 2e place de sa série (1’51’’48, dernier qualifié au temps). A 28 ans, et après un parcours semé d’embûches (trois opérations à un rein en 2007), Kevin Gobillard arrive au plus haut niveau sur le tard (1’47’’96 l’été dernier, 1’49’’47 cet hiver). Et pourrait bien monter sur son premier podium en Elite dimanche…

Les six qualifiés: Kevin Gobillard, Mouhcine Ouahman (Marocain), Mounir Akbache, Khaled Benmahdi (Algérie), David Verbrugghe, Paul Renaudie.