->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Championnats de France Elite : Pascal Martinot-Lagarde vainqueur en 7’’49 devant Ladiji Doucouré

Le meilleur performeur mondial de l’année a tenu son rang, remportant sa série en 7’’56 avant de claquer un joli 7’’49 en finale, sur une piste qui n’est pas réputé pour être rapide. De son côté, Ladji Doucouré a pris la deuxième place en 7’’76.

Ce 60 m haies promettait beaucoup, avec une densité exceptionnelle. Mais le duel entre Pascal Martinot-Lagarde, meilleur performeur mondial de l’année avec ses 7’’45, et Garfield Darien, 3e du bilan mondial avec 7’’53, a tourné court, le second déclarant forfait avant même le début de la compétition, davantage par précaution (douleur aux adducteurs). Dans ce contexte, Pascal Martinot-Lagarde a tenu son rang, remportant sa série en 7’’56, avant de se montrer très dominateur en finale, faisant cavalier seul pour l’emporter en 7’’49, soit encore un chrono de tout premier plan, a fortiori sur le tartan girondin qui n’est pas réputé pour être très rapide.

«Mais je l’aime bien cette piste «!» s’est exclamé le champion du Monde junior de Moncton, tout sourire, et satisfait, lui qui écrit «un peu l’histoire» en devenant le premier champion de France sur 60 m haies à descendre sous les 7’’50.

Avec Darien aux Mondiaux indoor

Pascal Martinot Lagarde regrettait toutefois sa crispation en finale, lui qui visait le record de France de Ladji Doucouré (7’’42). Toujours est-il que le médaillé de bronze des Mondiaux indoor 2012 à Istanbul a fait le plein de confiance pour le rendez-vous à Sopot en mars prochain (7 au 9). D’autant que l’athlète coaché par Patricia Girard a décidé de stopper les squats à l’entraînement, ce type de musculation étant la source de ses problèmes récurrents au dos (il n’avait ainsi pas pu défendre totalement ses chances au meeting de Stockholm en raison de ce souci là, tout comme aux championnats du Monde de Moscou l’été dernier).

Et pour l’instant, il parvient à compenser «en faisant de la presse», sans que cela n’ait d’incidence sur son départ, réduit à sept foulées depuis janvier avec réussite.

De son côté, Ladji Doucouré a pris la deuxième place en 7’’76, loin de ses 7’’62 très prometteurs effectués à Karlsruhe. «Je pense à trop de choses en même temps, ce n’est pas automatique. Ce n’est pas maîtrisé» regrettait le champion du Monde 2005, qui disputera le meeting de Metz pour faire mieux que ses 7’’62. Alors que Pascal Martinot-Lagarde et Garfield Darien ont désormais rendez-vous aux Mondiaux de Sopot.

Le podium : 1. P. Martinot-Lagarde, 7’’49 ; 2. Ladji Doucouré, 7’’76 ; 3. Thomas Delmestre, 7’’80.