->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Championnats de France Elite : Noelie Yarigo remporte le 800 m, Rénelle Lamote championne de France

Même si elle a glané le titre national, Rénelle Lamote se montrait déçue à l’issue d’une course où la Béninoise Noelie Yarigo est venue la coiffer dans les ultimes mètres.

Camille Laplace et Rénelle Lamote, toutes deux licenciées à l’Athlé Sud 77, ont respecté le plan à la lettre. La première était chargée d’emmener les deux premiers tours si personne ne prenait pas la course en main, puis Rénelle Lamote, impressionnante hier en séries, devait accélérer la cadence. Ce qu’elle fit, relançant perpétuellement dans les 400 derniers mètres, et creusant l’écart sur sa coéquipière de club. Mais alors que l’on pensait l’écart irrémédiable, Noelie Yarigo, meilleure temps des engagées avec ses 2’05’’47, produisait un ultime effort dans les 100 derniers mètres, et venait coiffer sur la ligne Rénelle Lamote. Le titre national revient toutefois à cette dernière, puisque Noelie Yarigo est Béninoise.

«J’ai un peu les boules»

Nonobstant cette première couronne Elite, le visage de la championne de France indoor espoir 2013 trahissait une amertume certaine. «Je suis très déçue. L’objectif était de gagner, pas seulement le titre, mais aussi la course. J’ai un peu les boules. Je pensais que j’avais gagné et j’ai fait l’erreur de me reposer là-dessus. Le peu de relâchement que j’ai eu m’a pénalisé. Je pense que je vais me faire un peu engueuler par le coach (Thierry Choffin) mais bon…» confie Rénelle Lamote, alors que sa partenaire d’entraînement Camille Laplace, 3e de la course et donc vice-championne de France, retrouve elle le sourire après deux années difficiles dans la foulée de sa sélection aux Mondiaux juniors en 2012 à Barcelone (année où elle avait réalisé 2’05’’81).

«Regarder ses pieds et ne rien lâcher»

«La consigne était de regarder le pieds de Rénelle et de ne jamais lâcher. C’est ce que j’ai essayé de faire. Quand c’est devenu dur, j’ai pensé à mon coach: je n’avais pas le droit de lâcher. Je me suis arrachée». Camille Laplace reprend ainsi sa marche en avant, après «une désinsertion musculaire et une fracture de stress» qui ne lui ont pas permis de confirmer son année 2012. «Mon groupe m’a aidé à remonter la pente. Je remercie mon coach pour tout, car il a été là dans les moments difficiles. Sans lui, je n’aurais jamais pu courir comme cela».

Les deux compères ont rendez-vous dès la semaine prochaine aux championnats de France de cross au Pontet, où, fort de leur «super groupe» (dixit Rénelle Lamote) elles escomptent ramener le titre par équipes sur le court.

Le podium: 1. Noelie Yarigo (Benin), 2’07’’26 2 ; Rénelle Lamote (championne de France), 2’07’’44 ; 3. Camille Laplace (vice-championne de France), 2’08’’79 ; 4. Korotchansky (médaillée de bronze), 2’08’’99.