->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Championnats d’Europe : les chiffres clés à retenir

L’athlétisme est un sport où les chiffres sont partout. Bilan chiffré des 22e championnats d’Europe.

0:

la France, longtemps devant à Zurich, n’a jamais remporté le classement des médailles. Après la Russie en 2010 et l’Allemagne en 2012 –deux nations en retrait à Zurich- c’est la Grande Bretagne qui l’a emporté pour la 3e fois de l’histoire (après 1950 et 1998). Les Bleus sont deuxièmes. Rendez-vous en 2018 à Berlin (2016 à Amsterdam, année olympique).

1:

comme le nombre de médaille d’or récolté par la Suisse. Grâce au hurdleur Kariem Hussein. Le Letzigrund –souvent endormi- s’est alors levé comme un seul homme.

3:

trois titres consécutifs pour Renaud Lavillenie à la perche (comme l’Allemand de l’Est Nordwig) et surtout pour Yohann Diniz sur le 50 km marche, le seul à réussir marcheur à réussir pareil exploit (tous les quatre ans qui plus est: 2006, 2010 et 2014).

3 (bis):

comme les trois acrobates qui se sont succédé pour enfiler la tenue de la vache mascotte Cooly, qui a mis le feu au Letzigrund…et au tartan. Un exemple? Cooly a franchi 3,30 m à la perche! Tiens, Renaud Lavillenie ne l’a pas ce record là…

3 (et oui on triple aussi):

comme le nombre de record des championnats battus à Zurich, dont deux chronos Français: Yohann Diniz et Christelle Daunay (ainsi quela Polonaise Anita Wlodarczyk au marteau, 78,76 m). Pic d’audience4,1: soit l’audience record enregistrée par France Télévisions lors de la folle soirée du jeudi 14 août. Durant l’ensemble de la compétition, ce sont 1,9 millions de téléspectateurs qui ont suivi le rendez-vous zurichois (Source: L’Equipe du 19 août).

5:

comme le nombre de médailles d’or récoltés lors dudernier jour de compétition par les Britanniques, qui ont fini en trombe (12 médailles d’or au final 23 breloques).

6:

Mo Farah est devenu le demi-fondeur le plus titré de l’histoire continentale. Argent sur 5000 m en 2006, doublé 5000 -10000 en 2010 (comme en 2014: le premier à le réaliser) et or sur 5000 en 2012. Farahmineux, comme ses finishs.

8:

Christophe Lemaitre est devenu l’athlète européen le plus médaillé de l’histoire des championnats d’Europe (or sur 100, 200 et 4×100 m en 2010 or sur 100 et bronze sur 4×100 en 2012 argent sur 200, et bronze sur 200 et 4×100 en 2014). Il relativisait sa grande performance. «J’ai la chance en tant que sprinteur, de doubler et tripler avec le relais, pas comme un perchiste ou un marathonien. J’ai aussi de la chance par rapport aux décennies précédentes, où les championnats avaient lieu seulement tous les quatre ans. Je vise des titres, pas des médailles ». Humble et classe, en plus.

9:

comme le nombre de médailles d’or glanés par les Bleus. Un record. Les noms? Eloyse Lesueur (longueur), Christelle Daunay (marathon), Antoinette Nana Djimou (heptathlon), Renaud Lavillenie (perche), Mahiedine Mekhissi (1500 m), Yoann Kowal (steeple) Benjamin Compaoré (triple saut), Yohann Diniz (50 km marche), relais 4×400 femmes.

22’03’’:

comme la meilleure performance mondiale de l’année (sept durant l’ensemble des championnats) –facile en plus- établit par la Néerlandaise Dafne Schippers sur le demi-tour de piste, double championne d’Europe du 100 et du 200 m (et 3e en 2013 à l’heptathlon à Moscou). Elle s’est révélée aux yeux du grand public comme on le pressentait. Un seul record du Monde

23:

le nombre record de médailles remportés par la France sur une édition. En plus de 9 en or, 8 en argent:Clémence Calvin (10000 m), Myriam Soumaré (200 m), Cindy Billaud (100 m haies), Mélina Robert-Michon (disque), relais 4×100 m féminin, Kévin Mayer (décathlon), Christophe Lemaitre (200 m), Kafétien Gomis (longueur) 6 en bronze: Myriam Soumaré (100 m), Laila Traby (10000 m), Pascal Martinot-Lagarde (110 m haies),Christophe Lemaitre (100 m), Kévin Menaldo (perche), relais 4×100 m masculin.24: comme le nombre d’années de disette sur le marathon français, comblées par Christelle Daunay (Dominique Chauvelier et Maria Rebelo bronzés à Split en 1990).

33:

comme le nombre de finalistes français (ayant terminé dans les huit premiers). Soit un peu plus de la moitié des 63 athlètes en lice. Très bon ratio (90 % ont passé le premier tour).

40:

l’âge de la Britannique Jo Pavey (41 ans le 20 septembre), désormais la championne d’Europe la plus âgée de l’histoire après sa victoire sur le 10000. Christelle Daunay vient juste après.

48:

comme le pourcentage de médailles glanées par les Bleues (11 contre 12 pour les hommes). Beaucoup mieux qu’à Barcelone (5 pour les femmes contre 13). Du monde sur les routes

49’’71:

soit le chrono stratosphérique 400 mètres (lancé) de Floria Gueï concluant le 4×400 m féminin.

150:

Clémence Calvin a obtenu la 150e médaille française aux Europe sur le 10000 mètres mardi 11. Elle a ouvert le compteur de l’équipe de France. Le relais 4×100 masculin a glané dimanche la 172e.

3h32’33’’:

le seul record du Monde battu lors de ces championnats d’Europe. Œuvre de Yohann Diniz sur le 50 km marche.

18939:

comme le nombre de spectateurs vendredi 15 août au soir, soit la session ayant connu le plus de succès (le stade a une capacité de 19900 places). Au total et en moyenne, le Letzigrund fut rempli à 65 % lors des sessions matinales, et 81 % pour les sessions du soir. Peut mieux faire. Mais les tarifs étaient exorbitants (70 euros minimum pour la session du soir: à ces prix là, heureusement que le transport était gratuit).

100000:

comme le nombre approximatif de spectateurs massés sur le bord de la route lors des courses hors stade. Avec une apothéose le dernier jour pour le marathon masculin, où l’ambiance fut extraordinaire.