->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Championnats d’Europe : vers une razzia bleue à Zurich ?

Les 22e championnats d’Europe s’ouvrent à Zurich mardi 12 août. Six jours durant, le fameux Letzigrund Stadium –théâtre de 25 records du Monde- va vibrer athlé. Présentation des principales chances de médailles.

A quelques jours de l’ouverture des championnats d’Europe à Zurich (Suisse), mardi 12 août,la délégation française, forte de 69athlètes,se présenteavec de très solides arguments. Un collectif qui, sur le papier du moins, n’a sans doutejamais été aussi prometteur. Le record de médailles, 18 (dont huit en or*) à Barcelone en 2010, pourrait bien être approché, voire dépassé. Il s’agit du meilleur point de comparaison, les Europe de 2012 à Helsinki ayant lieu deux mois avant les JO (certaines épreuves, comme la marche ou le marathon n’avaient pas été disputées, et certains avaient fait l’impasse). Si l’on s’en tient aux start lists, les Tricolores figurent sur 15 podiums virtuels** (dont huit sur la plus haute marche) –sans tenir compte des relais où les meilleurs équipes européennes n’ont pas été forcément engagées sur les différentes compétitions de l’année.

Gardons nous toutefois d’un optimise béat. Si la razzia est possible, «il faut conclure» comme le souligne Philippe Dupont, manager du demi-fond tricolore, dans le dernier VO2 Run dans le reportage consacré aux demi-fondeurs (euses). Si ces bilans fournissent une indication précieuse, ils ne se substituent en rien à la compétition elle-même et ne prennent pas en compte moultparamètres : le pic de forme, censé culminé durant cette semaine suisse la pression et l’adrénaline, qu’il convient de maîtriser la tactique de course, particulièrement prégnante en demi-fond. C’est à l’aune de ces facteurs là qu’il convient d’analyser les forces en présence.Revue d’effectif.

Ils sont ultra favoris:

Toujours est-il qu’ils seront quelqu’uns à partir ultra favori. A commencer par le recordman du Monde du saut à la perche Renaud Lavillenie (6,16 m). Invaincu en 2014 avec 16 concours remportés -18 victoires d’affilée depuis l’an passé (20 si l’on excepte son zéro à Lille début septembre 2013 au cours d’une exhibition)- on ne voit vraiment pas qui pourrait contrarier ses desseins, lui qui vise une 3e couronne continentale estivale consécutive. D’autant que le champion du Monde allemand Raphael Holzdeppe a déclaré forfait, hors de forme. Après avoir franchi 5,92 m à Shanghai en début d’année sur élan réduit (meilleure perf mondiale), le principal adversaire de Renaud Lavillenie…sera lui-même et son appel de la moto, comme il le soulignait récemment dans L’Equipe.

Plus concrètement, le Polonais Piotr Lisek, 5,82 m cette saison, pourrait chatouiller le Clermontois. Chatouiller, seulement…Kevin Menaldo, 5e européen de l’année, sera parmi la pléthore de prétendant au podium (11 sauteurs entre 5,70 m et 5,73 m).

Un double duel Tahri-Farah?

Sur 1500 mètres, Florian Carvalho et Mahiedine Mekhissi auront une carte à jouer. Concernant les distances supérieures, 5000 mètres et 10000 mètres, Bouabdellah Tahri aura un double coup à jouer. Dans ce contexte de championnat, le finish sera primordial et le Messin a pu tester aux France à Reims, en prenant la 3e place sur le 1500 mètres après son titre sur 5 000. L’Anglais Mo Farah (qui s’est entraîné avec Tahri à Font Romeu ces dernières semaines), a déclaré forfait pour les Jeux du Commonwealth en raison de douleurs abdominales –sans que l’on en sache véritablement davantage sur les causes de cette blessure.

A Zurich, il est engagé sur les deux distances. Dans quel état de forme sera-t-il? En pleine possessions de ses moyens, il sera à coup sûr intouchable, comme l’on démontrés ses incroyables finish l’été dernier à Moscou et en 2012 aux JO de Londres. Sinon, Andy Vernon (13’11’’50, meilleur temps européen), Arne Gabius (13’12’’50 et 7’41’’41 sur 3000 m) seront outsiders, de même que le Belge Bashir Abdi et l’Italien Daniele Meucci sur 10000 m (sauf si ce dernier privilégie le marathon pour lequel il est engagé avec 2h12’13’’).

Le marathon justement, où les Bleus sont en mesure de briller, autant chez les femmes que chez les hommes. Sur un parcours sélectif où il faudra se montrer économe de ses efforts, Christelle Daunay, au parcours immaculé cette saison, sera en lice pour le titre, aux côtés del’inattendue vice-championne du Monde 2013 Valéria Straneo, alors qu’El Hassane Ben Lkhainouch,Benjamin Malaty et Abdellatif Meftah peuvent tirer leur épingle du jeu dans une course qui s’annonce très ouverte chez les hommes (nous y reviendrons).

Un grand chelem en sprint?

Clémence Calvin, vainqueur de la coupe d’Europe à Skopje etqui a fait montre de son finish aux France Elite à Reims sur 1500 m, et la championne d’Europe de crossSophie Duarte peuvent ambitionner un podium voire davantage sur le 10000 m, alors que les premiers pas de Rénelle Lamote (2e lors de la coupe d’Europe par équipes) et de Justine Fedronic en équipe de France senior sur 800 m vaudront le coup d’œil.

Photo Gilles Bertrand

Photo Gilles Bertrand

A la marche, Yohann Diniz entend bien conquérir un 3e titre d’affilée après Göteborg en 20006 et Barcelone il y a quatre ans. Le Rémois, en grande forme aux France Elite à Reims où il avait amélioré la meilleure performance française tous temps sur le 10000 m, a changé ses plans par rapport à 2013 et son échec moscovite. Pas de 50 km avant le rendez-vous zurichois, une remise en question avec son nouveau coach Gilles Rocca, même une récente tendinite au niveau du moyen fessier vite résorbée se semble pas l’inquiéter. Mais la concurrence sera redoutable, avec principalement le champion du Monde du 50 km en titre irlandais Robert Heffernan (3h37’’56 en 2013). Sans oublier les Russes Mikhail Ryzhov, vice-champion du Monde à Moscou (3h39’05’’ cette année, vainqueur de la coupe du Monde à Taicang en mai dernier), Ivan Noskov (3h39’38’’) et Aleksandr Yargunkin (3h42’26’’).

En pôle position sur les haies hautes:

Sur 100 m, deux chances de podium avec Jimmy Vicaut et Christophe Lemaitre, alors que Myriam Soumaré peut, comme en 2010, glané deux breloques. En or? La Néerlandaise Dafne Schippers sera une très sérieuse concurrente. Sur 200 mètres, Christophe Lemaitre est le favori numéro 1, fort de ses 20’’08 réalisés à Monaco. L’Aixois, qui monte en puissance, semble avoir les capacités de descendre pour la troisième fois de sa carrière sous les 20’’. Méfiance néanmoins avec le jeune Britannique Adam Gemili (20’’20 cette saison, record à 19’’98), sans oublier Churandy Martina (vainqueur en 2012, Christophe Lemaitre ne s’était aligné que sur 100 m, année olympique oblige), et Jaysuma Saidy Ndure, bien que très en retraits cette saison.

En ce qui concerne les sauts, la championne du Monde en salle Eloyse Lesueur défendra son titre acquis à Helsinki en 2012. Même en l’absence de la Britannique Katarina Johnson-Thompson, forfait, la concurrence sera importante, avec l’Allemande Malaika Mihambo (6,90 m), les Russes Darya Klishina (6,90 m) et Anna Klyashtornaya, qui vient de subtiliser à la Française la meilleure perf continentale (6,93 m). Eloyse Lesueur a cependant passé un cap cette année, semble beaucoup plus sereine et a engrangé de la confiance, s’imposant notamment au meeting Areva alors qu’elle n’était pas en pleine possession de ses moyens. Et les sept mètres ne sont peut plus très loin, comme à Londres fin juillet au terme d’un saut mordu de peu (record de France: 7,05 m par Eunice Barber en 2003).

Yoann Rapinier et Benjamin Compaoré seront en lice pour le titre au triple saut, alors que la vice-championne du Monde du disque Mélina Robert-Michon aura fort à faire pour monter sur le podium. Comme l’an passé à Moscou, elle devra se sublimer et approcher voire de nouveau améliorer sur record personnel (66,28 m).De son côté, Kevin Mayer a les cartes en main pour succéder à Romain Barras, champion d’Europe en 2010 (l’Allemand Pascal Behrenbruch s’était imposé en 2012), nanti en outre de son expérience moscovite (après une première journée très délicate, il avait réalisé une remarquable remontée pour finir 4e).

A suivre aussi à l’heptathlon Antoinette Nana Djimou, championne d’Europe en 2012 et 6e des JO dans la foulée. A cela s’ajoute les deux relais 4×100 mètres (le masculin sera tributaire de l’état de forme de Jimmy Vicaut), le 4×400 m féminin, dont les performances ont été très encourageantes ces derniers temps (4e aux Mondiaux à Moscou et aux relais mondiaux aux Bahamas), alors que dans le sillage de Mame-Ibra Anne, qualifié sur le tour de piste en individuel, le 4×400 m masculin peut tirer son épingle du jeu.

* les médaillés à Barcelone en 2010: en or: Myriam Soumaré (200 m), Christophe Lemaitre (100 et 200 m), Yohann Diniz (50 km marche), Mahiedine Mekhissi (3000 m steeple), Renaud Lavillenie (perche), Romain Barras (décathlon), relais 4×100 m (Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonnaux, Martial M’Bandjock) argent: Véronique Mang (100 m), Hind Dehiba Chahyd (1500 m), relais 4×100 m (Myriam Soumaré, Véronique Mang, Lina Jacques-Sébastien, Christine Arront), Garfield Darien (110 m haies), Bouabdellah Tahri (3000 m steeple), Kafétien Gomis (longueur) bronze: Myriam Soumaré (100 m), Martial M’Bandjock (100 et 200 m), Teddy Tamgho (triple saut).

** ils sont sur le podium virtuel, excepté les relais : en or: Myriam Soumaré (100 m, ex aequo avec Dafne Schippers), Cindy Billaud (100 m haies), Jimmy Vicaut (100 m), Christophe Lemaitre (200 m), Pierre-Ambroise Bosse (800 m), Mahiedine Mekhissi (3000 m steeple), Pascal Martinot-Lagarde (110 m haies), Renaud Lavillenie (perche) argent: Eloyse Lesueur (longueur), Bouabdellah Tahri (5000 m), Yoann Rapinier (triple saut) bronze: Clémence Calvin (10000 m), Salim Sdiri (longueur), Benjamin Compaoré (triple saut), Kévin Mayer (décathlon).