->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Nick Willis impressionne

Le New Balance Indoor Grand Prix de Boston samedi 7 février a été le théâtre de performances de pointe, avec notamment un mile record pour Nick Willis.

Le Néo-Zélandais a ainsi battu le record national indoor de la distance, en claquant 3’51’’61 (ancienne marque : 3’53’’02 en 2014 à New York) pour sa course de rentrée (record du meeting également). Il efface ainsi la marque de son compatriote John Walker (3’52’’8), champion olympique du 1 500 m en 1976 à Montréal, et qui battit le record du Monde du mile en plein air en 1975 (3’49’’4, ce record tint près de quatre ans, avant qu’un certain Sebastian Coe ne l’abaisse dans un premier temps à 3’48’’95).

A 31 ans, le vice-champion olympique du 1 500 m en 2008 est sur la lancée de sa saison 2014 qui l’avait vu pour la première fois de sa carrière courir sous les 3’30’’ sur 1 500 m (3’29’’91 à Monaco), et 3’50’’ sur le mile (3’49’’86 à Oslo).

Nick Willis s’alignera dans trois semaines sur un 5 000 m en plein air, face à son compatriote Zane Robertson, qui est devenu le 4e coureur non-Africain à descendre sous l’heure sur semi-marathon (59’47’’ le 1er février à Marugame au Japon)

Encore un record du Monde sur le DMR

 

Le week-end dernier, un quatuor américain avait amélioré le record du Monde du DMR (Distance Medley Relay : un relais de 1 200 m – 400 m – 800 m – 1 600 m). A Boston, le team New Balance USA a aussi battu le record du Monde féminin de cette distance (très) atypique, disputée presque exclusivement par les Américains mais peut-être plus pour longtemps, ce DMR figurant pour la première fois au programme des relais mondiaux, dont la deuxième édition aura lieu aux Bahamas les 2 et 3 mai prochains.

Le quatuor était formé de Sarah Brown (3’15’’54 sur les 1 200 m), Mahogany Jones (53’’59 sur le 400 m), Megan Krumpoch (2’05’’68 sur 800 m) et Brenda Martinez qui a conclu le relais en 4’27’’77 sur les ultimes 1 600 mètres, permettant au team New Balance de s’imposer de justesse devant Nicole Tully, dernière relayeuse des New York All Stars (10’42’’79). La précédente marque était de 10’50’’98.

Bernard Lagat toujours aussi fringant

 

De nombreuses meilleures performances mondiales de l’année ont été battues à l’occasion de cette réunion à Boston. La championne du Monde junior du 1 500 m Dawit Seyaum a signé 5’35’’46 sur 2 000 m, devançant Sally Kipyego (5’40’’35) et la spécialiste du steeple Emma Coburn (5’41’’11).

Grosse performance pour l’Américain Ryan Whiting au poids avec un jet à 21,43 m.

L’Américaine Treniere Moser a signé 2’37’’86 sur 1 000 mètres, devançant la championne du Monde junior du 3 000 m Mary Cain alors que Jenny Simpson, victorieuse de la Diamond Race en 2014 sur 1 500 m, a battu le record états-unien des 2 miles (9’18’’35 soit environ 8’37’’1 aux 3 000 mètres).

Meilleure performance mondiale de l’année également sur 1 000 m pour Matt Centrowitz, auteur de 2’17’’00 tout rond (deuxième performance américaine de tous les temps derrière les 2’16’’76 de David Torrence en 2014).

Sur le 3 000 m, victoire de l’Ethiopien Dejen Gebremeskel en 7’48’’19, deux petits dixièmes devant Bernard Lagat, qui, à 40 ans, a mis une claque au record du monde de la catégorie M40 (entre 40 et 45 ans ; en 7’48’’33 soit treize secondes de mieux que les 8’01’’44 de Vyacheslav Shavunin en 2010).

Bernard Lagat aux Mondiaux indoor en 2012 (Photo Gilles Bertrand)

Bernard Lagat aux Mondiaux indoor en 2012 (Photo Gilles Bertrand)

 

Les vidéos du meeting de Boston : cliquez-ici.

Les interviews d’après-course : cliquez-ici.