->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Marta Dominguez suspendue trois ans

Cela a mis du temps, mais le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a tranché ! En mars 2013, la Fédération internationale d’Athlétisme (IAAF) avait informé la Fédération espagnol d’Athlétisme (RFEA) de l’existence de variations atypiques dans le passeport biologique de Marta Dominguez.

En février 2014, la RFEA avait acquitté l’athlète. Puis l’IAAF, en avril 2014, et l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) en mai, avaient fait appel de la décision.

La Formation d’arbitres du TAS a annulé la décision de la Fédération espagnole et a considéré que Marta Dominguez était coupable d’une violation des règles antidopage.

Les palmarès ne veulent plus rien dire

L’Espagnole voit ses performances en compétition annulées à compter du 5 août 2009  (date du premier contrôle d’une série de plusieurs contrôles antidopage) jusqu’au 8 juillet 2013 (début de la suspension provisoire).

Cette période prend en compte sa victoire aux Mondiaux sur 3 000 m steeple en 2009 à Berlin suivi de sa deuxième place l’année suivante à Barcelone aux championnats d’Europe. Il convient de noter que la Russe Yuliya Zaripova, championne d’Europe à Barcelone devant Dominguez, doit, sur le papier, récupérer le titre mondial de 2009 (elle avait terminé deuxième à derrière l’Espagnole).

Zaripova…qui est actuellement suspendue (depuis le 30 janvier 2015) en raison également de paramètres anormaux sur son passeport biologique. Ses résultats en compétition, du 20 juin au 20 août 2011 puis du 3 juillet 2012 au 3 septembre 2012, ont été annulés…ce qui inclut son titre olympique à Londres en 2012.

De son côté, Marta Dominguez est suspendue trois ans, à compter du 24 juin 2015, sachant qu’il faudra retrancher la période durant laquelle elle fut suspendue provisoirement (8 juillet 2013 – 19 mars 2014).

Cette décision montre que l’IAAF, en faisant appel de la décision initiale de la Fédération espagnole, n’est pas corrompue à tous les étages et fait également du bon travail en matière d’antidopage, comme le soulignait Damien Ressiot ici. Cette décision souligne aussi que certaines Fédérations nationales sont bien plus laxistes que d’autres en matières antidopage…

La décision complète du Tribunal Arbitral du Sport : cliquez-ici.

Photo : Marta Dominguez lors de son titre mondial sur 3 000 m steeple en 2009 à Berlin (Photo Gilles Bertrand).