->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Marathon de Saint Tropez – Un air de fête

Ce dimanche 25 mars s’est déroulée la première édition du Marathon International du Golfe de Saint-Tropez, qui a accueilli 4155 coureurs. En marge de l’événement, la veille du Marathon, étaient organisées des randonnées pour tous qui ont accueilli 111 randonneurs pour cette première année.

Ce matin, à 8h00, l’excitation et la joie étaient au rendez-vous au moment du départ de cette première édition exceptionnelle. Le lever de soleil a accompagné les coureurs sur la ligne jusqu’à l’habituel clapping qui annonçait le départ imminent de la course. Les concurrents se sont élancés sur un air de Welcome To Saint-Tropez, de Sainte-Maxime pour rallier Cavalaire-sur-Mer. Avec 5 formats de course (individuel, duo 2×21, relais à 4, relais à 6 et relais 7) tous les passionnés de course à pied, aussi bien coureurs que spectateurs, étaient au rendez-vous !

Le mot d’ordre de ce marathon : la fête ! Césars, Superman, Fraise, Abeilles sans oublier les célèbres gendarmes de Saint-Tropez, tous étaient là pour célébrer le printemps avec cet événement sportif. Les concurrents ont ainsi parcouru les 42 km de ce marathon d’exception déguisés ! Des animations dansantes et des dégustations de vin des vignobles locaux étaient présents tout le long du parcours pour accompagner et soutenir les coureurs jusqu’à l’arrivée à Cavalaire-sur-Mer.

Le caractère festif de ce marathon n’a pas empêché la tête de course de se frayer un chemin rapide pour creuser l’écart avec le reste des concurrents. Pour cette première édition, il fallait tenir la cadence ! Les favoris de la course n’ont pas manqué aux attentes de l’organisation. Malgré un parcours complexe – surtout dans les 12 derniers kilomètres – avec pour difficulté principale la montée du Col de Collebasse au 33ème km, le Kenyan Eliud SUGUT finit par s’échapper de la tête de course au km 37 pour s’emparer de la victoire en 2h18’33’’ ! Ces co-équipiers kényans le suivent de près en 2h19’16’’ pour Mathew KIBIWOT et 2h19’51’’ pour Silas GIVOCHI.

Un autre concurrent d’exception a pris le départ ce matin : Thierry GUIBAULT, habitué des marathons atypiques, 6 fois vainqueurs du Marathon du Médoc, terminera à la quatrième place du scratch en 2h34’00’’.

Le premier régional, Julien NAVARRO, vainqueur sur le Cannes Urban Trail en janvier, termine en 2h35’25’’.

Chez les femmes, après l’annonce du désistement de Laurence KLEIN au départ, le podium restait un mystère. C’est finalement, Cassandre PAYEN qui monte sur la première marche du podium en 3h16’24’’, suivie de très près par Christel ARTUFEL en 3h18’01’’ et l’Italienne Alessia COLNAGHI en 3h18’30’’.

Photos Mouv-Up