->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Marathon de Londres : record du Monde féminin sans lièvre masculin

La Kényane Mary Keitany a signé hier au marathon de Londres le chrono le plus rapide de l’histoire dans une épreuve exclusivement féminine en s’imposant en 2h17’01’’.

Si les affaires de dopage s’accumulent –la dernière en date étant le contrôle positif à l’EPO de la championne olympique de Rio du marathon Jemima Sumgong -, cela ne semble pas avoir d’incidence sur le niveau général de certaines disciplines, et notamment sur le marathon.

En atteste la performance ahurissante hier de Mary Keitany, championne du Monde 2009 du semi-marathon, hier à Londres. La Kényane, victorieuse en 2h17’01’’, a ainsi retranché 41 secondes au record du monde d’un marathon exclusivement féminin.

Seulement aidée d’une meneuse d’allure (lire à propos notre dossier sur les lièvres en marathon dans le dernier VO2 Run),  la tête de course féminine est passée sur des bases endiablées, voire même complètement dingues : 15’31’’ aux 5 km, 31’17’’ aux 10 km puis 1h06’54’’ au semi,  soit des temps de passage très en deçà du record du Monde –lui-même stratosphérique- de Paula Radcliffe en 2003 (2h15’25’’ dans une course mixte).

Si elle a, quand même un peu, ralenti sur la deuxième partie, Keitany a toutefois réalisé un deuxième semi en 1h10’, pour améliorer la marque de Radcliffe, qui, en 2005, avait signé le meilleur chrono dans une course exclusivement féminine (2h17’42’’). Il s’agit également du deuxième meilleur chrono de l’histoire, derrière donc les 2h15’25’’ de Radcliffe.

A noter également la deuxième place en 2h17’56’’ de l’Ethiopienne Tirunesh Dibaba, 3e meilleur chrono de l’histoire.

The show must go on…

A lire également dans le dernier VO2 Run, notre dossier spécial marathon (notre analyse sur les moins de deux heures, nos conseils etc…). Actuellement en kiosques, et à COMMANDER ICI.

Photo : © AFP / Getty Images