->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Marathon de Londres – Kipchoge indéboulonnable

Le champion olympique kenyan Eliud Kipchoge a prouvé hier lors du Marathon de Londres qu’il était bien le meilleur marathonien du moment, en bouclant victorieusement l’épreuve en 2h04 :17. Déjà vainqueur de l’épreuve en 2015 et 2016, Kipchoge empoche sa neuvième victoire sur ses 10 derniers marathons, et reste invaincu depuis 2014.

Kipchoge a semblé sous contrôle de ses adversaires dès le début de course. Il passait d’abord au semi en 61 minutes, sur les bases du record u monde de Dennis Kimetto. Mais sous un grand soleil et de chaudes températures pour courir un marathon (22°C), le rythme allait légèrement baisser sur la 2e partie du parcours. Kipchoge allait alors se concentrer sur la victoire, et finir par se débarasser de son dernier opposant, l’Ethiopien Tola Shura Kitata, dans le dernier quart du parcours. Kitata termine deuxième en 2h04:49, tandis que le Britannique Mo Farah complète le podium en 2h06 :11, établissant un nouveau record de Grande Bretagne, et effaçant des tablettes son compatriote Steve Jones, qui détenait ce record depuis 33 ans !

Chez les filles, la championne olympique du 5000m, Vivian Cheruiyot, ne courait à Londres que le 3e marathon de sa carrière, qu’elle remportera en 2h18 :31. Partie prudemment, Cheruyiot pointait à 1’40 des leaders à la mi-course, avant de refaire son retard sur la seconde moitié et s’imposer devant sa compatriote Brigid Kosgei (2h20:13), et l’Ethiopienne Tadelech Bekele ( 2h21.30). La grande favorite Mary Keitany aura payé un départ ultra-rapide, elle qui voulait s’attaquer au record du monde réalisé sur le même circuit par Paula Radcliffe, il y a 15 ans. La Kenyane perdra pied malheureusement dans cette tentative risquée, pour finir 5e. Tirunesh Dibaba, engagée dans cette même perspective du record du monde, abandonnera pour sa part.

Photo Getty Images