->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Marathon de Berlin : un nouveau record du Monde ?

Le marathon de Berlin, pourrait bien voir Eliud Kipchoge ou Emmanuel Mutai battre le record du Monde ce dimanche 27 septembre.

Aux Mondiaux à Pékin, l’actuel recordman du Monde de la distance Dennis Kimetto (2h02’57’’) et son prédécesseur Wilson Kipsang (2h03’23’’) se trouvaient sur la ligne de départ du marathon.

Une première, car d’habitude, ces marathoniens top niveau privilégient les plus lucratifs marathons d’automne (ce qui n’empêchera pas Wilson Kipsang de s’aligner à New York le 1er novembre ; Kimetto sera lui en lice au semi-marathon de Glasgow le 4 octobre). S’ils furent très étrangement transparents, abandonnant tous les deux, ils n’avaient donc pas prévu de s’aligner un peu plus d’un mois plus tard à Berlin. Corollaire, on aurait a priori argué que la densité du plateau s’en ressentirait.

Mais deux marathoniens à 2h02’ et 2h03’ peuvent en cacher deux autres. Car dimanche, sur les coups de 11 heures porte de Brandebourg, il sera bien question de record du Monde, entre Eliud Kipchoge, cinq marathons au compteur, quatre victoires (Hambourg 2013, Rotterdam 2014, Chicago 2014 et Londres en avril dernier où il avait supplanté Kipsang et Kimetto) et une deuxième place où il avait réalisé sa performance de pointe (2h04’05’’ à…Berlin en 2013).

Records du Monde en 2013 et 2014

Soit au final une insolente régularité à des sphères surréalistes (2h04’42’’ de moyenne sur ses cinq marathons) pour celui qui fut champion du Monde du 5 000 mètres…en 2003 à Paris.

Le Kényan retrouvera face à lui son compatriote Emmanuel Mutai, le plus consistant des marathoniens ces dernières années (sur ses 15 marathons, vainqueur notamment à Amsterdam en 2007, trois fois deuxième à Londres où il avait aussi gagné en 2011 ; deux fois deuxième à New York, une fois à Chicago, une fois à Berlin, et 2e aux Mondiaux 2009 à Berlin).

« Je suis l’un des marathoniens les plus constants mais je n’ai gagné qu’un World Major. C’est ce qui me guide pour aller chercher la victoire dimanche » a souligné celui qui avait poussé l’an dernier Dennis Kimetto dans ses retranchements, et signé la deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps (2h03’13’’).

« Je suis focalisé sur le record du Monde et je veux juste le battre. Je n’ai pas couru en deçà de 2h04’ et c’est mon but » a de son côté déclaré Eliud Kipchoge.

Berlin est en tout cas « the place to be » pour claquer un chrono. Sur les cinq meilleures performances mondiales de tous les temps sur marathon, les quatre furent établi à Berlin (la 5e, œuvre de Wilson Kipsang, 2h03’45’’, a eu lieu à Francfort en 2011).

Wilson Kipsang lors de son record du Monde en 2013 (SCC EVENTS/PHOTORUN)

Wilson Kipsang lors de son record du Monde en 2013 (SCC EVENTS/PHOTORUN)

En 2013, Kipsang avait battu le RM sur ce parcours berlinois. En 2014, c’était autour de Kimetto. Jamais deux sans trois ? D’autant que sur les huit dernières éditions, le record a été amélioré à cinq reprises.

A ces deux larrons s’ajoute Geoffrey Mutai, vainqueur à Berlin en 2012 et qui avait couru en 2h03’02’’ à Boston en 2011 (2e chrono de tous les temps mais parcours non homologué).

La différence à plus de 21 à l’heure

Si les conditions sont réunies –temps, lièvres dans le bon tempo, duel au couteau lorsque ces derniers se seront écartés entre Mutai et Kipchoge-, le record pourrait tomber.

Dans tous les cas, çà devrait s’envoyer à plus de 21 heures dimanche pour glaner une prestigieuse victoire, et plus si affinités. Un autre record pourrait être battu : les 14’09’’ établis l’an passé par Dennis Kimetto pour parcourir les cinq kilomètres entre les 30e et 35e (21 à l’heure de moyenne ; lire ici), là où l’organisme devrait commencer à sentir la fatigue.

Dans tous les cas, on sera toujours autant interpellé par ces chronos surdimensionnés (lire ici). A moins que les récentes polémiques liées au dopage et qui ont sévèrement secoué le Kenya n’aient raison des velléités de record des deux protagonistes. A cet aune, on ne peut s’empêcher de songer aux surprenants abandons de Kipsang et Kimetto à Pékin.

Sinon, Yohan Durand tentera les minima pour les JO de Rio (lire ici). Mais la télévision n’aura d’yeux que pour la tête de course. Eh oui ! C’est la crue réalité, malheureusement. Médiatiquement, au-delà de 2h05’, la performance est limite considérée comme banal. Et çà ne devrait pas changer dimanche…

Départ du marathon de Berlin ce dimanche 27 septembre à 9 heures.

En direct sur beIn Sports 2 à partir de 8h40.

Photo de une : Dennis Kimetto avait battu le record du Monde du marathon l’an passé à Berlin (SCC EVENTS/Jiro Mochizuki).