->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

L’incroyable plateau du marathon de Londres

Les organisateurs du marathon de Londres (26 avril) ont dévoilé le plateau élite masculin. Démentiel.

Le marathon de Londres est souvent assimilé à un championnat du Monde officieux. Et la réputation de l’épreuve britannique n’est pas usurpée au regard des têtes d’affiche hommes qui fouleront le macadam londonien à l’occasion de la 35e édition, le 26 avril prochain.

Tel un blockbluster, les organisateurs ont d’ailleurs fait monter la température par le truchement d’une affiche un brin pompeuse. La bande-annonce de cette opus 2015 présente un plateau d’une densité jamais égalée (comme chaque année à Londres).

Figurent sur l’affiche Dennis Kimetto et Wilson Kipsang, l’actuel et l’ex recordman du Monde de la distance –ils sont aussi coéquipiers d’entraînements. Les deux ont fait passer le marathon dans des sphères encore jamais atteintes et plutôt obscures : Wilson Kipsang avait battu le record du Monde à Berlin en 2013 dans la foulée d’un final ahurissant, en claquant au final 2h03’23’’. Marque améliorée en septembre dernier par Dennis Kimetto, toujours dans la capitale allemande, et là aussi à l’issue d’une course tout aussi stupéfiante (voir les chiffres dans le numéro 239 de VO2 Run actuellement en kiosque).

Wilson Kipsang a remporté à deux reprises le marathon de Londres, en 2012 et l’an dernier, où il avait amélioré le record de l’épreuve (2h04’29’’). Il reste sur trois victoires consécutives lors des « Major » (Berlin 2013, Londres 2014 et New York 2014).

Mutai, Kipchoge…et Bekele

Mais ce n’est pas tout ! Emmanuel Mutai, deuxième performeur de tous les temps avec ses 2h03’13’’ de Berlin il y a quelques mois (2ème derrière Kimetto), sera aussi au départ, de même qu’Eliud Kipchoge, qui réalisant des débuts tonitruants sur la distance (quatre 42,195 km disputés : victoire en 2h05’30’’ à Hambourg en avril 2013, puis 2e en 2h04’05’’ à Berlin en 2013 derrière Wilson Kipsang, victoire à Rotterdam en avril dernier en 2h05’00’’, et victoire à Chicago en novembre 2014 en 2h04’11’’).

Restez accroché, ce n’est pas tout ! Le double recordman du Monde sur 5 000 et 10 000 mètres Kenenisa Bekele, dont la préparation été prise en main par le coach italien Renato Canova, fait également partie de cette hallucinante start list. Et Bekele se situe au 9e rang des engagés avec ses 2h05’04’’ réalisés à Paris pour ses débuts en avril dernier (puis 4e à Chicago le 12 octobre en 2h05’51’’)…

Entre temps, l’Ethiopien pourrait remonter dans la hiérarchie puisqu’il sera en lice à Dubaï  le 23 janvier. A Londres le 26 avril, il enchaînera donc son 4e marathon en l’espace d’un an, avec simplement treize semaines d’écart entre Dubaï et Londres.

Au total, huit marathoniens ont déjà couru sous les 2h05’…Ce qui ne signifie cependant pas record du Monde ou meilleure performance mondiale de l’année à l’arrivée, comme en attestent les dernières éditions.

 

Le plateau élite masculin (le plateau féminin n’a pas encore été dévoilé) :

Dennis Kimetto (Kenya). Record personnel : 2h02’57’’.

Wilson Kipsang (Kenya). 2h03’23’’

Emmanuel Mutai (Kenya). 2h03’13’’

Eliud Kipchoge (Kenya). 2h04’05’’

Ayele Abshero (Ethiopia). 2h04’23’’

Sammy Kitwara (Kenya). 2h04’28’’

Tsegaye Mekonnen (Ethiopie). 2h04’32’’

Stanley Biwott (Kenya). 2h04’55’’

Kenenisa Bekele (Ethiopie). 2h05’04’’

Tilahun Regassa (Ethiopie). 2h05’27’’

Samuel Tsegay (Erythrée). 2h07’28’’

Serhiy Lebid (Ukraine). 2h08’32’’

Aleksey Reunkov (Russie). 2h09’54’’

Ghebrezgiabhier Kibrom (Erythrée). 2h10’00’’

Marcin Chabowski (Pologne). 2h10’07’’

Koen Raymaekers (Pays-Bas). 2h10’35’’

Scott Overall (Grande-Bretagne). 2h10’55’’

Michael Shelley (Australie). 2h11’15’’

Javier Guerra (Espagne). 2h12’21’’

Steve Way (Grande-Bretagne). 2h15’16’’

Christian Kreienbühl (Suisse). 2h15’35’’

Pedro Ribeiro (Portugal). Débuts