->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Les juniors sauvent la mise aux championnats d’Europe de cross

Après l’excellente édition 2015 disputée à domicile, à Hyères, avec six médailles au compteur, l’équipe de France a connu moins de réussite aujourd’hui à Chia en Italie. Seuls les juniors masculins sont montés sur le podium, conservant avec brio leur couronne glanée l’an passé.

Et les résultats prouvent les qualités de cette génération, avec Hugo Hay et Abderrazak Charik (qui avait remplacé au dernier moment Louis Gilavert, blessé), respectivement 7e et 10e ; tous deux, auteurs d’une course pleine de gestion ce matin en Sardaigne, n’étaient pas parvenus à se qualifier l’an dernier…

L’Italien Yohanes Chiappinelli avait dynamité la course très rapidement, mais le champion d’Europe junior du steeple a vu le retour du Norvégien Jakob Ingebrigtsen, 16 ans ( !) et plus jeune coureur en lice de ces championnats. Le troisième de la fratrie Ingebrigtsen –Henrik fut champion d’Europe du 1 500 m en 2012 et 3e en juillet à Amsterdam, course remportée par le deuxième larron Filip, a été l’auteur d’un sprint canon pour s’imposer.

Comme l’an dernier, Jimmy Gressier termine au pied du podium –alors qu’on l’attendait à la bagarre pour le titre -, juste devant Mohamed-Amine El Boujaji, plus tranchant que lors du cross de sélection.

Les jeunes Bleus ont fait la différence pour le titre par équipes dans le dernier tour, puisqu’ils se trouvaient à égalité à la cloche (35 points, pareil que la Grande-Bretagne, contre 40 à l’Espagne).

Avec 26 points, ils ont finalement devancé les Ibériques (42) et la Grande-Bretagne (43), alors que Fabien Palcau, vice-champion d’Europe à Hyères, n’était pas en meilleure forme qu’au sélectif et a finalement terminé 36e –ce qui prouve qu’il est très difficile de revenir en forme après un sélectif délicat, comme ce fut le cas pour d’autres juniors il y a deux ans à Samokov.

Liv Westphal convaincante 

Sans la double championne de France Cassandre Beaugrand, les juniors filles ont de leur côté pris une jolie 4e place par équipes dans la foulée de Cécile Lejeune, excellente 8e, et Leila Hadji, 16e pour sa première sélection en bleu blanc rouge.

Ce fut plus compliqué pour les espoirs : Johanna Geyer-Carles, 15e, a réalisé la meilleure performance chez les filles, alors qu’Emma Oudiou, 8e en 2015, est passée à côté de sa course (42e), les Bleues finissant loin par équipes (6e sur 8 formations).

Côté masculin, Emmanuel Roudolff-Lévisse, 14e, a emmené un collectif finalement 6e par équipes dans une course particulièrement dense, remportée au terme d’un féroce sprint par le Belge Isaac Kimeli.

Chez les seniors, Liv Westphal a obtenu une convaincante 9e place (à onze secondes du podium), ce qui dénote une progression majeure par rapport à son résultat l’an passé (18e), alors que l’épreuve a été dominée dès le départ par le duo turc Meryem Akda et Yasemin Can, rendant ainsi la course insipide. Mêmes causes, mêmes effets que l’an dernier, il va (vraiment) falloir que la Fédération Internationale se penche sur ces (nombreux) cas de naturalisations de coureurs est-africains (lire ici). Au risque d’achever pour de bon le cross country, discipline déjà en marge des radars médiatiques.

L’équipe de France a pris la 4e place par équipes, avec Aurore Guérin 26e, Samira Mezeghrane-Saad 32e, Sophie Duarte 34e, Floriane Chevalier-Garenne 39e et Laurane Picoche 44e.

Il y eût davantage de suspense chez les seniors hommes, dans le sillage du départ canon des Britanniques Andrew Butchart et Callum Hawkinks. Ce dernier, titulaire d’un record d’1h00’23’’ sur semi-marathon, a étonnamment tenu tête au duo Turc Aras Kaya (frère d’Ali vainqueur en 2015), finalement vainqueur, et Polat Kemboi Arikan, 2e, avant de céder un peu de terrain sur la fin tout en s’emparant du bronze.

Florian Carvalho, longtemps 5e, a connu une hypoglycémie sur le dernier tour, finissant au bout de ses forces à la 30e place. Les Bleus ont également terminé au pied du podium par équipes, avec Morhad Amdouni 17e, Djilali Bedrani 19e, Timothée Bommier 21e, Abdellatif Meftah 22e et Michaël Gras 23e.

Tous les résultats : ici.

Photo de une : bis repetita pour les juniors bleus qui doublent la mise après le titre à Hyères en 2015 (Photo Jean-Luc Juvin).