->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Le retour de Patrick Makau

Voilà presque deux ans que Patrick Makau avait disparu des écrans radars, en raison de plusieurs blessures ces 18 derniers mois (notamment au genou) était-il précisé sur le site de la Fédération internationale la semaine dernière. Patrick Makau s’était distingué en 2011, au marathon de Berlin. En réalisant 2h03’38’’, il avait ainsi amélioré de 21 secondes le précédent record du Monde détenu par Haile Gebrselassie (2h03’59’’) sur un marathon homologué. Depuis, les chronos sont encore tombés…

Alors que Makau, lui, s’était évaporé. Victorieux du marathon de Francfort un an après son record du Monde (2h06’08’’ le 28 octobre 2012), il avait bouclé le marathon de Londres en avril 2013 en illustre inconnu (11e en 2h14’10’’) avant d’enchaîner les pépins physiques.

Patrick Makau, qui avait réalisé 27’57’’ sur 10 km l’été dernier, a renoué avec le marathon samedi 6 décembre. A Fukuoka (Japon), le Kényan espérait courir en 2h05’ ou 2h06’ comme il le soulignait avant la course. Après un passage groupé à la mi-parcours en 1h03’37’’, il s’imposera finalement en 2h08’22’’, lâchant le Mongol Ser-Od Bat Ochir aux alentours du 38e kilomètre. Ce dernier, qui avait dynamité la course peu avant le 30e, améliorera son propre record national de dix secondes, terminant finalement 3e en 2h08’50’’ –l’Ethiopien Raji Assefa, au prix d’un gros retour en fin de course, lui a subtilisé la deuxième place, 2h08’48’’.

A noter également la sixième place du Polonais Henryk Szost, l’un des favoris aux championnats d’Europe à Zurich, mais qui avait finalement abandonné.