->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Kenenisa Bekele, un record au marathon de Dubaï ?

Pour le troisième marathon de sa carrière, Kenekisa Bekele sera en lice ce vendredi 23 janvier à Dubaï (Emirats Arabes Unis) et vise la victoire et son record personnel. 

Le premier gros rendez-vous sur la planète marathon est programmé pour vendredi. Sur un parcours toujours très favorable, la ville des Emirats Arabes Unis est souvent le théâtre de très gros chronos, à l’instar de l’édition 2012, remportée par Ayele Abshero (2h04’23’’) et Aselefech Mergia chez les femmes (2h19’31’’) au terme de laquelle huit marathoniens –inconnus- avait bouclé les 42,195 km en 2h06’ et moins, et cinq marathoniennes en 2h20’ et moins…

Ce vendredi, c’est la performance de Kenenisa Bekele qui sera particulièrement scrutée. Après des débuts tonitruants à Paris en avril 2014 (vainqueur en 2h05’04’’, record de la course, nonobstant une gêne lorsqu’il attaqua à 21 à l’heure aux alentours du 30e…), le double recordman du Monde du 5 000 et 10 000 mètres (12’37’’35 et 26’17’’53) avait ensuite terminé quatrième du marathon de Chicago en octobre (2h05’51’’).

Il avait invoqué une préparation mal agencée (bien qu’il est couru en 2h05’51 ») et l’Ethiopien s’est depuis adjoint les services d’un certain Renato Canova, illustre coach italien de nombreuses têtes d’affiche sur le marathon, notamment.

« Je veux juste prendre les étapes les unes après les autres dans ma carrière sur marathon. Dubaï va être une course très importante pour moi, en ce qui concerne mon record personnel. J’ai déjà beaucoup appris à Paris et Chicago. Mais malgré mes résultats sur le piste et en cross, j’ai encore relativement peu d’expérience sur le marathon » a-t-il déclaré aux organisateurs.

Kenenisa Bekele, qui sera aussi en lice en avril prochain à Londres, aura en tout cas à ses côtés des coureurs au solide pedigree, à l’image de son compatriote Lelisa Desisa, vainqueur à Dubaï en 2012…pour ses débuts sur la distance (2h04’45’’). Lelisa Desisa l’avait ensuite emporté à Boston à peine trois mois plus tard avant de glaner à l’été 2013 la médaille d’argent aux Mondiaux à Moscou. Il a récemment terminé deuxième du marathon de New York (2h11’06’’) derrière Wilson Kipsang.

Les Ethiopiens Berhanu Shiferaw (2e à Dubaï en 2013 en 2h04’48’’) ainsi que Feyisa Lelisa (2h04’52’’ à Chicago en 2012) affichent aussi des marques inférieurs à 2h05’, ce qui promet une course échevelée.

Plateau féminin très dense

Chez les femmes figure également un gros contingent éthiopien au départ, avec trois anciennes lauréates : Aselefech Mergia (2h19’31’’, record de l’épreuve en 2012), Askale Tafa (2007) et Mamitu Daska (2010). Attention également à la Kényane Lucy Kabuu, 2ème en 2012 en 2h19’34’’ (record personnel), aux Ethiopiennes Atsede Baysa, victorieuse en 2012 à Chicago (en 2h22’03’’) et Aberu Kebede (2ème à Dubaï en 2010 ; 2h20’30’’ à Berlin en 2012 ; vainqueur à Francfort l’automne dernier en 2h22’21’’).

Enfin, ce plateau féminin très dense est complétée par Gladys Cherono, qui fera ses débuts sur la distance. Championne du Monde du semi-marathon à Copenhague en mars 2014, la Kényane est la 10e performeuse de l’histoire sur la distance (1h06’48’’) et avait glané l’argent aux Mondiaux de Moscou en 2013 sur le 10 000 mètres. Elle devait initialement s’aligner à Berlin mais une blessure contractée lors de sa préparation, l’avait contrainte à déclarer forfait.

« Je sais que je vais courir contre certaines des marathoniennes les plus expérimentées, notamment les Éthiopiennes. Mais je n’ai peur de personne parce que j’ai fait une très bonne préparation » a déclaré Gladys Cherono sur le site nationsport.

L’an dernier les Ethiopiens Mekonne Tsegaye (2h04’32’’) et Seboka Mula (2h25’01’’) -cette dernière sera en lice vendredi- s’étaient imposés sur le marathon le plus primé de la planète (200 000 dollars pour chaque vainqueur, puis 80 000, 40 000 dollars pour les 2e et 3e etc…).

L’épreuve s’élancera à 7 heures à Dubaï (4 heures en France) et sera diffusée sur le site de l’organisation (cliquez-ici).

 

Photo : organisation