->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

JO Londres : Pierre Ambroise Bosse passe en demi-finale

Pierre Ambroise Bosse réussit une belle série, et il se qualifie pour la demi-finale. Dans ce premier tour, une seule surprise de taille, la qualification au temps de Yuriy Borzakovskiy, qui a même été battu par le Français

4ème série, c’est du lourd et même du très lourd. Pierre Ambroise Bosse se retrouve face à Nick Symmonds, Yuriy Borzakovskiy, et Adam Kszczot. Ce sera difficile. La course le confirme. Il faudra une vraie détermination au Français dans la dernière ligne droite pour aller chercher la 4ème place. Mais ce n’est pas suffisant pour la qualification automatique. Il faut attendre pour voir si son chrono de 1’46’’03 est suffisant pour le qualifier pour la demi-finale. L’attente lui est très difficile: «On verra. Je suis optimiste. Les journalistes me disent que c’est bon. Moi, je n’ai pas vu les autres courses. Si ça passe, c’est énorme» Pour ses premiers JO, Pierre Ambroise n’a pas eu de chance avec sa série, surtout qu’avec 7 séries, la qualif se fait sur le top 3 et les 3 plus rapides: «Je croyais qu’il y en aurait 8. Là, avec 7 séries, il faut jouer les premières places. Je m’attendais à une course tactique. On a été piégés par l’Allemand Bube qui prend ses responsabilités, et qui ne passe pas»Sur sa course, malgré tout, il s’avoue relativement satisfait: «Je suis assez content. Ce n’est une gestion si évidente. J’ai pris le risque du choix de faire l’intérieur dans la ligne droite. Pour faire le moins de distance possible à la fin. On avait analysé les vidéos avec l’entraîneur, on avait vu qu’en passant sur l’extérieur, cela peut faire perdre beaucoup de temps. Je n’aurais peut-être pas fait 03 et du coup, je ne serai pas sur le point de passer. Finalement, dans le couloir 1, j’ai eu un instinct de fin de course.»Pour ce premier tour, Pierre Ambroise a beaucoup souffert: «Je n’ai jamais eu aussi peur de toute ma vie. Je n’avais pas connu ça au championnat d’Europe. J’ai secrété tellement d’adrénaline, c’est énorme! Chaque fois que je regardais un coureur, j’avais le cœur qui montait en puls…»La 7ème série terminée, Pierre Ambroise Bosse peut être rassuré, il sera bien en demi-finale. Et là, il faudra sortir le grand jeu, avait-il expliqué: «Il faudra le record personnel pour passer. Ca risque de passer en 50 secondes au 400 m, par exemple, si je suis dans la demi de Rudisha. C’est carrément du niveau d’un meeting de Diamond League.»David Rudisha, ultra favori. La course de David Rudisha l’a confirmé, l’athlète est en grande forme. Et son sourire à sa sortie de piste est très large: «J’ai eu de bonnes sensations. La piste est rapide.J’espère que les trois kenyans vont se qualifier pour la finale. Nous avons effectué un travail d’équipe, et nous avons une stratégie pour la finale.»David Rudisha est en quête de l’or olympique: «Ma priorité est la médaille. Ce sont les JO. Je ne m’occupe pas du record du monde.» Une rumeur avait été lancée selon laquelle le Kenyan voudrait s’attaquer ici au record du monde.Surtout que l’attente est forte au Kenya: «Avec Kemboi, au steeple, c’est un bon lancement pour le Kenya. On n’était déçus qu’il n’y ait pas de médaille jusqu’à hier. A Pékin, c’était mieux parti.

Odile Baudrier / Gilles Bertrand