->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

JO de Londres : Pas de J.O. pour Nour-Eddine Gezzar

Nour-Eddine Gezzar ne participera pas aux Jeux Olympiques de Londres. L’athlète de 32 ans, confronté à des accusations de dopage, a épuisé tous les recours à sa disposition pour espérer être au départ du 3000 m steeple demain, à Londres. Après que le Tribunal administratif de Clermont-Ferrand a refusé de statuer en référé, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté, jeudi 2 août à 19h, la demande de l’athlète. La sentence complète du TAS avec les motifs sera notifiée aujourd’hui, vendredi 3 août. Le combat de Nour-Eddine Gezzar ne s’arrête pas à cette décisionMalgré cela, Nour-Eddine Gezzar espère obtenir des réponses claires sur les conditions de son contrôle anti-dopage du 17 juin. Rappelons qu’à l’issue de sa course des Championnats de France, Nour-Eddine Gezzar fournit son urine en deux fois, 35 ml à 18h37 et 75 ml à 18h50, comme le stipule le procès-verbal de contrôle signé par le médecin préleveur. Le volume total d’urine prélevée s’élève donc à 35 ml + 75 ml, soit 110 ml. Or, à 19h37, le même médecin sur le même procès-verbal signifie que le total de l’urine prélevée s’élève à 120 ml ! Soit 10 ml de plus ! Le procès-verbal indique lui-même un volume supplémentaire de 10 ml entre 18h50 et 19h37 ! D’où proviennent ces 10 ml, sachant que les éprouvettes sont graduées ? N’oublions pas que d’autres athlètes présents lors de ce contrôle du 17 juin se sont ouvertement étonnés, sur le moment, des conditions de prélèvement, avec, entre autres problèmes, des échantillons non scellés devant l’athlète.Nour-Eddine Gezzar et son avocat, Maître Romain Graeffly, espèrent que la prochaine réunion de la commission de discipline de la FFA qui doit se réunir et statuer le 28 août prochain, apportera des éléments de réponse. L’athlète se réserve l’opportunité, par ailleurs, de faire valoir ses droits devant les tribunaux compétents

Odile Baudrier / Gilles Bertrand