->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Jimmy Gressier et Mathilde Sénéchal remportent le cross de sélection juniors

Jimmy Gressier, quatrième des championnats d’Europe de cross l’an passé, à Hyères a remporté un magnifique cross de sélection juniors ce matin à Gujan-Mestras (Gironde). Mathilde Sénéchal a créé la surprise chez les femmes.

Cela s’annonçait explosif, ce le fut ! « Le championnat du Monde va partir » glissait avec le sourire peu avant 11 heures Pascal Machat, référent jeunes auprès de la FFA. Un brin emphatique, mais pas non plus à des années lumière de la réalité.

Car ce cross sélectif juniors est bien et bien l’égal du championnat de France chez les juniors, dont la génération affiche de si belles promesses. Après un départ forcément rapide, le rythme a diminué d’un coup. « J’ai écouté les conseils, je suis parti prudemment. Ça n’avançait pas » relate Jimmy Gressier.

Peloton groupé dans le premier passage de la butte

Peloton groupé dans le premier passage de la butte

C’est le Sbaciste Hugo Hay qui va prendre les choses à son compte. « J’ai accéléré progressivement, j’ai peut-être manqué d’un peu de patience ». De fil en aiguille, le peloton s’étire dans la pinède gujanaise. Aux confins de la mi-course et après le premier passage de la fameuse butte, ils sont encore une bonne douzaine en lice pour les quatre premières places directement qualificatives.

Puis quelques centaines de mètres plus loin, alors que la grande boucle est désormais bien entamée, Jimmy Gressier prend les devants, suivi dans sa foulée par Mohamed-Amine El Bouajaji.

Le duo possède une dizaine de mètres d’avance sur le reste de la troupe, emmenée par Abderrazak Charik, Hugo Hay, Louis Gilavert, Baptiste Mischler, Clément Leduc, alors qu’Anthony Pontier et Fabien Palcau figurent en queue de groupe.

Jimmy Gressier a pris les devants, suivi par Mohamed-Amine El Bouajaji

Jimmy Gressier a pris les devants, suivi par Mohamed-Amine El Bouajaji

A l’ultime kilomètre, Jimmy Gressier en remet une pour aller s’envoler vers la victoire. « Ça a commencé à piquer un peu dans la butte (lors du deuxième passage, à environ 500 mètres de la fin, ndlr)» sourit-il. « J’ai attaqué quand je l’ai voulu. Je me sentais plutôt bien. Je n’ai pas fini le couteau entre les dents comme l’année dernière (il a tapé dans les mains à l’arrivée, ndlr). Je pense que j’ai passé un cap » poursuit celui qui a rejoint le groupe pléthorique de Thierry Choffin à Fontainebleau (tout en étant aussi conseillé par Arnaud Dinielle, avec qui il a débuté à l’Entente Maritime 62, club au sein duquel il est toujours licencié).

Mischler et Palcau 7e et 8e

Champion d’Europe par équipes l’an dernière à Hyères, Jimmy Gressier, qui avait alors terminé au pied du podium, sera le leader de l’équipe de France, lui qui a également pris une probante 10e aux championnats du Monde sur 5 000 m l’été dernier – une épreuve particulièrement relevée.

« Bien sûr que je pense au titre, comme tous ceux qui ont fait dans les 10-15 l’année dernière, alors que pas mal ne sont plus juniors comme Crippa (vainqueur en 2015). Mais je pense d’abord aller chercher un titre par équipes. Un podium ou un titre individuel serait merveilleux, après trois ou quatre ans d’athlé ».

Témoin de la densité de la catégorie, le vice-champion d’Europe 2015 et champion de France sortant Fabien Palcau, en difficulté en ce début d’automne (17e à Arnay-le-Duc) a terminé 8e, une place derrière Baptiste Mischler, 4e des Mondiaux juniors sur 1 500 m l’été dernier, et qui avait pourtant fait forte impression à Arnay-le-Duc.

« Je ne comprends pas très bien » corrobore ce dernier. « La course avait été très linéaire à Arnay-le-Duc. Là, il y a eu beaucoup d’à-coups, et j’avais davantage travaillé le foncier que les changements de rythme » avance t-il en guise d’explication. « Je suis déçu, le parcours me correspondait bien, mais j’étais tout heureux d’avoir fait le hold-up l’an passé ; et c’est bien que d’autres représentent l’équipe de France » glisse t-il, très fair-play, alors qu’il pourrait tout de même intégrer le collectif (les quatre premiers étaient directement sélectionnés, les 5e et 6e à la discrétion du comité de sélection) – « on va réfléchir » souligne Pascal Machat.

« L’émulation permet à tout le monde de se dépasser et de se tirer vers le haut. D’habitude, l’entonnoir se resserre quand on arrive chez les juniors-espoirs. Là, il s’ouvre. C’est bien que l’on soit nombreux à pouvoir intégrer l’équipe de France » conclut le coureur de l’Us Brumath.

Louis Gilavert, qui s’entraîne lui aussi à Fontainebleau, a pris la 2e place, devant Hugo Hay, qui va donc retrouver l’équipe de France un an et demi après sa dernière sélection, aux Europe juniors sur 5 000 m.

« Ça fait du bien ! » souffle, soulagé, celui qui était passé à côté du sélectif l’an dernier, après avoir pris la direction de Lille pour ses études.

Mathilde Sénéchal, la bonne surprise

La grosse cote est venue de Clément Leduc, 4e et dernier à composter directement son ticket pour la Sardaigne. « Je suis moi-même un peu surpris. Mais je savais que je pouvais faire quelque chose et j’ai tout donné » relève le sociétaire du Nantes Métropole Athlétisme.

Aux avant-postes durant une bonne partie de la course, Mohammed-Amine El Bouajaji (7e à Toulon l’an passé), a finalement « manqué de jus sur la fin », s’accrochant pour finir 5e, trois secondes devant Abderrazak Charik, 6e.

Fabien Palcau dans le dur

Fabien Palcau dans le dur

A peine le temps de prendre sa respiration que le sélectif juniors femmes touchait à sa fin – bien dommage qu’il n’y ait pas eu plus de temps entre les deux courses. Si Cécile Lejeune semblait avoir fait le plus dur en prenant quelques mètres d’avance, elle a dû s’incliner dans la dernière ligne droite face à la sociétaire de l’Aj Blois-Onzain, Mathilde Sénéchal, pas attendue à ce niveau.

« Je m’étais préparée pour faire une sélection.  Je n’étais pas citée dans les favorites mais ce n’était pas plus mal ! Je n’osais pas trop dire que c’était l’objectif car ça me faisait un peu peur, mais finalement quand on se prépare bien, ça passe. On est parties assez vite, j’étais dans le groupe des huit, ça se détachait par l’arrière, j’ai suivi Cécile et je suis passée sur la fin » narre celle qui va revêtir pour la première fois le maillot bleu, et qui possède un record perso de 4’33’’ sur 1 500 m et 9’49’’ sur 3 000 m. « C’est très cool, je vais y aller avec le sourire jusqu’aux oreilles ».

La joie de Mathilde Sénéchal, victorieuse du cross de sélection juniors féminin

La joie de Mathilde Sénéchal, victorieuse du cross de sélection juniors féminin

Orale Miton n’était elle aussi pas attendue à ce niveau et prend le deuxième ticket directement qualificatif, au même titre que Cécile Lejeune et Alizée Benaiteau. Perle Maunoury et Leila Hadji complètent le top 6, alors que la double championne de France chez les juniors Cassandre Beaugrand pourrait faire partie du collectif envoyé en Italie.

Tous les résultats du cross de sélection juniors hommes : cliquez-ici.

Tous les résultats du cross de sélection juniors femmes : cliquez-ici.

Texte et photos : Quentin Guillon.