->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

« Je suis contre la suspension à vie ; on n’emprisonne même pas des gens à vie pour des meurtres »

Avec la multiplication des affaires de dopage et des suspensions (l’un des derniers cas « individuels » en date, sans compter le dopage institutionnalisé en Russie, étant la suspension d’Othmane El Goumri, vainqueur, sous les couleurs d’Alès, des France de cross 2016), il est de bon aloi de militer pour la suspension à vie des athlètes convaincus de dopage.

Le lanceur de marteau Quentin Bigot a été contrôlé positif au stanozolol, un stéroïde anabolisant en juin 2014. Le champion d’Europe junior 2011 avoua par la suite avoir commencé à se doper en 2012, en vue des Jeux Olympiques de Rio. Il fut suspendu quatre ans, dont deux avec sursis, et peut derechef lancer en compétition depuis le 11 juillet dernier.

« Je suis contre la suspension à vie ; on n’emprisonne même pas des gens à vie pour des meurtres » souligne Pierre-Jean Vazel, avec qui Quentin Bigot a entamé sa seconde carrière. Diplômé de l’école des Beaux-arts, devenu entraîneur –autodidacte- de sprint (Christine Arron durant la fin de sa carrière, Ronald Pognon, Olusoji Fasuba, actuel détenteur du record d’Afrique du 100 m en 9’’85), Pierre-Jean Vazel s’est envolé depuis septembre à Shanghai en Chine où il est head coach au sein de la structure Altis.

Casser les a priori, prendre le temps d’expliquer et de développer des arguments posément pour aller à l’encontre des idées reçues et du seul PV actant une suspension ; Quentin Bigot et Pierre-Jean Vazel ont accepté d’évoquer ces sujets essentiels. Ce qui donne deux passionnants témoignages, notamment celui du premier : (très) rare est en effet la parole d’un sportif contrôlé positif.

Cette double interview est à découvrir dans le troisième « opus » de la nouvelle formule de VO2 Run, disponible en kiosques depuis mercredi et à commander dans notre boutique en ligne. Le sommaire complet du VO2 Run numéro 248 est à retrouver ici.

 

Vazel