->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Geyer-Carles, le cross court et la pataugeoire

Johanna Geyer-Carles a remporté le cross court féminin dimanche au Mans, devant sa coéquipière de l’Athlé Sud 77 Aisse Sow et la tenante du titre Claire Perraux.

Là aussi, et encore plus que sur les autres courses de ces championnats de France de cross, le premier des mérites était de rester « deboue », “jouer“ avec son corps pour ne pas glisser sur chaque appui.  Le tracé du cross court féminin était principalement constitué de petites boucles – ne tolérant autrement dit aucun répit, avec de la boue partout.

« C’était vraiment dur. A un endroit du parcours, on était à l’arrêt, presque à marcher » témoigna la Toulousaine Salomé Lecocq, 24e.

Après un début de course animé par Alice Rocquain, deuxième l’année dernière (finalement 5e et 4e Française), ce sont les duettistes de l’Athlé Sud 77, Johanna Geyer-Carles et Aisse Sow, qui ont pris les choses en main. La première avait pris la deuxième place la semaine précédente aux France indoor sur 1 500 m (lire ici), la seconde avait décroché le bronze sur le 3 000 m (lire ici).

« J’ai fait mon 200 mètres de la semaine dernière »

Le titre, Johanna Geyer-Carles n’y a jamais vraiment songé. « Je suis tombée peu après le départ, au niveau de la petite butte. J’ai alors cru que c’était fini ». La double championne de France junior, de retour à son meilleur niveau, s’est alors concentrée sur l’équipe (l’Athlé Sud 77 a aisément glané le titre), « en essayant de battre le plus de filles possibles, car quand on en double une, ça fait deux points de plus pour l’équipe. C’était incroyablement boueux. On ne courait pas, on pataugeait. Parfois, je ne savais pas où j’en étais sur le parcours, car on était fixées sur nos pieds pour ne pas faire de faux appuis ».

Alice Rocquain, Aisse Sow et Johanna Geyer-Carles

Alice Rocquain, Aisse Sow et Johanna Geyer-Carles

Elle a finalement devancé sa coéquipière Aisse Sow dans les ultimes mètres. « J’étais un peu frustrée des France indoor. J’avais été très surprise de voir Elodie Normand surgir à la corde. J’avais pris quelques mètres et je n’étais pas arrivée à revenir. Tout la semaine, je me suis dit : “Et si j’avais accéléré avant qu’elle ne me double, est-ce que ça aurait changé quelque chose ?“ Aujourd’hui, dans la dernière ligne droite, je me suis dit : « c’est maintenant ou jamais », et j’ai fait mon 200 mètres de la semaine dernière. Je n’y crois pas quand je passe la ligne d’arrivée. Je ne m’y attendais tellement pas ».

Claire Perraux se relance

De son côté, la tenante du titre Claire Perraux a décroché la médaille de bronze, une semaine après avoir abandonné à Aubière sur le 3 000 m, à 500 m de l’arrivée lorsqu’Emma Oudiou (8e et 6e Française) avait accéléré. « C’était dur dur avec cette boue. J’ai eu du mal à me mettre dans le rythme, et j’ai laissé un trou dès le début. Je finis bien mais ce n’est pas suffisant. Je me remets un peu en selle. (A Aubière), j’ai eu une absence. Je n’ai pas eu la lucidité pour me dire en deux secondes : “je continue“. Il a fallu se remobiliser, car on ne comprend pas trop ce qu’on a fait ».

Même si la place n’est pas celle escomptée, fort de ce podium, Claire Perraux va pouvoir aborder la saison estivale avec un surcroît de sérénité par rapport à lundi dernier…

A90Z1446 2

A90Z1517 2

A90Z1525 2

A90Z1531 2

Les résultats du cross court féminin : cliquez-ici.

Texte : Quentin Guillon.

Photos : Yves-Marie Quemener.