->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

France de 10 000 m : Daunay à sa main, la surprise Guimard

Christelle Daunay a remporté comme attendu les championnats de France de 10 000 mètres ce mercredi 27 avril, alors que Freddy Guimard a créé la surprise en glanant son premier titre de champion de France.

Contrat rempli pour la recordwoman de France du 10 000 mètres Christelle Daunay, invitée de dernière minute des France de la distance, qui se sont disputés ce mercredi 27 avril au stade Charléty à Paris. La championne d’Europe du marathon avait dans le viseur les 32’45’’ qualificatifs pour les championnats d’Europe d’Amsterdam –elle devrait s’aligner sur le 10 000 m continental début juillet dans le cadre de sa préparation au marathon des Jeux Olympiques de Rio- et en solo, l’athlète coachée par Cédric Thomas a réalisé 32’43’’38.

La présence de Christelle Daunay a permis de mettre (un peu plus) en lumière un championnat toujours aussi délaissé. Sophie Duarte avait un temps voulu se rendre à Charléty, mais faute de lièvre pour se lancer sur les bases des minima olympiques (31’55’’00), la championne d’Europe de cross 2013 va se rabattre sur un 10 000 mètres en Grande-Bretagne, alors que Clémence Calvin tentera sa chance à Palo Alto début mai.

Le podium est complété par Aurore Guérin (34’02’’25), suivie de près par Floriane Chevalier-Garenne, qui confirme son retour au premier plan (34’06’’08). Elles sont toutes les deux descendues sous le chrono qualificatif pour la coupe d’Europe du 10 000 mètres, programmé le 5 juin prochain à Mersin en Turquie.

Freddy Guimard ouvre son compteur

Chez les hommes, la surprise est venue de Freddy Guimard, qui a décroché son premier titre de champion de France (il fut médaillé de bronze sur 10 km route et marathon en 2012), en 29’03’’54, record personnel amélioré de vingt secondes (deuxième de la course derrière le lièvre Jairus Kipcho Birech). Il a devancé Benjamin Choquert (29’09’28’’, record personnel amélioré de huit secondes) et Badredine Zioini (29’12’97’’), qui a sûrement bénéficié des effets de sa préparation marathon (il n’était pas au top pour le rendez-vous parisien et avait finalement aidé son pote de club Timothée Bommier sur la première partie de course).

A vingt secondes du podium, on retrouve à la quatrième place le champion de France du semi-marathon Yosi Goasdoué (29’33’58’’), puis Mathieu Brulet (29’34’’59) et Abdelhakim Zilali (29’35’’99) – le Marocain Maamar Bengriba s’est intercalé en 7e position.

Ces six là sont sélectionnables pour la coupe d’Europe du 10 000 mètres. A noter que le champion de France sortant Riad Guerfi a pris la 11e place en 29’54’’91.

Marathon-de-Se--nart-11

Freddy Guimard lors de sa victoire au marathon de Sénart le 1er mai 2015 (Photo Yves-Marie Quemener)

Minima pour les Mondiaux juniors pour Abderrazak Charik

En outre, Mehdi Frère a glané le titre chez les espoirs (30’17’’30), de même qu’Abderrazak Charik chez les juniors (30’22’’80). Il n’y avait certes que deux espoirs et deux juniors engagés mais leurs prometteuses performances méritent d’être soulignées – et elles doivent être encouragées par les instances fédérales pour relancer une discipline sinistrée.

D’autant qu’Abderrazak Charik a réalisé, avec une certaine marge (30’45’’) les minima pour les Mondiaux juniors, du 19 au 24 juillet à Bydgoszcz en Pologne.

Tous les résultats : cliquez-ici.

A lire également :

-Les difficultés du 10 000 mètres 

-Pourquoi ils et elles ont choisi de courir le 10 000 m

Photo de une : Facebook Benjamin Choquert