->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Florian Carvalho tout en contrôle

Favori, Florian Carvalho a glané sans sourciller son 4e titre de champion de France sur le 1 500 mètres cet après-midi à Angers, devant Bryan Cantero, alors que Martin Casse, 5e de la course, a pris la médaille de bronze.

Florian Carvalho fait montre d’une insigne constance aux France, sur sa distance de prédilection. C’est bien simple, depuis 2010, la seule fois où il ne goûta pas au podium, ce fut l’an dernier, où il était blessé et donc forfait.

Vice-champion de France en 2010, premier titre chez les seniors en 2011, derechef en 2012 avant de réaliser le triplé en 2013, il fut seulement devancé par Mahiedine Mekhissi en 2014 à Reims. Le sociétaire de l’Us Nemours Saint-Pierre a donc repris son sceptre sur le tartan angevin (ici même où il avait ouvert son compteur il y a quatre ans), tout en maîtrise.

Constamment aux avant-postes, il a bouclé le dernier 500 d’une course tactique comme l’accoutumée en 1’08’’ (dernier 300 en 41’’ environ), produisant son effort aux 300 mètres, vent de face.

Bryan Cantero est bien parvenu à reprendre un peu de terrain dans les tous derniers mètres, mais il partait de trop loin (3’44’’87 contre 3’44’’70).

« Si je colle un peu plus quand il attaque, je peux le faire un peu plus déjouer. J’ai manqué un peu de vigilance, j’aurais dû réagir plus tôt : quand tu prends dix mètres en cent mètres, c’est impossible. Mais Florian a couru en patron » glissait Bryan Cantero, qui avait réalisé un peu plus tôt dans la saison les minima pour Amsterdam et courra à Barcelone jeudi prochain.

A la différence de Florian Carvalho, qui ne rechaussera pas les pointes avant les championnats d’Europe d’Amsterdam (6-10 juillet), où il le médaillé d’argent 2012 à Helsinki compte arriver le plus frais possible. Pour les minima olympiques –il ne lui manque que quatre petits dixièmes (3’35’’39 pour des minima à 3’35’’00 ; Morhad Amdouni est presque dans le même cas, avec 3’35’’58, ils sont actuellement 4e et 5e au bilan européen et 14e et 15e au bilan mondial à trois athlètes par nation)- c’est wait and see.

Une ouverture pour Rio ?

« Si ça court (vite) aux Europe, je serais prêt pour courir. Si ça ne court pas, tant pis pour les minima pour les Jeux. On verra bien ce que la Fédé décide et ce qu’il en est au niveau du bilan mondial au 10 juillet » souligne Florian Carvalho, qui s’alignera à Monaco le 15 juillet…alors que la sélection définitive sera arrêtée le 11 juillet (c’est en fait l’IAAF, et non la FFA, qui entérine la fin de la période de qualification aux Jeux Olympiques au 11 juillet).

Comment gérer cette saison raccourcie, où les chances de trouver les conditions idoines pour claquer un chrono sont ténues ? « Je sais que j’ai 3’35’’ dans les jambes, après il faut les faire. Si tu ne fais pas les minima à Monaco, il y a de quoi te refuser clairement. Là, si on me refuse, c’est sûr que j’aurais les nerfs, mais c’est la règle. On sait depuis le début que la saison sera courte. On s’y prépare, mais j’ai eu la chance d’entrer en Diamond League (à Rabat et à Rome) –je pense à tout ceux qui n’ont pas eu cette chance. Si je ne cours pas à Rabat et à Rome, je ne pense pas que mon chrono cette saison est 3’35’’39. Je ne suis donc pas le plus à plaindre, mais c’est sûr que ce n’est pas évident, même si on le sait et qu’on se prépare pour, d’autant que les conditions climatiques ne nous ont pas aidées cette année » relève celui qui aurait pu courir en slip…si Arsène Guillorel ne lui avait pas prêté in extremis un cuissard.

Reste à savoir si la FFA fera preuve de mansuétude, alors que les scandales en tous genres se multiplient et que plusieurs Fédérations (Belgique, Allemagne) ont eu la (très) bonne idée d’alléger leurs critères de qualification.

A noter la jolie médaille de bronze récoltée par Martin Casse (5e de la course derrière l’Algérien Abderrahman Anou et le Marocain Rabii Doukkana), ce qui vient confirmer une progression manifeste cette saison (lire son portrait ici), une semaine après avoir battu son record personnel (3’39’’27).

Les résultats du 1 500 m : cliquez-ici.  

Texte : Quentin Guillon.

Photo : Facebook Florian Carvalho.