->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Fabien Palcau en forme internationale chez les juniors

Fabien Palcau, deuxième l’an passé derrière Julien Wanders, a décroché le titre national chez les juniors aux  championnats de France de cross au Mans, hier. Son deuxième après celui acquis chez les cadets en 2014 au Pontet.

La course juniors hommes était l’une des épreuves phares et très attendues de ces championnats de France, au regard des résultats et de la densité de la génération actuelle (lire la présentation ici).

Deuxième l’an passé derrière le Franco-Suisse Julien Wanders (ce dernier, désormais espoir a pris la 47e place sur le cross long pour sa première chez les seniors), Fabien Palcau est la figure de proue de la relève dans les labours, dans le sillage de sa deuxième place aux championnats d’Europe de cross.

De quoi faire du Dijonnais le grand favori hier sur l’hippodrome des Hunaudières. « Il y avait plus de pression que d’habitude » reconnut-il. « J’étais vraiment stressé avant le départ. Même la semaine précédant le cross. J’avais également fait une grosse semaine d’entraînement (de J-14 à J-7 des France, ndlr). J’étais un peu fatigué physiquement et mentalement, je commençais à en avoir un peu marre de la saison. J’avais déjà fait un cycle pour les Europe, puis j’avais cassé la forme avant de refaire un cycle (en vue des France, ndlr). Mais ce qui est vachement positif, c’est que je pense que je suis plus fort aujourd’hui qu’aux Europe. Il faut confirmer ce statut et je pense que ça va être encore plus de pression dans les années à venir».

Jimmy Gressier et Fabien Palcau

Jimmy Gressier (dossard 613), pas loin de chuter (et qui tient sa chaussure dans la main !) et Fabien Palcau

Il assuma avec flegme ce statut. Après un départ groupé et pas très rapide (les conditions n’aidaient vraiment pas, il est vrai) l’élimination s’est dans un premier temps faite par l’arrière. Aux environs de la mi-course, Fabien Palcau se plaça en tête d’un groupe réduit à quatre-cinq unités, où figurait notamment Jimmy Gressier, 4e des Europe de cross et qui ne s’est vraiment mis qu’à l’athlé en septembre (lire son portrait ici).

« Je fonctionne beaucoup à l’instinct. Je voulais gérer le premier tour, sachant que la boue allait épuiser pas mal de monde, même si ça n’allait pas très vite » relata ensuite Fabien Palcau.

Toujours aux environs de la mi-course, Jimmy Gressier perdit l’une de ses pointes –l’ancien footballeur, qui n’était pas gardien, l’a récupéra d’ailleurs à la volée- et finit la course ainsi. « Comme il y avait beaucoup de boue, ça allait. Mais je devais un peu ralentir sur les passages sur les graviers ». Aurait-il pu endiguer l’attaque de Fabien Palcau à l’amorce du dernier tour, et rivaliser avec lui ?

Anthony Pontier et Mohamed-Amine El Bouajaji

Anthony Pontier et Mohamed-Amine El Bouajaji

« Oui, c’est clair, il y a un peu d’amertume » glissa ensuite son coach Arnaud Dinielle. « Mais Fabien a été énorme ». L’ancien orienteur (lire ici) creusa en effet très rapidement l’écart. Surtout, ils furent peu nombreux en ce vrai et beau dimanche de cross à faire montre d’une telle impression de fluidité et d’aisance, en épousant les contours d’un parcours pourtant rétif aux grandes envolées. Sauf évidemment pour les crossmen patentés, caste dont fait partie intégrante Fabien Palcau.

Si bien qu’une interrogation surgit devant sa prestation immaculée (au sens figuré, s’entend ; « le parcours était plus fatiguant que d’habitude, il y avait de la boue jusqu’aux chevilles » dira celui qui s’accommode pourtant particulièrement des conditions difficiles) : qu’aurait valu le Dijonnais sur le cross long avec les seniors ?

« Oui, oui je suis impatient » s’enthousiasme t-il. « Depuis les Europe, je m’étais dit que j’aimerais bien faire le cross long pour voir par rapport aux seniors. J’ai hâte d’être à l’année prochaine voir ce que ça va donner. J’ai encore un an à mettre à niveau ».

Mais, dans un premier temps, il peut pleinement savourer son automne et son hiver radieux.

A90Z1363

F

Et en plus Fabien Palcau (qui s’est pris les pieds dans le tapis d’arrivée) a des qualités de gymnaste !

Anthony Pontier, longtemps dans un second groupe, a réalisé un gros dernier tour, surgissant dans la dernière ligne droite pour prendre la médaille d’argent, devançant sur le fil Jimmy Gressier. « J’ai été patient, je ne me suis pas affolé. J’ai réussi à revenir au mental » souligna celui qui était rentré du Kenya trois jours plus tôt -pari qui fut gagnant aussi pour Michaël Gras e Jérémy Jolivet. 

De quoi pleinement satisfaire le Clermontois, qui avait manqué les Europe de cross à Hyères. « Je n’étais pas bien aux entraînements. J’avais fait des tests physiologiques, qui ont montré que j’étais déshydraté et que je ne buvais pas assez. Ça va beaucoup mieux depuis » expliqua Anthony Pontier, concluant, fair play. « Mais ce n’est pas une “vraie“ deuxième place, car Jimmy n’a pas eu de chance (avec sa chaussure) ».

Ces juniors, pleins de fraîcheur, s’apprécient tous pour la plupart et forment un vrai groupe, comme ils l’ont démontré aux championnats d’Europe, où les six sélectionnés avaient trusté les 21 premières places.

A90Z1393

Il n’y a pas d’amis en course, chacun fait la sienne, mais sitôt la ligne d’arrivée franchie, tous se sont congratulés et félicités, de Hugo Hay, 4e (il fut l’an passé le premier Français aux Mondiaux de cross de la catégorie) à Mohamed-Amine El Bouajaji (9e), en passant par les nouveaux venus Louis Gilavert (6e) ou Yani Khelaf (8e). Vivement la suite…

A90Z1398

A90Z1264

 

A90Z1262

A90Z1211

A90Z1196

Les résultats du cross juniors hommes : cliquez-ici.

Texte : Quentin Guillon.

Photos : Yves-Marie Quemener.