->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Europe d’Amsterdam : ça passe pour Bosse, pas Selmouni

Pierre-Ambroise Bosse a passé sans encombre le cap des séries aux championnats d’Europe d’Amsterdam ce jeudi matin. Ce n’est pas le cas de Sofiane Selmouni, qui n’est pas parvenu à se hisser parmi les trois premiers.

On avait quitté Pierre-Ambroise Bosse en (toute) petite forme aux championnats de France Elite à Angers il y a deux semaines. Vainqueur de sa série en 1’49’’90, le 5e des Mondiaux de Pékin avait mis un temps fou à récupérer, avant de déclarer forfait pour la finale, en raison d’une gastro. Pas de prise de risque inutile à quelques semaines du rendez-vous olympique.

Sa préparation a été depuis ralenti et il confiait en prélude de ces championnats ne pas être à 100% de ses moyens. Ce matin, il s’est imposé sans sourciller en 1’’48’’35, produisant son effort dans les 200 derniers mètres.

« C’était un peu spécial. On est restés (en chambre d’appel) pendant presque 45’, sans pouvoir faire de lignes. J’ai l’impression que je n’allais jamais courir. Les autres s’agitaient un peu, ça a fait monter un peu le palpitant et ça a permis de rester dedans. Sur la course, j’ai fait pas mal d’erreurs que je devrais corriger pour les demies. Mes sensations ? Je ne suis jamais bien pendant les séries des championnats, on verra demain ! ».

Sofiane Selmouni, placé dans la deuxième série, n’est quant à lui pas parvenu à passer le cut. Bien placé, dans la foulée de Marcin Lewandowski, il a cependant coincé dans la dernière ligne droite (5e en 1’51’’32).

« On ne peut pas tricher. J’étais là aux 600, je pensais que ça allait passer mais je me crispe quand je vois que ça revient derrière. Ça fait chier, je ne suis pas à mon niveau » regrettait le demi-finaliste de Zurich, qui avait été sélectionné sans avoir réussi les minima pour le rendez-vous hollandais (1’46’’39 pour des minima à 1’46’’00).

« J’étais passé il y a deux ans ; là, j’ai l’impression de régresser. Hormis un sursaut à Nancy (1’46’’39), la saison a été pourrie, et je reste sur deux courses où je me prends une claque (référence aux championnats de France, où il avait été devancé à la photofinish par l’espoir Aymeric Lusine, ndlr). Je ne dis pas que c’est la faut d’Alain (Lignier, son coach), j’ai sans doute fait des erreurs, mais il y a sûrement un problème dans la planification et l’entraînement » soulignait Sofiane Selmouni, las et qui prévoit désormais de monter sur 1 500 mètres.

Photo : Pierre-Ambroise Bosse aux Mondiaux de Pékin l’an passé.