->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Coninx en grande forme à Cannes

Dorian Coninx a pris la deuxième place du 10 km à Cannes dimanche 21 février, claquant un nouveau record personnel (29’11’’).

Les triathlètes sont en forme en ce début d’année civile ! Cela s’est déjà manifesté lors des inters de cross la semaine passée avec les succès de l’espoir Maxime Hueber-Moosbrugger, de Simon Viain et bien sûr de Vincent Luis (lire ici).

Cela s’est confirmé hier lors du semi de Cannes. Sur le 10 km, Dorian Coninx a, comme en 2015, rivalisé avec le Kényan Charles Ogari, bien connu sur le macadam hexagonal. Sauf qu’à la différence de l’année dernière, Dorian Coninx a amélioré son record personnel de près de trente secondes, en claquant 29’11’’ (29’40’’ l’an passé), le sociétaire de l’Entente Athlétique Grenoble prenant la deuxième place, dans le même temps que Charles Ogari (qui s’était imposé en 29’31’’ en 2015).

Dorian Coninx, 22 ans, fut champion d’Europe et du Monde juniors de triathlon en 2013, champion du Monde espoirs l’année suivante. L’an passé, il s’est notamment imposé lors de l’étape de coupe d’Europe à Quarteira au Portugal, glanant aussi l’or aux Mondiaux de relais mixte (avec Audrey Merle, Jeanne Lehair et Vincent Luis).

Dorian Coninx devant Charles Ogari (Photo Facebook Dorian Coninx)

Dorian Coninx devant Charles Ogari (Photo Facebook Dorian Coninx)

« Un temps qui fait plaisir en fin de préparation ! Pour la prochaine, va falloir courir après le vélo ! » a t-il réagi sur sa page Facebook. Et pour cause ! Car Dorian Coninx va attaquer les choses (très) sérieuses lors de la première manche du circuit mondial de triathlon WTS à Abu Dhabi (4-5 mars). Une première étape d’importance pour le 17e mondial 2015 (avec deux performances de pointe : 4e à Hambourg et 6e à Londres), qui lorgne le 3e ticket olympique pour Rio (Vincent Luis et David Hauss ont déjà leur billet en poche), 3e billet qui devrait se jouer avec Pierre Le Corre, 3e de la Prom’Classic début janvier en 29’18’’ (Anthony Pujades, Simon Viain et Aurélien Raphael sont aussi dans le match, mais devront réaliser un début de saison tonitruant).

Le Burundais Ezechiel Nizigiyimana a complété le podium (29’41’’), trois secondes devant Julien Devanne, qui abaisse son meilleur chrono de quarante-cinq secondes (29’44’’ ; 30’30’’ à la Prom’Classic en janvier). A signaler également les 29’52’’ de Youssef Jaadi (son portrait ici).

Du côté des femmes, Séverine Hamel s’est adjugée la victoire en 34’50’’, devant Sabrina Godard-Monmartreau (35’31’’) et Charlotte Maurin (35’45’’).

2 097 concurrents ont bouclé ce 10 km, soit une cinquantaine de plus que l’édition précédente.

Sur le semi-marathon, doublé éthiopien avec la victoire de Tura Kumbi Bechere (1h05’16’’) devant son compatriote Masha Haile (1h05’42’’) alors que Freddy Guimard a pris la troisième place (1h06’12’’).

Podium européen chez les femmes avec le succès de la Finnoise Hanna Jantunen (1h16’00’’) devant la Suissesse Laure Hrebec (1h16’36’’) et la championne de France du marathon Aline Camboulives (1h18’49’’).

Presque 1 500 coureurs ont terminé le semi de Cannes (1 225 en 2015), permettant à la manifestation d’enregistre un nouveau record de participation sur les deux épreuves (3 565 classés au total).

Tous les résultats du semi de Cannes : cliquez-ici.

Texte : Quentin Guillon.