->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Demi-fond : le point sur les minima

Voilà plus d’un mois que la saison sur piste a débuté. Le point sur les principales performances côté demi-fond, alors que Jimmy Vicaut a sorti le grand jeu hier au meeting de Montreuil, en égalant son propre record d’Europe sur la ligne droite (9’’86), co-détenu avec le Portugais Francis Obikwelu.

800 m :

Ils sont trois à avoir réalisé les minima pour les Jeux Olympiques de Rio. La finaliste mondiale Rénelle Lamote ne cesse de s’élever vers le très haut niveau : après un hiver tronqué par une tendinite retorse –elle avait entamé sa réathlétisation par de la marche nordique, lire ici-, la championne d’Europe espoir a réalisé les minima à Rabat (1’58’’84, 3e), puis a pris la quatrième place à Rome le 2 juin (1’59’’23), avant de terminer deuxième trois jours plus tard à Birmingham, record personnel à la clé battu de huit dixièmes (1’58’’01).

Justine Fedronic, qui a connu de très longs mois de galère (lire ici), a claqué 1’59’’86 le week-end dernier à Atlanta : premier chrono de sa carrière sous les 2’ et ticket composté pour Rio.

Troisième au bilan national, il ne manque pas grand-chose à Clarisse Moh pour descendre sous les 2’01’’ qualificatifs pour les Europe d’Amsterdam (2’01’’66 à Oordegem fin mai).

De son côté, Pierre-Ambroise Bosse a fait très forte impression : à Rabat d’abord, le 22 mai, où il s’est adjugé son premier succès en Ligue de Diamant, dans le sillage d’une franche attaque aux 600 m, se débarrassant du même coup des minima olympiques (1’44’’51). Puis dimanche dernier à Birmingham, où il a collé aux basques de David Rudisha, pour s’offrir la meilleure performance européenne tous temps sur 600 m (1’13’’21 ; et 3e chrono mondial de l’histoire) avant d’enchaîner deux jours plus tard par un 800 m à Montreuil.

Dans la foulée du lièvre, il passa en un très rapide 49’’ à mi-parcours, avant que le lactique ne monte très fort dans la dernière ligne droite (3e en 1’44’’53).

Derrière le 5e des Mondiaux de Pékin, on comptabilise cinq athlètes entre 1’46’’ et 1’47’’ (les minima pour les Europe : 1’46’’00 ; pour les Jeux : 1’45’’10) : Brice Leroy (1’46’’47), l’espoir Nasredine Khatir (1’46’’49), Samir Dahmani (1’46’’66), Sofiane Selmouni (1’46’’78) et Paul Renaudie (1’46’’85).

A noter également les canons 1’47’’51 du junior Baptiste Mischler, qui a poinçonné son billet pour les Mondiaux juniors….

1 500 m :

…de même que sur la distance supérieure (3’43’’09), distance où il fut vice-champion d’Europe l’an passé. Yani Khelaf, junior 1, est lui aussi descendu sous les minima requis…pour seize centièmes (3’44’’59).

Devant, Florian Carvalho (3’35’’39) et Morhad Amdouni (3’35’’58) sont tous proches des 3’35’’00 synonymes de Rio. Avec Bryan Cantero (3’37’’03), ils sont les trois à avoir couru sous le niveau requis pour les Europe d’Amsterdam, alors que les espoirs Alexandre Saddedine (3’38’’86) et Quentin Tison (3’39’’60) tapent fort à la porte.

Sur le palier, Samir Dahmani (3’39’’52), Guillaume Adam (3’39’’96) et Martin Casse (3’40’’36) nourrissent aussi des ambitions, alors que Mahiedine Mekhissi a abandonné hier à Montreuil pour son premier 15 de la saison.

Chez les cadets, Adil Mchaouri (3’50’’84) et Pierre Proust (3’52’’66) verront Tbillisi et la Géorgie pour les Europe cadets.

Côté féminin, la championne de France Elodie Normand (photo de une) a impressionné le week-end dernier à Oordegem, en abaissant son record personnel…de cinq secondes, le portant à 4’10’’15, à vingt-cinq centièmes des minima pour Amsterdam. L’espoir Johanna Geyer-Carles et Aurore Fleury, en forme cet hiver à Aubière et au Mans, suivent au bilan (4’15’’17 et 4’15’’57), juste derrière la Malgache Marie-Eliane Saholinirina.

3 000 m steeple :

Le champion d’Europe Yoann Kowal figure en tête des bilans (8’17’’83) devant le double médaillé olympique Mahiedine Mekhissi (8’20’’10), qui après un abandon à Rabat marquant son retour à la compétition après sa longue blessure, a réalisé les minima pour les Jeux (8’22’’) à Montbéliard vendredi 1er juin. Djilali Bedrani (8’28’’34) et Abdelhamid Zerrifi (8’28’’87) ont quand à eux réalisé le niveau de performance pour les Europe d’Amsterdam (8’31’’00).

A noter également les très bons 8’43’’53 du junior Louis Gilavert, largement en-deçà des minima pour les Mondiaux de la catégorie.

Maeva Danois a glané son billet pour Amsterdam en courant en 9’40’’10 à Oordegem. Elle se situe à six secondes (9’34’’) de Rio. Marie Bouchard (9’45’’69) et Aisse Sow (9’52’’24) ne sont pas si loin des 9’42’’ qualificatifs pour rallier les Pays-Bas, alors que le chrono devrait descendre pour Ophélie Claude-Boxberger (9’58’’49), Emma Oudiou (10’01’’60) et Claire Perraux (10’03’’11).

Chez les cadets, Timothée Mischler (5’59’’75) et Marine Aubry (6’54’’82) ont gagné leur billet pour les Europe, sur 2 000 m steeple, à l’image d’Alexa Lemitre sur le 3 000 m steeple pour les Mondiaux juniors (10’23 »91).

5 000 / 10 000 m :

A ce jour, seuls trois Français sont descendus sous les 14’ sur 5 000 m : deux espoirs : le Franco-Suisse Julien Wanders (13’50’’41), l’étudiant américain Arsène Guillorel (13’54’’22), et Valentin Pepiot (13’57’’37). Heureusement, ils sont quelques jeunes très prometteurs à s’intéresser à la distance : les acolytes des labours Jimmy Gressier (14’05’’83) et Fabien Palcau (14’07’’19) ont brillamment glané à Carquefou leur billet pour les Mondiaux juniors, alors qu’Hugo Hay (14’22’’82) est un peu plus loin (minima à 14’10’’), de même qu’Abderrazak Charik (14’22’’59), mais celui-ci a réalisé le niveau requis sur 10 000 m aux France fin avril (30’22’’80).

Liv Westphal est la seule tricolore à avoir couru sous les 16’ côté féminin (15’44’’28, son record est de 15’28’’71, établi l’an passé lors de la Diamond League à Londres).

De retour à son meilleur niveau après un automne difficile, la quadruple championne de France de cross Cassandre Beaugrand a fait des premiers pas très intéressants sur 5 000 m hier à Montreuil, manquant seulement le record de France junior de treize centièmes (16’07’’85 ; 16’07’’72 par Charlotte Audier en 1998)…comme presque l’an dernier sur 3 000 m (seize centièmes exactement : 9’13’31’’ contre 9’13’15’’ pour Marie-Pierre Duros). Surtout, la toute récente championne d’Europe junior du triathlon est largement descendue pour les 16’40’’ qualificatifs pour les Mondiaux de la catégorie. L’éclectique Elsa Racasan a elle aussi réalisé ce niveau de performance (16’37’’36 mi mai aux Etats-Unis).

Sur 10 000 m, Clémence Calvin (32’06’’23) et Christelle Daunay (32’43’’38) ont couru sous le niveau requis pour les Europe – le minima pour Rio est fixé à 31’55’’.

Marche :

Yohann Diniz sur 50 km, Emilie Menuet (lire ici) et Kévin Campion sur 20 km sont qualifiés pour les Jeux Olympiques de Rio.

Texte : Quentin Guillon.

Photo : Jean-Marc Mouchet.