->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Cross de sélection aux championnats d’Europe : le bilan chez les seniors

D’Allonnes à Gujan-Mestras, retour sur les deux cross de sélection seniors pour les championnats d’Europe (14 décembre prochain à Samokov en Bulgarie) disputés ce dimanche 23 novembre.

SENIORS FEMMES (Gujan-Mestras) :

Les quatre premières Françaises du cross girondin glanaient automatiquement leur billet pour les championnats d’Europe. La course fut limpide, et rapidement Christine Bardelle, en grande forme actuellement dans le sillage d’un stage aux Etats-Unis, prit les devants. L’Alésienne se détacha dans un premier temps en compagnie de Laurane Picoche –elles se sont entraînées toutes les deux à Flagstaff- avant de s’envoler, très à l’aise vers sa seconde victoire en Gironde (après 2008).Elle succède au palmarès à Claire Perraux, pas en lice au départ puisqu’elle est engagée ce lundi 24 novembre avec une équipe de France mixte à l’Ekiden de Chiba au Japon (avec côté féminin Ophélie-Claude Boxberger et Laure Funten, alors que Floriane Chevalier-Garenne est remplaçante).

Bien dommage, car cela aurait donné de la consistance à une épreuve féminine, à la densité une nouvelle fois famélique sur le parcours de Chante-Cigale une fois les dix premières passées. Derrière Christine Bardelle, les positions se figèrent assez rapidement. Laurane Picoche, bien qu’en difficulté dans l’ultime tour (peut-être n’avait-elle pas pleinement récupéré de son semi-marathon effectué une semaine plus tôt à Boulogne-Billancourt), se classa deuxième, devant Alexandra Louison, dont  le choix de se consacrer à la course à pied ces prochains mois prend davantage corps fort avec cette deuxième sélection internationale qui l’attend (après  les Mondiaux de semi-marathon en mars dernier), et Aurore Guérin, que d’aucuns n’attendaient pas.

Mais la performance de la sociétaire de l’Ea Mondeville Hérouville n’est pas si inattendue, si on se réfère à ce qu’elle avait montré le 2 mars dernier au Pontet, prenant une  très belle 8e place aux championnats de France avant d’améliorer pléthore de ses records personnels l’été dernier ( notamment 16’19’’71 sur 5 000 mètres). Le principal suspense concernant cette sélection (en sus de savoir si Laila Traby s’alignerait ou pas sur le site de Chante-Cigale, mais on eût la réponse vendredi dernier) se joua justement sur cette 4e place, avec une Patricia Laubertie – championne de France de semi-marathon- qui n’abdiqua pas et recolla un peu en fin de course, sans pouvoir refaire son retard sur Aurore Guérin, qui fêtera donc sa première sélection internationale en Bulgarie.

Sophie Duarte, 3e à Allonnes (Photo Yves-Marie Quemener)

Les quatre premières directement sélectionnées (Bardelle, Picoche, Louison, Guérin), reste donc deux places pour défendre la (double) médaille d’argent glané par équipes ces deux dernières éditions. Sophie Duarte hérite forcément d’un de ces deux tickets. La championne d’Europe en titre, en lice à Allonnes, a pris la 3e place, derrière les Ethiopiennes Etagegn Woldu et Senbere Teferi, devançant de cinq secondes Christelle Daunay, dont les Europe de cross ne figurent pas au programme. Reste donc une 6e place à attribuer, avec une Patricia Laubertie qui semble partir avec une longueur d’avance.

Les vingt premières : 

1. Bardelle, 21’32’’ ; 2. Picoche, 21’52’’ ; 3. Louison, 22’01’’ ; 4. Guérin, 22’05’’ ; 5. Laubertie, 22’10’’ ; 6. Maiyo (Ken), 22’12’’ ; 7. Skripnikova (Rus), 22’18’’ ; 8. Lehdem (6ème Française), 22’25’’ ; 9. Laval (Sen), 22’33’’ ; 10. Komu (7ème Française), 22’44’’ ; 11. Pasquer (22’45’’) ; 12. Lecoq, 22’48’’ ; 13. Rocquain, 22’52’’ ; 14. Chachignon, 22’56’’ ; 15. Felix, 23’24’’ ; 16. Martino, 23’34’’ ; 17. Differt, 23’37’’ ; 18. Etienne, 23’58’’ ; 19. Tabboussi-Mouton, 24’17’’ ; 20. Dumergues, 24’18’’.

 

SENIORS HOMMES (Allonnes) :

Pour les hommes, même mode de qualification que pour les femmes, l’épreuve support ayant eu lieu à la plaine de Chaoué à Allonnes (Sarthe). Comme prévu, les places se sont chèrement disputées, derrière le duo éthiopien vainqueur (Yomif Kejelcha, junior sur le papier…, et Nebebew) ainsi que le Marocain Mohamed Moustaoui, de retour aux affaires après deux 10 kilomètres étonnants (31’11’’ le 14 septembre, et 32’13’’ le 5 octobre) faisant suite à deux 1 500 mètres disputés à la fin de l’été (dont 3’35’’21 à Berlin pour celui qui figure en tête des bilans mondiaux indoor sur la distance, avec 3’35’’00 à Stockholm le 6 février).Yassine Mandour a terminé 4e et premier Français, collant aux basques de ce trio vainqueur. Après son abandon sur le 10 000 m aux Europe à Zurich et un un 30’01’’ aux 10 km de Paris-Centre le 5 octobre dernier, le sociétaire de l’Amiens UC réalise un sacré retour aux avant-postes. L’an dernier, pour sa première sélection internationale, il avait pris la 17e place à Belgrade. 5e place (2e Français) pour Abdellatif Meftah, qui devance un Florian Carvalho que l’on n’attendait pas si bien placé, lui qui s’interrogeait sur sa forme actuelle. Il comptait faire de ce cross sarthois un test. Probant, le test. De là à le faire changer d’avis, lui qui n’avait pas prévu les Europe de cross à son programme ?

Yassine Mandour et Florian Carvalho ont fait forte impression dans la Sarthe (Photo Yves-Marie Quemener)

10e, Timothée Bommier décroche la 4e place française, directement qualificative pour Samokov. Une grosse cote, mais pas forcément une surprise pour celui qui prit la 26e place des Europe de cross à Budapest en 2012, et qui avait fait montre de sa forme actuelle le 11 novembre dernier à Arnay-le-Duc. Derrière, les écarts sont ténus. 11 et 12e places (5e et 6e Français) pour Hassan Chahdi, en retrait par rapport à l’automne 2013, et Bryan Cantero, très solide, arrivés ensemble.

Suivent le vice-champion de France de semi-marathon Anouar Assila (14e et 7e Français), Denis Mayaud, pour son grand retour dans les labours après son opération au tendon d’Achille à l’été 2013 (15e et 8e Français), James Theuri (16e et 9e Français) qui avait couru la veille au cross de Volvic, et toujours sous le coup d’une suspension de l’AFLD), Benjamin Malaty (17e et 10e Français), Mehdi Akaouch (18e et 11e Français) ainsi que Freddy Guimard (19e et 12e Français). Les cinq derniers cités se tiennent en sept petites secondes.A noter les abandons du champion de France en titre El Hassane Ben Lkhainouch ou encore du champion d’Europe du 3 000 m steeple Yoann Kowal.

En résumé, Mandour, Meftah, Carvalho et Bommier sont directement qualifiés pour les championnats d’Europe (si toutefois Florian Carvalho décide finalement d’y prendre part). Les deux (voire trois) autres billets se joueront donc au cross de l’Acier ce dimanche 30 novembre. La première partie de sélection devrait être annoncée mardi 25 novembre, et la sélection complète le 1er décembre, le lendemain de l’Acier.

Les vingt premiers :

1. Kejelcha (Eth), 27’00’’ ; 2. Nebebew (Eth), 27’02’’ ; 3. Moustaoui (Mar), 27’06’’ ; 4. Mandour (1er Français), 27’11’’ ; 5. Meftah (2ème Français), 27’23’’ ; 6. Carvalho (3ème Français), 27’32’’ ; 7. Niyonkuru (Bur), 27’42’’ ; 8. Tamri (Mar), 27’42’’ ; 9. El Bannouri (Mar), 27’46’’ ; 10. Bommier (4ème Français), 27’53’’ ; 11. Chahdi (5ème Français), 28’00’’ ; 12. Cantero (6ème Français), 28’00’’ ; 13. Cheruiyot (Ken), 28’03’’ ; 14. Assila (7ème Français), 28’07’’ ; 15. Mayaud (8ème Français), 28’20’’ ; 16. Theuri (9ème Français), 28’22’’ ; 17. Malaty (10ème Français), 28’’25’’ ; 18. Akaouch (11ème Français), 28’26’’ ; 19. Guimard (12ème Français), 28’27’’ ; 20. Haile (Eth), 28’39’’.

 

Photo de « une » : Yves-Marie Quemener.