->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Collenot-Spriet et Chevalier-Garenne survolent la boue du Berry

Interrégionaux à Lignières. Dans la boue du Berry, l’élite du cross ligérien n’a pas été à la fête. Les deux titres majeurs ont été remportés par le Blésois Romain Collenot-Spriet et la Berruyère Floriane Chevalier-Garenne.

On attendait un duel entre Romain Collenot-Spriet (AJ Blois) et Anthony Guillard (ABV Les Herbiers), mais le champion régional des Pays de Loire n’a rien pu faire dans la bourbier du Berry. L’Herbretais a même résumé sa course « à une fin de calvaire ». Le Blésois, lui, a semblé marcher sur la boue. «  Pourtant, le parcours n’était pas adapté à la foulée qui est aérienne, commentait Romain. En plus, j’étais l’homme à battre, alors que je suis en pleine préparation olympique (3000 m steeple). Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup d’athlètes dans mon cas qui aurait pris le risque de perdre… Mais aujourd’hui, je voulais surtout travailler mon mental et le fait de gagner dans ces conditions a montré que je m’aguerris et ce sera important pour cet été. »

Un mental qui a d’abord tenu le choc sous les accélérations de l’Ethiopien Girma Ashebir; puis de prendre le large dans le dernier 1500 m. Les autres postulants au podium étaient largués depuis longtemps… Dans ce contexte, le Sarthois Sylvain Dodé (Endurance 72) était tout heureux de sa troisième place du championat régional, derrière Yosi Goasdoué (A3 Tours). L’Ethiopien (2e) et le Belge Valentin Poncelet (3e) ne comptant pas dans le classement individuel. «  Je reviens de plusieurs années de galère… Cela faisait cinq ans que je n’avais pas été aussi aux Inters. Par rapport aux Régionaux, j’avais plus de fraîcheur et sur un tel terrain, il fallait du jus… » Aurait-il pu aller vite plus vite ? « Au niveau du souffle, j’étais bien. Mais j’ai pioché musculairement. Et puis, devant, il y avait Romain qui prépare les Jeux et Yosi qui est champion de France de semi-marathon. Je suis à ma place. »

A trois semaines des championnats de France au Mans (le 6 mans), ces Inters ont permis une belle revue d’effectif dans le clan des Ligériennes : Endurance 72 sur le cross long, l’Entente Angevine sur le cross court. « Conserver notre titre de l’an passé, c’est clairement notre objectif », annonce sans forfanterie Séverine Hamel, troisième à Lignières. Julie Chuberre, deuxième derrière une intouchable Floriane Chevalier-Garenne, était sur la même longueur d’onde : « On est solide, soudée et homogène. Si en plus on récupère Karine (Pasquier) pour les France, on aura les cartes en mains ! »

Floriane Chevalier-Garenne (AC Bourges) a résisté au raz-de-marée des Sarthoises. Mieux que ça, elle les a dominé sans coup férir. « Je suis presque surprise car je ne m’attendais pas à me retrouver seule en tête, confia la Berruyère. Je me pensais un peu moins forte que l’an passé, mais une course comme aujourd’hui, avec les sensations que j’ai eu me donne clairement envie de viser haut dans trois semaines… »

En cross court, Elodie Mathien veut aussi viser haut. En individuelle, certes, mais aussi avec ses copines de l’E2A Angers. « On a une équipe presque aussi forte que celle avec laquelle nous avons été championne de France en 2013 ! » En ce jour de Saint-Valentin, d’autres Ligériennes avaient des pétales dans les yeux. Ainsi, la junior Perle Maunoury (Entente des Mauges) a su tendre les bras pour saisir le bouquet  !

Texte et photo : Bruno Poirier.