->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Christelle Daunay au marathon de Londres

La championne d’Europe du marathon s’alignera le dimanche 26 avril prochain au marathon de Londres, dans une course d’une densité assez exceptionnelle, à l’instar du plateau masculin.

Christelle Daunay tentera donc d’améliorer à 40 ans son record de France du marathon à Londres, le 26 avril prochain. Cette marque date de 2010, lorsqu’elle avait réalisé 2h24’22’’ sur le macadam parisien. A Zurich, sur un parcours très physique et vallonné, Christelle Daunay avait remporté le titre européen en 2h25’14’’, un chrono de tout premier plan. Sur un parcours dénué de grosses difficultés, un gain de deux à trois minutes, voire un peu plus, était estimé.

La tentative de record de France, son objectif affiché depuis les Europe, aura donc lieu sur le parcours favorable de Londres. Et Christelle Daunay, leader du marathon français, pourra s’accrocher aux basque d’une redoutable concurrence.

Elle possède en effet le 10e temps d’engagement, les organisateurs ayant réuni à l’image de la course masculine un plateau impressionnant, autour du quatuor Mary Keitany (2h18’37’’), Florence Kiplagat (2h19’44’’ ; également recordwomen du Monde du semi-marathon avec un stratosphérique 1h05’12’’ en février dernier)  Edna Kiplagat (record 2h19’50’’ ; tenante du titre à Londres et double championne du Monde) et Priscah Jeptoo (2h20’14’’ ; victorieuse en 2013) – à ne pas confondre avec Rita, contrôlée positive à l’EPO.

Six marathoniennes ont déjà couru sous les 2h21’. Mais il y aura aussi de la densité aux environs de 2h22’-2h23’ (voir les engagées ci-dessous), alors que Christelle Daunay, qui détient aussi les records de France sur 10 000 m (31’35’’81), 15 km route (48’38’’), 20 km (1h04’51’’) et semi-marathon (1h08’34’’) retrouvera les Portugaises Ana Dulce Felix et Sara Moreira, qui a fait des débuts remarqués sur la distance à New York en novembre dernier (3e 2h26’00’’).

L’un des principaux écueils sera de bien négocier la première partie de course, afin de ne pas partir sur des bases trop élevées, ce qui arrive souvent à Londres. Mais Christelle Daunay possède l’expérience sur la distance -ce sera son 11e marathon-, en atteste ses résultats dans les précédents 42,195 internationaux auxquels elle a prit part.

La sociétaire du Sco Ste-Marguerite Marseille, qui avait terminé 3e de la corrida de Madrid le 31 décembre dernier, sera en lice ce dimanche au cross du Ouest-France au Mans. Elle sera également au départ du semi-marathon de Paris le 8 mars prochain.

A noter que Paula Radcliffe sera au départ du marathon londonien pour ce qui pourrait être son ultime 42,195 km (elle précisera les choses le 30 janvier). Londres, où elle avait réalisé en 2003 ses 2h15’25’’, chrono assez impensable et qui constitue toujours l’actuel record du Monde –et sans doute pour encore longtemps.

article_head

 Photo organisation

Le plateau élite :

Mary Keitany (Kenya). 2h18’37’’

Florence Kiplagat (Kenya). 2h19’44’’

Edna Kiplagat (Kenya). Record : 2h19’50’’

Priscah Jeptoo (Kenya). 2h20’14’’.

Feysa Tadesse (Ethiopia). 2h20’27’’

Jemima Sumgong (Kenya). 2h20’41’’

Tigist Tufa (Ethiopie). 2h21’52’’

Tatyana Arkhipova (Russie). 2h23’29’’

Tetyana Gamera-Shmyrko (Ukraine). 2h23’58’’

Christelle Daunay. 2h24’22’’

Ana Dulce Félix (Portugal). 2h25’40’’

Sara Moreira (Portugal). 2h26’00’’

Alessandra Aguilar (Espagne). 2h27’00’’

Volha Mazuronak (Biélorussie). 2h27’33’’

Rkia El Moukim (Maroc). 2h28’12’’

Iwona Lewandowska (Pologne). 2h28’32’’

Diane Nukuri (Burundi). 2h29’35’’

Sonia Samuels (Grande-Bretagne). 2h30’56’’

Emma Stepto (Grande-Bretagne). 2h32’40’’

Rebecca Robinson (Grande Bretagne). 2h37’14’’

 

Photo de « une » : Christelle Daunay à l’arrivée à Zurich le 16 août dernier (Photo Q.G).