->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Bertrand Moulinet contrôlé positif

Le marcheur international Bertrand Moulinet a été contrôlé positif à la FG 4592. Il risque jusqu’à quatre ans de suspension.

Fait plutôt rare, Bertrand Moulinet a confirmé son contrôle positif dans la soirée du mercredi 22 avril, sur sa page facebook, assumant sa faute et ne demandant donc pas l’analyse de l’échantillon B.

« Je vous informe que je viens d’être contrôlé positif à une substance interdite par le Code Mondial anti-dopage en l’espèce du FG4592 » a-t-il écrit. « Les gendarmes de l’OCLAESP * sont venus à mon domicile ce matin pour effectuer une perquisition. J’ai reconnu avoir fait usage de cette molécule et déclaré vouloir renoncer à l’analyse de l’échantillon B. Je suis très peiné pour les personnes qui fondaient espoir en moi et qui m’ont soutenu lors de ma pratique sportive en compétition. Je ne peux que dire que les effets n’en valent pas le risque, et que maintenant je vais devoir faire face aux conséquences de mes actes ».

La molécule FG 4592 est un « stabilisateur de facteurs inductibles par l’hypoxie HIF » selon la terminologie de l’AMA (Agence Mondiale Antidopage). Cette molécule est un agent stimulant de l’EPO (érythropoïétine). Bertrand Moulinet risque jusqu’à quatre ans de suspension –les sanctions du code mondial antidopage ont été alourdies depuis le 1e janvier 2015.

Bertrand Moulinet avait passé un cap manifeste aux JO à Londres en 2012, en se classant 8e du 20 km marche puis 12e quelques jours plus tard sur 50 km. Il avait à cette occasion donné une interview au Monde qui peut aujourd’hui faire sourire…

L’année suivante, aux Mondiaux de Moscou après une préparation tronquée (lire ici), il avait pris un « éclat » comme il le soulignait lui-même, avant d’améliorer en octobre la meilleure performance française tous temps sur 100 km marche.

Après avoir accumulé les pépins en 2014, il avait claqué un 39’08’’ inattendu sur 10 km le 30 août dernier, matérialisant son retour au plus haut niveau (lire ici).

Début de saison 2015 tonitruant

En 2015, Bertrand Moulinet avait disputé deux compétitions : les championnats de France à Arles le 8 mars, où, éclipsé par le record du Monde canon de Yohann Diniz, il avait signé 1h19’18’’, chrono de tout premier plan international, minima pour les Mondiaux de Pékin en poche et record personnel battu (1h20’12’’ aux JO de Londres).

Le week-end dernier, il s’était classé 4e à Rio Maior (Portugal), toujours sur 20 km marche, avant donc ce contrôle positif et cette perquisition chez lui à Font Romeu.

Après Laila Traby positive à l’EPO lors d’un contrôle également à Font Romeu –elle a en revanche nié contrairement à Bertrand Moulinet-, un deuxième international français est épinglé en quelques semaines (le troisième en moins d’un an avec Quentin Bigot au marteau l’été dernier).

Preuve que le dopage ne s’arrête pas aux frontières de l’Hexagone et qu’il faut constamment être vigilant.

C’est aussi un nouveau coup porté à la marche en générale, dans la foulée de la suspension de pléthore de Russes au début de l’année (lire ici).

* Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique

 

Photo : Bertrand Moulinet aux Mondiaux de Moscou en 2013 (Photo Gilles Bertrand).