->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

ASICS veut mesurer la prépondérance du mental dans la course

A l’occasion de la 25e édition de sa chaussure référence en terme de stabilité, la GEL-KAYANO, Asics a lancé une expérience running inédite baptisée BlackOut Track à Londres cette semaine.

Partant du principe que résussir une course, c’est avant tou 90% de mental, ASICS a crée l’expérience inédite BLACKOUT TRACK à Londres, sur la première piste de course au monde conçue pour entraîner l’esprit.

« L’esprit est notre muscle le plus fragile quand il s’agit de tenir la distance. En mettant les coureurs devant le défi de l’exercice mental ultime, nous comparerons leur performance pour révéler à quel point il est tout aussi important de construire notre force mentale que notre force physique pour atteindre nos objectifs. » Explique Paul Miles, Chief Marketing Officer, ASICS Corporation

Ces derniers jours, différentes courses dans le noir ont été organisées afin de démontrer que ce ne sont pas les jambes qui tiennent la distance, que l’esprit est plus fort. Cette piste a été créée pour aider les athlètes à synchroniser leur corps et leur esprit, les libérant ainsi pour gagner une course mentale.

3 athlètes ont été choisis pour cette première expérience qui a eu lieu le 5 Juin : la médaillée olympique Deena Kastor (États-Unis), l’aventurier Danny Bent (Royaume-Uni) et l’acteur et diplômé en physique Aarif Lee (Hong Kong)

Le concept: courir 10km sur la piste, soit 66 tours, dans la quasi obscurité — pas de musique, pas de paysage et pas de ligne d’arrivée. La « Piste obscure » de 150 mètres de long, dissimulée dans l’obscurité, est exempte de toute distraction, la seule technologie pour les assister : la chaussure GEL-KAYANO™ 25. Les athlètes sont alors libres de libérer leur esprit et de se concentrer sur une seule chose : la fluidité de la foulée.

« La piste m’a rappelé la simple joie qu’offre une course; une ruée vers les endorphines et un endroit calme pour se retrouver. Que nous soyons un athlète professionnel ou un coureur de tous les jours, les contraintes mentales peuvent nous limiter, mais nous avons tous le pouvoir d’aller plus loin.  » Deena Kastor

Hier, à l’occasion du Global Running Day, la piste a accueilli une seconde expérience scientifique : 10 personnes ont dû courir 5km dans des conditions normales (lumières, bruits, foules, applaudissement) puis à nouveau sur la même piste dans l’obscurité totale. Les résultats complets de l’expérience seront partagés fin juin.