->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Templiers 2014 : présentation d’une épreuve très dense avec le match « France against the world »

Qui va succéder à Thomas Lorblanchet et Nuria Picas, vainqueurs en 2013 ? La course -départ dimanche 26 octobre à 5h15 (attention au changement d’heure)- s’annonce particulièrement dense et indécise, dans le sillage du match international France-Europe-USA.

On se souvient des moult rebondissements de l’année passée, où Thomas Lorblanchet, dans la montée finale vers le Cade, avait refait son retard sur un Miguel Heras éreinté (l’Espagnol sera au départ dimanche). Pour la 4e fois, le roi des Templiers l’avait emporté, quelques dizaine de secondes devant Xavier Thévenardet Michel Lanne. Le scénario à suspense et péripéties pourrait bien se reproduire ce dimanche à travers les Causses.

Pour la 20e édition, le plateau a fière allure, densifié par l’organisation du premier match international « France against the World » qui verra s’affronter trois équipes : France, Europe et USA dans un remake des matches internationaux d’athlétisme. Le classement de ce challenge se fera sur les 3 premiers hommes et 3 premières femmes de chaque sélection. Le mode de calcul s’effectuera par points, en fonction du classement scratch des catégories : l’équipe qui aura le moins de points sur ses trois premiers coureurs remportera donc le match.

Et de trois pour Nuria Picas ?

Du côté des femmes, Magdelana Lewy-Boulet sera la fer de lance de l’équipe américaine. Polyvalente, elle est venue au trail en 2013 après avoir été médaillée de bronze par équipes auxMondiaux de cross 2011 (18e de la course) et sélectionnée aux JO de Pékin en 2008 sur marathon (elle n’avait pas terminée ; son record : 2h26’22’’). L’an dernier, elle a pris la 2e place du North Face Endurance Challenge. Figurent également dans l’équipe USA Aliza Lapierre, 34 ans (notamment 3e à la Western States en 2012), Cassie Scallon et Jodee Adams-Moore, qui ont pour point commun d’avoir disputé peu de courses cette année.

L’équipe Europe sera emmenée par la double tenante du titre aux Templiers Nuria Picas. L’Espagnole réalise une grande saison 2014 ; ponctuée par des victoires au Mont-Fuji, à la Transgrancanaria ou encore récemment une deuxième place à l’UTMB derrière Rory Bosio. Va-t-elle réaliser la passe de trois ?

Ancienne internationale sur marathon (2h37’35 »), la Britannique Holly Rush a terminé 7e en 2013 des Comrades en Afrique du Sud, avant de s’imposer cette année avec brio à l’Ultravasan, en Suède. La Suissesse Jasmin Nunige, sélectionnée aux JO de Lillehammer en ski de fond et la Polonaise Magdalena Laczak, 3e aux 80 km du Mont-Blanc en juin dernier derrière Anna Frost et Emilie Forsberg complètent ce team « Europe ».

2

Caroline Chaverot, lauréate de l’Endurance Trail en 2013, s’alignera pour la première fois sur la Grande course (Photo J-C.R)

Côté tricolore, l’équipe est très homogène, avec la championne de France Caroline Chaverot, qui revient au tout premier plan après un été difficile ; la vice-championne de France Maud Gobert, sans oublier Stéphanie Duc, 3e des France à Buis-les-Baronnies, et Aurélia Truel, vice-championne du Monde 2013.

A suivre également Anne-Lise Rousset et Juliette Bénédicto, victorieuse sur le trail du Ventoux en mars dernier.

L’Américain Sage Canaday en guest star

Côté masculin, là aussi gros plateau. Honneur aux étrangers. Saga Canaday sera le chef de fil du « Team USA ». Titulaire d’un record de 2h16’52’’ sur marathon, il a participé à deux reprises aux sélections olympiques américaines sur la distance (2008 et 2012). Avant de se plonger dans l’univers du trail il y a de cela deux ans après avoir été champion des Etats-Unis de course en montagne. Vainqueur cette année de la Speedgoat, l’athlète de 28 ans a également terminé 3ede la Transvulcania (derrière Luis Alberto Hernando, vainqueur aussi des 80 km du Mont-Blanc, et Kilian Jornet).

3

Sage Canaday (Photo Christophe Rochotte)

Chris Vargo, 3e en 2013 des 50 miles à San Francisco, Alex Nichols, Matt Fhaherty et Zach Miller –vainqueur du Lake Sonoma 50 miles devant le lauréat de la Western States Rob Krar, et Sage Canaday- figurent également dans l’équipe américaine.

Côté européen, on retrouvera Jonas Buud : deuxième de l’UTMB en 2012 derrière François D’Haene, titulaire d’un record de 6h28’57’’ sur 100 km (il fut vice-champion du Monde en 2012 et 2010 de la discipline), le Suédois a remporté huit d’affilée le Swiss Alpine Marathon depuis 2007 et vient de s’adjuger la première édition de l’Ultravasan –la Vasaloppet version trail (à lire dans le dernier numéro de VO2 Run un texte sur l’Ultravasan et le portrait de Jonas Buud). L’équipe du Vieux Continent a fière allure, avec également sur la ligne de départ l’Espagnol Pao Bartolo, vainqueur de la CCC à Chamonix et de la Transgrancanaria cette année. Il avait pris la 5eplace des Templiers en 2013.

4

Jonas Buud lors de sa victoire à l’Ultravasan (Photo C.R)

Le champion du Monde 2013 britannique Ricky Lightfoot va également parcourir les Causses, de même que le Norvégien Didrik Hermansen (10e des Mondiaux 2013) et le Polonais Marcin Swierc(8e du dernier marathon du Mont-Blanc).

Une équipe française dense

A l’instar de l’équipe bleue, le « Team France » paraît compact et habilité à jouer les premiers rôles sur un terrain connu et appréhendé par tous (ce sera aussi l’occasion d’une ultime répétition avant les Mondiaux 2015 prévus à Annecy). Le tout récent champion de France Sylvain Court, qui avait terminé au pied du podium en 2013, semble avoir de la fraîcheur en cette fin de saison et devrait jouer les premiers rôles. De même que Nicolas Martin, 2e à Buis-les-Baronnies et qui avait été handicapé par une cheville douloureuse. De son côté, après une première partie de saison en fanfare, Sébastien Spehler aura-t-il suffisamment de fraîcheur, lui qui avait abandonné l’an dernier ? Fabien Antolinos, vainqueur en 2012 et lauréat de l’Endurance Trail en 2013, aura à cœur de briller, alors que Maxime Cazajous sera le 5e homme du collectif.

5

Sylvain Court, ici aux France à Buis-les-Baronnies (Photo Cyril Crespeau)

S’ils ne sont pas partie de l’équipe de France, les Erik Clavery, Thierry Breuil, Clément Petitjean, Thibaut Baronian, Manu Gault, Benjamin Bellamy, Pascal Giguet, Julien Moreautout récent 3e aux championnats de France de marathon-, Benoît Holzerny ou encore Pierre-LaurentViguier seront aussi à suivre. De même que l’OVNI (Outsider Volant Non Identifié) Benoit Cori, vainqueur surprise de la Saintélyon 2013 (son portrait dans le VO2 paru en février-mars 2014).

Course indécise

Autant dans la course masculine que féminine, difficile de dire qui sera à même de jouer les premiers rôles, tant les facteurs de performance sont nombreux et incertains : la densité des traileurs au départ (27 participent au match), la forme de chacun, le profil du parcours –qui sied mieux à certains coureurs qu’à d’autres-, la connaissance du parcours, et bien évidemment les conditions de course : on se souvient que le départ ultra rapide de l’an passé en avait condamné plus d’un. Une chose est sûre, le suspense et le spectacle devraient être au rendez-vous.

A retrouver dans le dernier numéro de VO2 Run, le supplément complet de la 20e édition des Templiers. A commander ici.