->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

24e marathon de La Rochelle Serge Vigot 2014 : Le vent a eu raison des velléités

Les organisateurs rochelais ont du se satisfaire de la victoire de l’Ethiopien Afewerk Mesfin en 2h12min16s. Il faut dire que dimanche matin, un vent d’Est soufflait sur La Rochelle. Une donne qui a eu son importance sur la fin du parcours.

On espérait un chrono final inférieur à 2h10’. Devant, ils auront tenu 30 kilomètres sur ce rythme avant de céder. Au 10e km, atteint en 31’05’’, ils n’étaient déjà plus que quatre en tête avec les lièvres. Le Kenyan Isaac Kosgei, vainqueur en 2013, était décroché. Plus tard, au semi-marathon atteint sous les 1h05’, si les deux lièvres menaient toujours un rythme de 2h10’, le Kenyan John Komen, le recordman de l’épreuve depuis 2011 (2h07’13’’) et son compatriote Robert Langatavaient déjà plié. Ne restaient que Daniel Kipchirchir Komen – pour sa première sortie sur la distance – et l’Ethiopien Afewerk Mesfin, troisième à Kosice en Slovaquie en octobre (2h11’39’’) et titulaire d’un record de 2h09’49’’. Au 35e km, Kipchirchir Komen avaient pris les devants, lâchant Mesfin.

Pour ses débuts, le grand Komen, ancien double vice-champion du monde en salle du 1 500 m en 2004 et 2006, allait par contre taper le fameux « mur » propre au marathon. Au 39e km, il manquait littéralement de carburant ; il n’avançait plus. Mesfin, pas au mieux non plus, le passait pourtant. Et le déposait : Komen allait perdre plus de 2’30’’ sur l’Ethiopien dans les trois derniers kilomètres. Se faisant reprendre aussi par l’autre Komen, John, second sur la ligne en 2h14’28’’. Mesfin, vainqueur fatigué en 2h12’16’’, ne disait pas grand mot dans la zone d’arrivée. Cinquième en 2h17’39’’, le Russe Oleg Grigoriev, 26 ans, disputait son premier marathon. Il semblait satisfait de sa prestation puisqu’il devance le vainqueur 2013, Isaac Kosgei, seulement sixième en 2h19’29’’.

Il fallait attendre le Perpignanais Habib Mosbah, 35 ans et bon huitième en 2h25min23s, pour expliquer les difficultés du jour, dont la lutte face au vent. « A partir du 36e km, on l’a eu de trois-quart face. J’ai été pas mal freiné. Regardez, je perds trois minutes sur le second semi. » Ce n’est toutefois pas si mal pour le Languedocien né en Algérie qui courrait son cinquième marathon cette année et qui obtient à La Rochelle son meilleur temps 2014. Mosbah de nationalité algérienne, le premier français est le Vosgien David Antoine, dixième en 2h27min15s.

L’ancien triple champion de France de la distance reste régulier à 42 ans. « Je suis satisfait, j’ai couru tout seul, au train. Je vais maintenant me reposer et repartir en janvier pour les cross. Même si ce n’est pas facile, j’aimerai faire 2h25’ ou 2h26’ en 2015 », disait-il. Chez les coureurs régionaux, Vincent Lenoble, licencié à Cognac mais moniteur de sport dans l’armée de l’air à Rochefort, est le premier Picto-charentais en 2h31min51s. A 30 ans, il disputait son premier marathon. Ce ne fut pas une partie de plaisir. « J’ai souffert de crampes sur la fin, je n’étais pas bien, déclarait-il, grimaçant. Les crampes m’ont pris au 36e km, je devais ralentir pour que ça passe. Je sentais que je pouvais aller plus vite mais je ne pouvais pas. Je n’ai pas envie de refaire un marathon tout de suite. Je vais plutôt essayer de me rapprocher des 30’ sur 10 km. »

Le Marennais Ludovic Moreau était attendu et il n’a pas déçu. Quinzième, il bat son record en 2h32min39s. Il arborait le sourire des bons jours. Il est second régional et premier charentais-maritime. Il ne devance la première féminine, la Kenyane Peninah Arusei, que d’une trentaine de secondes. Celle-ci a connu un incident au 25e kilomètre, une chute au ravitaillement. A l’arrivée, à l’écart sur une chaise, elle se plaignait « du froid et du vent ». L’EthiopienneMetaferya et l’Ukrainienne Proteryuk complètent le podium en passant sous les 2h40min.

La joie irradiait le visage de l’Agenaise Sylvie Dubras, 43 ans, sixième femme au général et première française. En 2h58’41’’, elle réussit en plus son objectif chronométrique en passant sous les 3 heures. « C’est la totale, déclarait-t-elle. Je pensais au Top 10 en venant ici et je suis finalement sixième sous les trois heures… » Pour son unique marathon cette année, cette vendeuse de bijoux dans un Intermarché d’Agen avait choisi La Rochelle pour son cadre et son marathon performant. Elle restait échaudée par sa défaillance sur les France de marathon 2013 à Toulouse : « Il faisait chaud, j’ai terminé en 3h06 ». Avec 90 kilomètres par semaine, elle trouve le bon compromis pour préparer le marathon. Son record remonte à 2008, à Barcelone en 2h54’. Elle devance une autre française puisque Murielle Brionne est septième en 3h01’48’’. L’an prochain, des nouveautés sont prévues pour les 25 ans de l’épreuve qui a vu la participation de 5.700 coureurs.


Classements :

Hommes

1.    Afewerk Mesfin (Ethiopie), 2h12min16s,

2.    John Komen (Kenya), 2h14min28s,

3.    Daniel Kipchirchir Komen (Kenya), 2h14min51s,

4.    Robert Langat (Kenya), 2h15min32s,

5.    Oleg Grigoriev (Russie), 2h17min39s,

6.    Isaac Kosgei (Kenya), 2h19min29s,

7.    Vladimir Kalinin (Russie), 2h25min11s,

8.    Habib Mosbah (Algerie, U. Perpignan A.), 2h25min23s,

9.    Khalid En Guady (Maroc), 2h25min23s,

10.David Antoine (France, AC Saint-Die des Vosges), 2h27min15s

Femmes

1.    Peninah Arusei (Kenya), 2h33min10s,

2.    Fasika Metaferya (Ethiopie), 2h39min31s,

3.    Viktoria Proteryuk (Ukraine), 2h39min33s

4.    Shewaye Debelu (Ethiopie), 2h41min09s,

5.    Daniela Cirlan (Roumanie), 2h56min18s