->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Résultats du week-end : les minima tombent

Tour d’horizon des résultats du week-end côté français, avec plusieurs minima réalisés pour les différents championnats estivaux.

Et tout d’abord à la perche. Samedi à Eugene à l’occasion de la troisième étape de la Ligue de Diamant, Valentin Lavillenie a effacé 5,70 m, niveau de performance requis pour rallier Pékin et les championnats du Monde (22-30 août).

Il a pris la 4e place d’un concours archidominé par son frère Renaud, vainqueur avec un saut à 6,05 m, record du meeting et 2e saut de l’histoire de la perche en plein air derrière les 6,14 m de Sergueï Bubka. Le Clermontois s’est même attaqué à trois reprises à son record du Monde (afin d’égaler en plein air ses 6,16 m réalisés le 15 février 2014 à Donetsk en indoor). Et dire que sa préparation avait été perturbée ces dernières semaines par une blessure à l’épaule, contractée sur une chute lors du relais 4×100 aux Interclubs (il avait ainsi déclaré forfait pour la première étape à Doha)…

Toujours à la perche, le médaillé de bronze aux Europe à Zurich, Kévin Ménaldo, a lui aussi réalisé le niveau de performance requis pour Pékin, franchissant 5,71 m lors du meeting de Forbach, de même que Marion Lotout à Pézenas (4,60 m, soit pile les minima).

Sur les haies, retardé par plusieurs pépins physiques (il a repris l’entraînement sur les obstacles il y a seulement deux semaines), Pascal Martino-Lagarde a réalisé une rentrée tonitruante à Eugene, s’imposant en 13’’06 (+1,5), à seulement 11 centièmes de son record de France, s’offrant le scalp du champion olympique et recordman du Monde Aries Merritt (13’’12), et du champion du Monde 2013 David Oliver (13’’14). Son temps représente également la meilleure performance mondiale de l’année, au cours d’un meeting endiablé. On pensait pourtant avoir (presque) tout vu lors de la première étape de la Ligue de Diamant à Doha (lire ici)

De son côté, Dimitri Bascou a abaissé son meilleur chrono de l’année à 13’’42 (-0,5) à Forbach –les minima sont fixés à 13’’35.

Toujours à Forbach, il a manqué un petit centimètre à Jeanine Assani Issouf au triple saut, victorieuse avec un triple bond à 14,24 m (+1,4 ; nouveau record personnel).

Les épreuves combinées faisaient étape à Götzis (Autriche) pour un meeting digne d’un championnat planétaire. Si le champion olympique et recordman du Monde Ashton Eaton a finalement déclaré forfait au dernier moment, la victoire est revenue à l’Allemand Kai Kazmirek (8 462 points). 10e place et minima (8 120 pts) dans la poche pour Bastien Auzeil, 6e des Europe indoor à Prague et qui a totalisé 8 147 points (record personnel battu).

Gaël Quérin et Florian Geffrouais (lire son interview ici) n’ont en revanche pas terminé leur décathlon, de même qu’Antoinette Nana Djimou à l’heptathlon, épreuve remportée par la Canadienne Brianne Theisen Eaton, record national au passage (6 808 pts ; résultats ici).

A Oordegem, très gros 800 mètres pour Sofiane Selmouni. Après une rentrée manquée la semaine passée, toujours à Oordegem (12e en 1’48’’42), l’athlète coachée par Alain Lignier, demi-finaliste aux championnats d’Europe à Zurich, s’est imposé en 1’45’’97, à trois petits centièmes de son record personnel (1’45’’94 en juillet 2014). Prometteur pour la suite et dans l’optique des minima pour les Mondiaux de Pékin, fixés à 1’44’’99.

Thomas Larchaud (à gauche) et Sofiane Selmouni (à droite) - Photo Facebook S. Selmouni

Thomas Larchaud (à gauche) et Sofiane Selmouni (à droite) – Photo Facebook S. Selmouni

Dans la seconde série, 1’48’’42 pour Kévin Gobillard (8e), devant Thomas Larchaud (1’48’’60).

Sur 1 500 m, Bryan Cantero, pourtant en forme, n’a pas réussi à faire mieux que sa rentrée la semaine dernière. Il termine 7e en 3’42’’48. Morhad Amdouni n’a finalement pas couru, après l’avoir emporté lundi dernier à Rehlingen en Allemagne (lire ici). Il sera en lice à Montreuil mardi 9 juin.

Dans la première série, le junior Quentin Tison a confirmé ses excellentes dispositions actuelles. Il s’est imposé en 3’42’’40, avec plus d’une seconde d’avance sur son premier poursuivant, dans la droite ligne de ses 3’42’’33 réalisés à Oordegem le week-end dernier. A l’heure actuelle, il domine largement les bilans européens de la catégorie (l’Italien Lorenzo Pilati est 2e avec 3’44’’93).

Sur 3 000 m, Benjamin Pirès prend la 4e place en 8’01’’84, à cinq secondes de son record personnel. Prometteur dans l’optique du 5 000 m de Carquefou vendredi 19 juin, où il avait réalisé de très intéressants débuts sur la distance l’an passé (lire ici).

Résultats : cliquez-ici.

Retour en France avec le meeting Fungana (lire la présentation ici). Les deux juniors Benjamin Dupont et Mehdi Frere sont passés tout près des minima (8’59’’00) pour les Europe juniors sur le 3 000 m steeple, réalisant 9’01’’61 et 9’04’’57 (3e et 4e). La course, menée par un lièvre de luxe en la personne de Mehdi Akaouch, fut remportée  par Valentin André (8’52’’56) devant Ali Babaci (9’01’’25).

Dans un meeting qui a pris pas mal de retard, rentrée en 10’13’’77 pour Maeva Danois sur le steeple féminin, alors qu’Aurore Guérin a battu son record personnel sur le 5 000 m, tout près de la barrière des 16’ (16’04’’86), dans le sillage de son coach Loïc Letellier (16’04’’78).

De son côté, la championne de France espoir de cross et championne de France du 10 km Jacqueline Gandar a signé 16’20’’14 (record personnel explosé, ancienne marque : 16’56’’54). Il manque dix secondes à la Havraise pour réaliser les minima (16’10’’00) pour les Europe espoirs (Tallinn en Estonie du 9 au 12 juillet).

Résultats : cliquez-ici.

Enfin, aux Etats-Unis, succès de Liv Wespthal en 15’48’’65 dans sa série sur 5 000 m. La recordwoman de France espoir du 10 000 m glane là sa qualification pour les championnats NCAA mi-juin. De son côté, Tanguy Pepiot a réalisé 8’44’’83 sur 3 000 m steeple (4e), se qualifiant lui aussi pour les championnats nationaux universitaires.