->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Mondiaux en salle – Mayer, l’or lui va si bien

Déjà champion du monde du décathlon, Kevin Mayer a conquis dans la douleur une nouvelle médaille d’or, à l’heptathlon cette fois, lors des Mondiaux indoor à Birmingham. Une ligne de plus à un palmarès déjà bien fourni – il est aussi vice-champion olympique – pour un athlète âgé (seulement) de 26 ans.

Il l’a fait ! Au bout du suspense, de la fatigue et d’une interminable dernière ligne droite du 1000m qui a sûrement dû lui paraître bien plus longue qu’à l’accoutumée, Kevin Mayer a décroché son premier titre de champion du monde à l’heptathlon, un peu plus de six mois après celui obtenu au décathlon l’été dernier. Le Français s’est imposé avec 6348 points, devançant au final de cinq minuscules unités le Canadien Damian Warner (6343 points). Un bonheur incommensurable pour celui qui semblait au fond du trou avant cette ultime épreuve décisive.

Sa deuxième journée avait pourtant très bien débuté avec un 60m haies avalé dans l’excellent temps de 7’’83 en début de matinée. A seulement quatre centièmes de son record. Certes, son rival Warner avait réussi à claquer un épatant 7’’67 qui lui permettait de grapiller de précieux points mais l’élève de Bertrand Valcin pouvait envisager la suite avec optimiste. Oui mais voilà, le sport n’est pas une science exacte et il arrive parfois qu’un petit grain de sable vienne dérégler toute la machine.

Après une barre d’entrée effacée à 5m00 au saut à la perche, Mayer coinçait ensuite à trois reprises à 5m20 après avoir fait impasse à 5m10. « Je n’étais pas dans mes marques, j’ai sans cesse dû reculer », expliquait-il à l’issue d’un concours qui aurait dû lui permettre de prendre ses distances avec Warner qui a, lui, battu son record avec 4m90. Résultat des courses, le sociétaire du Pôle de Montpelliers s’est retrouvé avec 34 points d’avance seulement avant de disputer ce 1000m tant redouté (détesté ?) par tous les combinards.

Comme cela était prévisible, le Canadien a rapidement pris les commandes de la course pour ne plus les lâcher, bouclant ses cinq tours en 2’37’’12. Record sur la distance battu. Pour décrocher l’or, Mayer connaissait la règle : ne pas se faire distancer de plus de trois secondes. Mission réussie avec un chrono de 2’39’’64 qu’il est allé chercher « au plus profond de moi-même » selon ses dires après la course. « J’ai donné mes tripes. C’est la première fois qu’on me voit aller chercher quelque chose comme ça, autrement que dans la facilité. »

A vrai dire, ces deux jours de compétition ne sont pas sans rappeler ceux vécus en août dernier, à Londres, lors des championnats du monde en plein air. Au bord de l’échec lors de l’épreuve du saut à la perche, il avait réussi à s’en sortir lors d’un dernier essai qui avait fait retenir ce jour-là tous les supporteurs français en haleine. Avec Kevin Mayer, il est, donc, conseillé de ne pas être cardiaque sous peine d’avoir quelques soucis à se faire. Le garçon de 26 ans devient en tout cas le deuxième athlète français à se couvrir d’or mondial à l’heptathlon, deux décennies après un certain Christian Plaziat.

Pour son premier grand championnat chez les seniors, Ruben Gado a réussi son baptême en prenant une très belle 7e place avec 5927 points, son deuxième meilleur total de sa jeune carrière. Le sociétaire du club de Clermont a réalisé 8’’47 lors du 60m haies, puis 5m10 au saut à la perche et, enfin, un excellent 2’38’’86 au 1000m. Entrée réussie dans la compétition pour Pascal Martinot-Lagarde et Aurel Manga à l’occasion des séries du 60m haies. Les deux tricolores ont décroché leur billet pour les demi-finales en réalisant le même chrono : 7’’62. Petite déception, en revanche, pour Ninon Guillon-Romarin qui n’a pu faire mieux que dixième au saut à la perche avec 4m50.

De nombreuses finales étaient au programme de ce troisième jour de compétition dont celle très attendue du 60m masculin. Et sans surprise, le titre est revenu au nouveau recordman de la distance, l’Américain Christian Coleman. Le garçon a signé un temps de 6’’37, devançant à l’arrivée de cinq centièmes le Chinois Bingtian Su. Médaille d’or également pour les Américaines Kendra Harrison (au 60m haies) et Courtney Okolo (au 400m), ainsi que pour le Polonais Adam Kszczot (au 800m) et l’Ethiopienne Genzebe Dibaba (au 1500m).

Basile Regoli – © Getty Images