VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Marathon de Toulouse – Dans la cour des grands

Le Marathon International Toulouse Métropole a investi dimanche dernier les rues de la Ville rose. Pour sa onzième édition, l’organisation pilotée par la Fédération française d’athlétisme et Toulouse Métropole a connu un véritable succès populaire : ce sont 13 000 personnes qui ont pris le départ des différentes courses proposées lors de cette journée exceptionnelle : le marathon, le semi, les 10 km et le marathon en relais.

Une réussite qu’a tenu à saluer Daniel Arcuset, vice-président de la FFA : « En deux ans de collaboration avec Toulouse Métropole, la course est passé de 6000 à plus de 10 000 coureurs. Une vraie dynamique s’est installée et permet maintenant à l’événement de se classer parmi les grandes courses nationales. Cette manifestation s’inscrit également dans la stratégie de développement du running menée par la FFA. Elle est ainsi assurée de disposer des moyens adéquats et du soutien du comité départemental de Haute-Garonne, pour rassembler 20 000 coureurs en 2020.

Le beau temps a été au rendez-vous, comme l’an passé. C’est en effet un grand soleil qui a baigné la capitale occitane tout au long des 42,195 km, avec une température plutôt fraîche. Les conditions étaient donc idéales pour permettre aux favoris, comme à tous les participants, de s’exprimer pleinement dans une ambiance festive.

Yohann Diniz en meneur d’allure sur les 10km

Dès 8h30, près de 4000 coureurs avaient pris le départ du 10 km. Parmi eux, on retrouvait Yohann Diniz, le champion du monde du 50 km marche, parrain du Marathon International Toulouse Métropole. Ce fut ensuite au tour du semi-marathon et du marathon handisport à 9h20. Puis Vincent Terrail-Novès, vice-président du Toulouse Métropole, donnait le grand départ de la course reine depuis le pont Pierre de Coubertin, qui offre une vue sur le Stadium municipal, l’antre du Toulouse FC. Sans difficulté notoire, le parcours a offert à tous les coureurs une visite privilégiée de la Ville rose. La Cité de l’Espace, qui a fêté ses 20 ans cette semaine, a été le premier point de passage important du tracé, avant les différents lieux de prestige du centre-ville.

Côté Elite, la victoire s’est jouée au sprint chez les hommes entre les marathoniens africains. C’est finalement le Kényan Dominic Kangor qui l’a emporté en 2h11’56’’, devant ses compatriotes Stanley Bett (2h11’58’’) et Stephen Kiplimo (2h12’35’’). Chez les femmes, victoire éthiopienne avec Tesfanesh Merga, vainqueur en 2h35’35’’. Elle s’impose devant sa compatriote Halima Hussen (2h35’35’’) et la Française Martha Komu, qui monte sur le podium en 2h42’03’.

Communiqué de presse – Photos Pascal Rondeau