VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

France de cross : Daunay et Chahdi impériaux

Christelle Daunay et Hassan Chahdi se sont imposés avec brio aux championnats de France de cross hier à Saint-Galmier (Loire). Le quatrième titre pour la première, le troisième (consécutif) pour le second.

A posteriori, pour Hassan Chahdi, il aura sans doute été moins tortueux de s’extirper d’un peloton de 400 coureurs, d’éviter les chausse-trappes d’une ligne droite de départ qui n’en manquait pas, que de se rendre à l’hippodrome de Saint-Galmier, rendu très difficile d’accès autant que samedi (surtout, d’ailleurs) que dimanche, et pour les spectateurs, et pour les  athlètes et accompagnants, à cause des conditions plutôt drastiques de sécurité.

Car le sociétaire de l’Ea Centre-Isère, saisissant d’aisance, a dynamité la course dès le premier kilomètre, reprenant un Mathieu qui s’était « Brulet » les ailes, avant d’imprimer un rythme très soutenu. Seul le Kényan du Clermont Auvergne Abel Ndemi s’accrocha quelques hectomètres, mais il ne put rien lorsqu’Hassan Chahdi se mit à virevolter par-delà les chicane de la moyenne boucle, qui seyait particulièrement à sa foulée et à son gabarit.

Avec ce troisième titre consécutif, il est le champion de France incontesté de la discipline, capable de s’imposer sur tous les terrains, du vrai cloaque (Le Mans 2016), au parcours roulant mais usant (virages et donc relances, parties sablées, pelouse) de Saint-Galmier en passant par le tracé intermédiaire des Mureaux en 2015 (parties roulantes et bien collantes). Même si Florian Carvalho (absent pour paternité très récente) et Morhad Amdouni (absent, car en lice ce week-end aux championnats d’Europe indoor) lui auraient offert une réplique certaine. Il s’agissait des deux seuls forfaits notoires, en sus de Timothée Bommier, au cours d’un France d’une belle densité.

Les autres outsiders rapidement résignés, il n’y a que Michaël Gras qui tenta le coup en s’échappant, un temps après Hassan Chahdi, du groupe des favoris. Très à l’aise lui aussi, avant de légèrement coincer sur le final, il eût été intéressant de voir ce que cela aurait donné si le désormais Alésien avait pris d’emblée la roue d’Hassan Chahdi. En argent après sa 4e place l’an passé, Michaël Gras a devancé les étrangers Reda Jaafar et Abel Ndemi.

Ils furent longtemps une dizaine à prétendre au bronze, finalement glané par un épatant Emmanuel Roudolff-Lévisse (5e de la course, également premier espoir), qui confirme son très bon automne ponctué par un podium à Paris-Versailles.

Le quatrième pour Christelle Daunay

Un peu plus tôt, Christelle Daunay s’était adjugée à 42 ans son 4e titre national, en prenant le meilleur sur une Sophie Duarte que l’on n’avait plus vue à pareil niveau depuis un certain temps, sans doute son titre aux Mureaux il y a deux ans (elles terminèrent respectivement 2e et 3e derrière l’Ethiopienne Chaltu Negasa). « J’ai laissé faire Sophie puis je me suis montrée pour dire que j’étais là. J’ai attaqué après les rondins de bois. Comme Sophie est steepleuse, elle les passait mieux que moi. J’ai vu qu’elle était moins bien après, donc je suis partie » a relaté Christelle Daunay sur le site fédéral.

Claire Perraux, plus accoutumée à briller sur le format court (quatre fois titrée), est montée sur la troisième marche du podium.

Christelle Daunay tout à sa joie

Le cross court, justement, qui a vu chez les femmes le succès d’Elodie Normand (au terme d’une course remportée par la Tunisienne Habiba Ghribi), qui n’a visiblement pas manqué de fraîcheur après son doublé le week-end dernier aux France indoor (1 500 m et 3 000 m).

Tout juste passé espoir, Mohamed-Amine El Bouajaji, 5e des Europe juniors en décembre dernier, a fait forte impression en s’emparant du titre côté masculin (la course a vu la victoire du Belge Tarik Moukrime). « J’ai toujours dit que, pour moi, espoir n’était pas une catégorie mais un concept » assurait après-coup le prometteur Strasbourgeois, qui a tout l’avenir devant lui.

Enfin, Cécile Lejeune et Yani Khelaf se sont sans surprise imposés chez les juniors, les titres chez les cadets revenant à Alessia Zarbo et Boris Pierre, alors que Djamel Bachiri avait ouvert la journée en dominant sans sourciller l’épreuve vétéran.

Tous les résultats des championnats de France de cross : cliquez-ici.

Le replay en vidéo : cliquez-ici.

Texte : Q.G

Photos : KMSP / FFA.