->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Europe de cross : bis repetita pour les juniors ?

Médaillées d’argent l’année passée, les juniors féminines peuvent rééditer leur performance. Alors que les juniors masculins présentent également une équipe solide, peut-être à même de rivaliser avec les Italiens champions d’Europe en titre.

En près de vingt années de championnats d’Europe de cross chez les juniors (la catégorie a été introduite pour la première fois en 1996 alors que les championnats d’Europe ont pour la première fois été organisés en 1994), les féminines n’étaient jamais montées sur le podium, jusqu’à l’an passé, dans le sillage d’un collectif estampillé triathlon (quatre sur les six en lice). Avec une seule médaille, l’équipe de France avait globalement suffoqué en Bulgarie, sur le parcours sis en altitude de Samokov. Seules les juniors filles étaient parvenues à trouver leur second souffle, glanant leur première médaille collective à ce niveau de compétition (bronze).

Dimanche à Hyères, on retrouvera trois d’entre elles : Cassandre Beaugrand, 7e l’an dernier, mais loin de son véritable niveau au cross de sélection (6e de la course et 2e junior), où elle n’avait cependant que trois semaines d’entraînement dans les jambes après sa coupure.

« Je ne sais pas si je suis moins en forme. L’année dernière, je n’avais pas beaucoup coupé –j’avais plutôt fait ma coupure en décembre. Peut-être que j’étais fatiguée de ne pas avoir coupé. J’ai repris il n’y a pas longtemps, ça peut me gêner mais je pense que je suis quand même bien en forme » estime Cassandre Beaugrand, qui a raconté son année difficile (lire ici), et qui peut d’ores et déjà s’appuyer sur une solide expérience à ce niveau de compétition (29e en 2013 alors qu’elle n’était que cadette, 7e l’an dernier donc, également 37e des Mondiaux de cross).

En pleine progression cet automne, Cécile Lejeune, qui a amélioré le record de France junior du 10 km à Montereau, semble pouvoir faire un top 10, voire mieux (21e l’an dernier). Lucie Picard, 24e en 2014, complète ce trio de tête à l’ossature triathlon.

Cassandre Beaugrand lors du cross de sélection à Hyères, 6e de la course et 2e junior derrière Lucie Picard (Photo Organisation Cross international Hyères Méditerannée)

Cassandre Beaugrand lors du cross de sélection à Hyères, 6e de la course et 2e junior derrière Lucie Picard (Photo Organisation Cross international Hyères Méditerannée)

Elise Decorte et Alexa Lemitre vont de leur côté revêtir pour la première fois le maillot tricolore, alors que la sixième place a été attribuée à Elsa Racasan (pas présente au cross de sélection car étudiante aux Etats-Unis) et qui avait décroché mi-septembre une très belle 3e place aux Mondiaux de courses en montagne. L’été dernier, elle s’était adjugé le titre national junior sur 1 500 m, treize jours après avoir glané le bronze aux Europe de courses en montagne.

Côté européen, l’Allemande Alina Reh, au pied du podium l’année passée, fait figure de favorite (elle fut aussi double championne d’Europe de la catégorie l’été dernier sur 3 000 et 5 000 m). A suivre aussi la Britannique Amy Griffiths (5e à Samokov en 2014, vice-championne d’Europe junior du 1 500 m en juillet), sa coéquipière Bobby Clay (large championne d’Europe du 1 500 m en 4’17’’91, trois secondes d’avance sur Griffiths), l’Espagnole Célia Anton, vice-championne d’Europe junior du 3 000 m (dans une course où Cassandre Beaugrand s’était classée 5e) ou la Danoise Anna Emilie Moller, vice-championne d’Europe junior sur le 5 000 m.

Par équipes, les Bleues seront aux lice face aux Britanniques, intouchables l’an passé (18 points), les Allemandes, Turques et Espagnoles.

Un match France-Italie chez les juniors masculins ?

Historiquement, les juniors masculins trustent les podiums par équipes (à onze reprises, et cinq médailles individuelles).

Et les jeunes Bleus ont déjà eu un avant-goût de championnats d’Europe lors du cross de sélection, où une équipe transalpine était venue se tester sur le parcours varois.

Un match France-Italie par équipes est envisageable, même si les Bleus devront être en grande forme pour coiffer des Italiens champions d’Europe par équipes en titre. Les trois présents dans le top 5 l’an passé seront de nouveau en lice : Yemaneberhan Crippa, champion d’Europe en titre, Said Ettaqy (3e) et Yohanes Chiappinelli (5e l’an passé, 3e à Hyères). On retrouvera également Ayoub Mokhtar, 4e à Samokov. A suivre aussi le Belge Simon Debognies, vice-champion d’Europe du 5 000 m, de même qu’un autre Italien, Pietro Riva, champion d’Europe du 10 000 m à Eskilstuna (30’20’’45) et le Belge Dieter Kersten, 3e de cette même course (30’21’’85).

Sélectif à Hyères (Photo Organisation Cross international Hyères Méditerannée)

Sélectif à Hyères (Photo Organisation Cross international Hyères Méditerranée)

L’un des grands favoris sera le Franco-Suisse Julien Wanders, impérial en mars dernier aux championnats de France de cross, et qui a claqué un très gros 2849 sur 10 km à Berlin en octobre. Cependant, il a manqué ses deux dernières sorties aux championnats d’Europe -16e à Samokov, et 14e sur 5 000 m l’été dernier alors qu’il était le favori. Va-t-il inverser la tendance dimanche ?

Julien Wanders s’est baladé lors de son cross de sélection le 15 novembre dernier, avant d’enchaîner 6×500 m (entre 1’24 et 1’22, récup 1’) – Vidéo Athle.ch

Côté français, Fabien Palcau, 12e l’an dernier et qui a talonné Yemaneberhan Crippa au cross de sélection (lire ici) aura un joli coup à jouer. Et à l’image des espoirs, le collectif junior –Mohamed-Amine El Bouajaji, Jimmy Gressier, Maxime Hueber-Moosbrugger, Baptiste Mischler et Nicolas Witz– est homogène et sera en lice pour le podium voire la victoire par équipes face aux Espagnols, Turques, Britanniques et Belges ainsi qu’à une équipe très dense équipe italienne.

Programme :

-Départ de la course juniors femmes à 10h35.

-Départ de la course juniors hommes à 10h59.

Site officiel des championnats d’Europe de cross : cliquez-ici.

La sélection tricolore pour les championnats d’Europe de cross : cliquez-ici.