->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Corrida de Houilles – Un plateau de très haut vol

L’ultime rendez-vous de l’année en matière de course à pied a lieu ce dimanche 31 décembre (départ à 16h30) à Houilles, en région parisienne. L’épreuve affiche un plateau de très grande qualité avec la présence de coureurs étrangers de renom, comme le Franco-Suisse Julien Wanders, mais aussi plusieurs internationaux tricolores.

La date est savamment inscrite à l’agenda de près de 2 000 coureurs depuis de nombreuses semaines, voire depuis plusieurs mois pour certains. Ce dimanche 31 décembre, les mordus de la course à pied se retrouveront au départ de la Corrida internationale de Houilles qui fêtera cette année sa 46e édition. Un rendez-vous phare de fin d’année pour bon nombre d’athlètes désireux de se tester sur dix kilomètres.
En cinq décennies, l’épreuve a vu passer moult de grands noms de l’athlétisme. Des exemples ? Alain Mimoun, de la partie lors de la toute première édition en 1972, le Marocain Khalid Skah (8 fois lauréat) ou encore l’Ethiopien Hailé Gebreselassié, double champion olympique qui a réussi à inscrire son nom au palmarès en 1994. L’épreuve est aujourd’hui connue et reconnue dans le monde entier, à tel point que le plateau semble se densifier au fil des années.
Pour preuve, ils seront demain plus d’une soixantaine de coureurs Elite au départ de ce 10 km qui est considéré comme le plus relevé de France et l’un des dix plus prestigieux sur la scène internationale derrière notamment celui de Sao Paulo au Brésil, organisé également demain. Depuis plus de trente ans chez les hommes et moitié moins chez les femmes, la victoire n’a pas échappé aux athlètes africains. Ce règne peut-il prendre fin demain ?

                    Julien Wanders

Cela semble compliqué mais un homme a montré l’an passé qu’il pouvait tenir tête aux meilleurs. Son nom : Julien Wanders. Le Franco-Suisse avait fait très forte impression en terminant à seulement trois petites secondes de la gagne (6e au sprint), établissant au passage, à l’époque, un nouveau record de Suisse sur la distance (28’22). Une performance améliorée, depuis, de dix secondes (28’12 en Afrique du Sud en octobre, record de France espoir).
Arrivé dans les Yvelines ce samedi en provenance du Kenya où il s’entraîne, l’athlète de 21 ans se dit « en pleine forme » et capable d’aller chercher son record. « Je l’ai dans les jambes. » Au point de descendre sous la barrière mythique des 28 minutes ? Pourquoi pas. Si tel était le cas, il s’emparerait alors – il possède la double nationalité et est licencié dans un club français – du record de France détenu depuis 1999 par Abdellah Behar (28’05).
La course de demain pourrait bien ressembler à un remake de l’édition précédente puisque trois des quatre premiers en 2016, Cornelius Kangogo (Ken.), Jemal Yimer Mekonnen (Eth.) et Thierry Ndikumwenayo (Bur.), seront de la partie.  Une colonie d’internationaux tricolores seront également au départ comme Yoann Kowal, grand habitué de la course, Hassan Chahdi, quatrième au dernier championnat d’Europe de cross, ou encore Florian Carvalho qui semblerait avoir préparé méticuleusement cette course.
Premier Français et dixième de la course l’an passé, Benjamin Choquert (29’13 lors de l’édition 2016), récemment présent au championnat d’Europe de cross, sera, lui aussi, sur la ligne de départ. Il en sera de même pour des garçons – selon la liste des engagés – comme Benjamin Malaty, Félix Bour, Alexandre Saddedine, Yohan Durand, Fabien Palcau, François Barrer, Denis Mayaud, etc. Records personnels en vue !
Du côté de l’épreuve féminine, on devrait assister à une superbe confrontation entre les filles des hauts plateaux – Stacey Chepkemboi Ndiwa et Dorcas Jepchirchir Tuitoek (Ken.), Agrie Belachew (Eth.) – et la Britannique Katrina Wooton qui avait terminé sur la deuxième marche du podium l’année précédente en 31’47. Parmi les athlètes tricolores annoncées : Samira Mezeghrane (4e en 33’03 en 2016), Liv Wesphal, Ophélie Boxberger, Jacqueline Gandar, etc.

Basile REGOLI