->
VO2
VO2 RUN - Le magazine de toutes les courses à pied !

Corrida de Houilles – Julien Wanders, la victoire et le record de France

Le Franco-Suisse Julien Wanders s’est imposé ce dimanche lors de la Corrida internationale de Houilles dans un temps canon de 28’02, nouveau record senior de Suisse et de France ! Mention très bien aussi pour Yoann Kowal (5e en 28’54) et Ophélie Claude-Boxberger (9e en 33’42) qui battent leur record.

Les organisateurs en rêvaient, Julien Wanders l’a fait ! L’international suisse de 21 ans s’est imposé ce dimanche après-midi lors de la Corrida de Houilles, en région parisienne, mettant ainsi fin à trente ans de règne des coureurs africains sur le macadam ovillois. Mais ce que tout le monde retiendra surtout de cette 46e édition très venteuse, c’est le chrono (28’02) réalisé par celui que l’on surnomme « le Kenyan blanc ».

Nouveau record de Suisse seniors… et aussi de France ! De France ? Oui car Wanders possède la double nationalité et remplit les critères pour détenir un record national – il a déjà les records de France juniors (28’49) et espoirs (28’11) – puisqu’il possède une carte d’identité française et est licencié dans un club de l’Hexagone (Entente Athlétique de l’Arve). La nouvelle pépite du fond mondial efface, ainsi, des tablettes un certain Abdellah Behar qui avait couru 28’05 en 1999.
A vrai dire, le Franco-Suisse venait avant tout à Houilles pour courir moins de 28’ sans se soucier plus que ça d’un éventuel record qu’il pouvait battre. Fidèle à ses habitues, il a pris les commandes de la course dès les premiers hectomètres pour lancer ce 10 bornes sur un train d’enfer (2’45 au 1er km, puis 5’32 au 2e, 8’19 au 3e). Personne n’a osé le suivre hormis, une dizaine de mètres derrière lui, l’Ethiopien Jemal Mekonnen qui a opéré la jonction vers la mi-course (passage en 14’02 au 5e km). Les deux hommes se sont, ensuite, livrés un spectaculaire mano a mano jusque dans la dernière ligne droite. Et cette fois-ci, Wanders – il avait été battu au sprint en 2016 (6e à l’arrivée) – a réussi à l’emporter pour une seconde (28’02 contre 28’03 pour l’Ethiopien). « Je suis super heureux de gagner cette course où des grands noms se sont imposés. Records de Suisse et de France, c’est la cerise sur le gâteau », savoure, juste après l’arrivée, le jeune homme. « Je n’aime pas les courses lentes donc j’ai pris mes responsabilités, raconte-t-il. Quand Mekonnen revient, ça m’a permis de me ressourcer un peu dans le deuxième tour. J’ai fait plusieurs attaques ensuite mais je n’ai pas réussi (à le lâcher). J’ai vraiment dû me dépouiller dans le dernier kilomètre pour aller chercher cette victoire. » Seule petite déception peut-être, ne pas avoir réussi à claquer un chrono sous la barrière des 28’. « Ça descend petit à petit, je n’en suis plus très loin. »


Un peu plus loin derrière, un autre coureur français – mais lui porte véritablement le maillot tricolore lors des compétitions internationales – s’est illustré de mille feux. Son nom ? Yoann Kowal. Le spécialiste du 3 000 m steeple a battu son record en 28’54 (5e de la course). « Je passe enfin cette barrière, se réjouit le sociétaire du CA Périgueux. Bon, c’est juste moins de 29’ mais ça parle un peu plus. J’ai pris de gros risques en partant vite. Je n’ai pas trop réfléchi. » 2’46 au 1er km, 8’25 au 3e km, 14’05 à la mi-course… « En fait, je n’ai regardé la montre qu’à partir du 7e kilomètre. Je vois que si je fais 9’05 au dernier 3 000, je suis en moins de 29’. J’étais vraiment plus dans la combativité que dans le contrôle. Ce n’est pas du tout mon style de course. » Parti, lui aussi, sur les mêmes bases, Florian Carvalho a pour sa part eu plus de mal à finir (10e en 29’26). A noter également le record personnel d’Emmanuel Roudolff-Levisse (8e en 29’22).


Chez les femmes, triplé des Kenyanes avec la victoire haut la main de Stacey Chepkemboi Ndiwa en 31’36 (record personnel) devant ses compatriotes Evaline Chirchir (2e en 32’10) et Magdalyne Masai (3e en 32’36). Incroyable densité à l’arrivée puisqu’elles sont pas moins de 9 athlètes sous les 34’, du jamais vu à Houilles ! La première Française est Ophélie Claude-Boxberger (9e en 33’42) qui améliore de deux secondes sa meilleure marque sur la distance (33’44 à Nice en 2014).

Basile REGOLI
 
CLASSEMENT HOMMES : 1. Julien Wanders (Sui) 28’02 ; 2. Jemal Ymer Mekonnen (Eth) 28’03 ; 3. Yasin Haji Hayato (Eth) 28’27 ; … ; 5. Yoann Kowal (Fra) 28’54 ; 8. Emmanuel Roudolff-Levisse (Fra) 29’22 ; 10. Florian Carvalho (Fra) 29’26 ; 13. Benjamin Choquert (Fra) 29’59 ; 16. Yohan Durand (Fra) 30’18…

CLASSEMENT FEMMES : 1. Stacey Chepkemboi Ndwi (Ken) 31’35 ; 2. Evaline Chirchir (Ken) 32’10 ; 3. Magdalyne Masai (Ken) 32’36 ; … ; 9. Ophélie Claude-Boxberger (Fra) 33’42 ; 12. Lucie Lerebourg (Fra) 35’29 ; 13. Julie Chuberre (Fra) 35’34…